MARIE-LOUISE REGRENIL

Fille de Jacques Regrenil et de Jeanne Papaillon, Marie-Louise Regrenil est née à Sainte-Florence, le 8 décembre 1755. Le couple eut au moins 6 enfants, Marie-Louise est la seconde de la fratrie.

Marie-Louise entra comme religieuse au couvent des Ursulines de Luçon où la rejoignit sa jeune sœur Louise.

Regrenil Louise zz

Un acte notarié du 12 mars 1779 (AD85 3E 49/72) concerne la profession de Marie-Louise Regrenil, fille mineure de Jacques Regrenil, fermier et de Jeanne Papaillon, native de Sainte-Florence, faite en qualité de religieuse et dame de choeur en la communauté des Ursulines de Luçon, du consentement de Soeur Marie-Anne de Sainte-Thérèse, supérieure dudit couvent.  Ce document commence ainsi :

"Mme Regrenil de Sainte-Claire

Comme ainsi soit que demoiselle Marie-Louise Regrenil, fille mineure de feu sieur Jacques Regrenil, fermier, et de dame Jeanne Papaillon, son épouse, native de la paroisse de Sainte-Florence, désirente se consacrer à Dieu par les voeux de Religion, elle a de son propre mouvement, franche et libre vollonté, fait choix et option de l'ordre, reigle et institut de Religieuse de Sainte Ursule au monastère de la ville de Luçon, et à cette fin, a donné avis de sa voccation au Sieur François Regrenil, fermier, son frère, demeurant paroisse dudit Sainte-Florence, de la probation et consentement duquel elle a prié la Révérende mère Supérieure des Religieuses dudit couvent, où elle a fait son noviciat, de la recevoir et admettre au nombre des autres Religieuses de choeur, à quoy laditte dame supérieure inclinant, après délibération sur ce faitte, par assemblée capitulaire de la communauté tenue au son de la cloche à la manière accoutumée, de l'avis et consentement de laditte communauté et sous la probation de Monseigneur Lillustrissime et Révérendissime Marie-Charles-Isidore de Mercy, Évêque et baron de Luçon, conseiller du Roy en tous ses conseils, elle a admis et reçu, admet et reçoit laditte Mlle Marie-Louise Regrenil pour demeurer Religieuse de choeur au monastère et couvent, et pour cet effet, par devant les nottaires royaux apostoliques de la ville et Diocèse de Luçon, soussignée demeurant en la ville dudit Luçon, duement Registrés au Siège Royal de Fontenay-le-Comte suivant ledit, ont esté présants et personnellement establis en droit et duement soumis laditte demoiselle Marie-Louise Regrenil, demeurente actuellement en quallité de novice audit couvant de Sainte-Ursule de la ville de Luçon, et ledit Sieur François Regrenil, fermier, demeurant paroisse de Sainte-Florence ..."

 

P1410923 zzz

 

Plus tard, après la tourmente révolutionnaire ... Le maire de la commune de Mouchamps était alors M. Louis Chapeau (1805-1814). L'école des garçons avait pour maître un "régent" d'excellente réputation pédagogique, M. [Charles] Lefèbvre ; l'école des filles était dirigée par une institutrice de qualité, Mlle Marie-Louise Regrenil, une ancienne religieuse Ursuline de Luçon, qui gardait ses voeux et son costume ...

Elle était la soeur du maire de Sainte-Florence, François Regrenil, et de la célèbre amazone de la Tanchère, "la Hussarde", comme on l'appelait.

Elle vint à mourir, à l'âge de 71 ans, le 22 août 1827. Elle fut beaucoup regrettée. On l'enterra auprès de M. l'abbé Boursier. On peut lire sur sa tombe :

"Ci-gît, dame M.-L. Regrenil, née à la Tanchère, le 8 décembre 1755, ancienne religieuse Ursuline de la maison de Luçon, décédée en ce bourg, le 22 août 1827".

Son frère, François Regrenil, maire de Sainte-Florence, assistait à la sépulture. L'amazone, qui était venue vivre à Mouchamps près de sa soeur, suivit alors son frère à la Tanchère.

Extrait : Mouchamps, paroisse vendéenne - Louis Guéry

 

Regrenil ML décès 1er

Regrenil ML décès 2ème

Regrenil ML décès 3ème

 AD85 - Registres d'état-civil de Mouchamps

♣♣♣

 - Un immense merci à M. Nicolas Delahaye pour ces très belles photos !

19125202_1479280532133058_1739730041_o

19197784_1479279948799783_1183251092_o

19126289_1479280878799690_1212887121_o