1878

BEAUFOU VUE Z


Le préfet de la Vendée a pris l'arrêté suivant :
Le préfet de la Vendée,
Vu l'article 2 de la loi du 5 mai 1875,
Vu l'article 9 de la loi du 14 avril 1871,

Considérant que, le dimanche 31 mars dernier, le maire de Beaufou a contraint, avec menaces, le sieur E. Martin, débitant de tabacs, à arracher des affiches électorales apposées sur sa maison ;

Qu'à la suite de cet acte, le maire a pénétré dans le bureau de ce débitant pour s'y livrer à des investigations sur les lectures habituelles du sieur Martin ;

Considérant que cet abus de pouvoir s'est produit à l'heure de la sortie des offices devant un grand nombre de spectateurs ; qu'il a été de nature à jeter l'intimidation parmi les électeurs ;

Considérant qu'en agissant ainsi, le maire de Beaufou a gravement manqué à la réserve que lui imposaient les instructions ministérielles et préfectorales ;

Attendu qu'il est du devoir de l'administration supérieure de faire respecter la libre expression du suffrage universel ;

Arrête,

Art. 1er - M. Jacobsen, maire de la commune de Beaufou, est suspendu de ses fonctions pendant deux mois.

Art. 2 - M. l'adjoint au maire de Beaufou est chargé de l'administration de la commune pendant la durée de la suspension du maire.

Art. 3 - L'adjoint de la commune de Beaufou est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Fait à la Roche-sur-Yon, le 4 avril 1878.

Le préfet de la Vendée,

Signé : ALBERT DE GIRARDIN.

(Journal Le Rappel - 10 avril 1878)


 

armes z

Armes : D'azur, à la fasce ondée, accompagnée en chef d'un compas ouvert et, en pointe, d'un coutelas posé en pal, le tout d'or.(La France héraldique par Ch. Poplimont - Tome VIII - 1874)

Fils d'Auguste Jacobsen, propriétaire, demeurant ville de Noirmoutier, place d'armes, et de Antonie-Anne-Cornélie Vallée, Henri Jacobsen est né à Noirmoutier le 29 février 1836.

Henri Jacobsen épousa Adèle de Tinguy de la Giroulière, à Aizenay, le 11 octobre 1864, dont quatre enfants, nés à Noirmoutier : Henri-Marie (1865) ; Gustave-Marie (1866) ; Henriette-Marie-Joséphine (1870) qui épouse en 1907 Georges-Gaëtan-Marie-Joseph Rocquet de la Tribouille (1875-1945) ; Raphaël-Marie (1873) qui épouse en 1897 Marie-Thérèse Corbun de Kerobert (1874-1952) .

Il s'installa à Beaufou en 1872 et y fut maire  de 1875 à 1913.

Il rédigea un mémoire relatif à la réalisation d'une digue insubmersible dans le passage du Gois. Ce mémoire est daté du 31 décembre 1908.  (AD85 AAIN 1 D 13)

Il mourut le 6 septembre 1913 aux Granits de Beaufou. 

Le dernier acte d'état-civil qu'il signe, en tant que maire de Beaufou, est en date du 16 août 1913.

Henri décès z