23 juillet 2012

M. ROBBEVILLE, Vicaire à Cigné (61)

Au mois de février 1792, écrit l'abbé Barruel, le sieur Jardin, curé-jureur de Ceaucé, voyageait avec un chirurgien de village, nommé Barbet, presque aussi ennemi des prêtres non-assermentés que son curé-jureur. En traversant les hameaux de Cigné, l'apostat se souvient qu'il y a dans cet endroit un vicaire, M. ROBBEVILLE, son paroissien, mais qui a refusé d'imiter son parjure : "Va, dit le forcené à son compagnon de voyage, va me chercher ce gueux de réfractaire, que je l'attache à la queue de mon cheval". Fidèle exécuteur de ces... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2012

GACE PENDANT LA TERREUR

Avant 1789, Gacé formait un comté, fief de la famille des Matignon, et passé par mariage à Anne de Montmorency, des Montmorency-Luxembourg. Il dépendait, pour l'ordre judiciaire, du Parlement de Rouen ; pour l'ordre financier, de la Généralité d'Alençon. Lorsque, sur le conseil de Necker, Louis XVI se décida à convoquer les Etats généraux, une assemblée se tint à Lisieux pour l'éclection des délégués de la région. Les représentants de Gacé vinrent y porter les voeux de leurs compatriotes : c'étaient François Esmont,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2012

UN EPISODE DE LA TERREUR EN BASSE-NORMANDIE

    La nuit allait tomber, et l'on n'entendait plus Là-bas, dans le lointain, que des rumeurs confuses ... Chants joyeux des vainqueurs, ou plaintes des vaincus, Et les vainqueurs, hélas ! c'étaient les Bleus. Par ruses, Ils avaient triomphé : les courageux Chouans, Qui n'avaient pu trouver la mort dans la bataille, Fuyaient de toutes parts, nobles et paysans, Se faufilant sans bruit à travers la broussaille, Comme le font les loups quand le chasseur les suit.   Mes aïeux Guillouard, race nombreuse et... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 13:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2012

ANGELUS DU SOIR

    Un char qui roule, un toit qui fume, Une fenêtre qui s'allume D'un beau reflet d'or du couchant. Puis, là-bas, au bord de la route, Le clocher solitaire. Ecoute ! Il dit un chant.   C'est l'Angélus, voix de la terre, Echo lointain du grand mystère Qu'annonça l'ange Gabriel. Hymne des monts et des vallées, Qui, par les routes étoilées, Fuit vers le ciel.   Il reviendra dans chaque aurore, Il vibrera longtemps encore Dans l'air embrassé des midis. Salut d'un haut, prière humaine, Que ta... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 12:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2012

ALENCON (61) - LE MASSACRE DU CAPUCIN CHARLES-JEAN-LOUIS VALFRAMBERT DIT LE PERE DOROTHÉE

  Charles Jean-Louis Valframbert naquit à Alençon le lundi 21 mai 1764 ; il était fils de Charles-Antoine Valframbert, boulanger, et de Marie-Thérèse Pressial ; il fut baptisé le jour même de sa naissance à l'église de Notre-Dame, par l'abbé Manson de Saint-Aquilin. Ces détails sont consignés dans le registre des baptêmes de l'église de Notre-Dame, conservé à la Mairie d'Alençon. Les époux Valframbert habitaient Grande-Rue, à la Porte de Sées, dans la maison qui porte le n° 11.     M. et Mme Valframbert... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2012

LES CHEMINS CREUX   à Jules des Rotours "Ces chemins barbares que l'âpre indifférence de nos ancêtres pour tout ce qui était danger et peine laisse se creuser sous l'action du temps, de la pluie et de leurs lourdes charrettes, entre des champs parfaitement cultivés ..."" Barbey D'Aurevilly       Parlez-vous d'anciennes douleurs, Racines aux vertes pâleurs, Qui vous tordez dans le mystère Du chemin creux et solitaire ?   Sous votre effort, quand le sol roux S'entrebaille en de larges trous, ... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 10:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2012

UNE JOURNEE REVOLUTIONNAIRE AU SAP ET A SAINT-GERMAIN-D'AULNAY

UNE JOURNEE REVOLUTIONNAIREAU SAP ET A SAINT-GERMAIN-D'AULNAY   Le mercredi 15 août 1792, un nombre considérable d'ouvriers agricoles, venus de plus de dix lieues à la ronde, étaient réunis au Sap, sur la place du Marché, pour se louer comme moissonneurs, et, selon l'usage, étaient munis de leurs faulx, faucilles, fourches et autres instruments nécessaires. La foule était très surexcitée par les nouvelles de Paris : on venait d'apprendre les évènements qui s'étaient passés depuis la prise des Tuileries, le 10 août, jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2012

RAPPORT DE LA CHEVARDIERE ET MINIER A LA COMMUNE DE PARIS LE 15 MAI 1793

Les commissaires nationaux dans les départements troublés par les rebelles. Aux citoyens composant le conseil général de la Commune de Paris. Saumur, le 15 may 1793 L'an 2e de la République française. Nous nous sommes rendus à Tours, comme nous vous l'avions annoncé par notre lettre du 12 de ce mois. Nous avons vu avec plaisir que les habitants des campagnes et des petites villes des départements du Loiret, de Cher-et-Loire, d'Indre-et-Loire et de Mayenne-et-Loire (Dès le 24 avril, les administrateurs de Mayenne-et-Loire se... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2012

LA LEGION GERMANIQUE OU LEGION DE ROSENTHAL

Saiflfert et Cloots, deux Allemands, devenus Français de coeur et sincèrement attachés à la Révolution eurent l'idée de créer une Légion de Germains. Jean-Geoffroy Saiflfert avait, en 1792, 45 ans. Il était né à Leipzig, et c'est pourquoi il ajoutait à sa signature le titre de "médecin saxon". Après avoir pratiqué cinq années à Chaumot, dans le Gâtinais, puis deux années à Pont-sur-Seine, dans la Champagne, il était venu s'établir Paris en 1777. Il acquit bientôt une telle réputation que Philippe d'Orléans et Madame de Lamballe... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2012

L'ABBE CANTITEAU

Verrière dite "de l'abbé Cantiteau", Le Pin en Mauges,  Maine-et-Loire.(J. Clamens)L'abbé Cantiteau, curé du Pin-en-Mauges, de 1785 à 1817, fut un des chroniqueurs de l'épopée de Cathelineau.  
Posté par Shenandoah Davis à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]