COMBRAND EGLISE Z


Le juge de paix de Cerizay [Julien Biraud], s'étant présenté à Combrand pour perquisitionner chez les institutrices sécularisées, les habitants du bourg se sont précipités, hommes, femmes et enfants, à l'école libre pour empêcher d'accomplir sa vilaine besogne, aux cris de "Vive la liberté ! A bas les proscripteurs !"

Le malheureux a dû déguerpir, tout tremblant, pourchassé à travers les rues de Combrand par la foule menaçante, sans attendre sa voiture, suppliant de ne pas lui lancer de pierres. Il s'est enfui à pied sur la route de Cerizay, où les huées le poursuivirent à deux kilomètres.

On riait à Cerizay, où il est arrivé plus mort que vif, du héros de cette émotionnante expédition, et non moins à Combrand où l'aventure, agrémentée de pittoresques détails, a été mise en chanson !

La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 27 septembre 1903