JEAN CHARDONNEAU

ACTE BAPTEME JEAN CHARDONNEAU


Jean Chardonneau, fils de René et de Marie Doublet, de la Delinière de La Gaubretière, a été baptisé par M. Chesneau, curé de La Gaubretière, le 27 juin 1763.

 

Carte La Delinière

 

Il était, en 1824, garde particulier de Madame de La Rochejaquelein, à Brétignolles, où il habitait.

Il a fait "toutes les guerres de Vendée comme général, et (sa) tête a été mise à prix en 1815" et a été "toujours dévoué pour la cause de la légitimité."

Blessé à Châtillon en 1793, à Vezins en 1794, à Thouars en 1815, il a été décoré du lys : "D'après les ordres de Son Altesse Royale, Monseigneur le duc d'Angoulême, il est permis à M. le général Chardonneau, de Brétignolles, département des Deux-Sèvres, de porter la décoration du lys" (titre signé du duc de Damas, aux Tuileries, le 1er juillet 1822).

A Brétignolles, nous n'avons pas trouvé trace de son décès.

 

chardonneau

 

A noter les propos qui lui sont consacrés dans le "Voyage dans la Vendée" d'Eugène Genoude (1821) :

"Nous distinguâmes (à Boismé) Chardonnet, qui a tiré des coups de fusil au premier rassemblement qui eut lieu dans la Vendée ..."

"Je demandais à Chardonnet s'il était marié : Oui, Monsieur, à ma carabine. Mais on veut vous ôter vos armes, lui disais-je. On n'y parviendra pas, Monsieur, point de divorce, il n'y en a jamais eu dans la Vendée. En 1814, on nous demanda nos armes, nous les déposâmes, et Buonaparte revint. On veut donc faire quelque chose puisqu'on nous les demande encore."

Voilà qui explique peut-être pourquoi nous n'avons trouvé aucune trace de sa descendance !


Références : R 69, Bretignolles, A.D.D.S. : état-civil ; Genoude
L'Album Vendéen de Louise de La Rochejaquelein - Légende revécue - Clisson - 1826

 

AD85 - SHD XU 33-23 - Le 20 juin 1815 - 3e Division - blessé sous la gorge (le 20 juin 1815) - domicile : Bretignolles -  infortuné

AD85 - Août 1817 - SHD XU 29-11  - Capitaine, Division des Aubiers ; domicile : Boismé ; pension de 50 fr.

AD85 SHD XU 33-20 - 2 novembre 1831 : Jean Chardonneau - Domicile : Bretignolles ; 68 ans ; a fait toutes les guerres ; plusieurs blessures ; journalier ; dans l'indigence ; il se montre peu, ancien Chef Vendéen - Il favorise Diot et sa bande - secours : 150 fr.

AD85 SHD XU 33-22 - Sans date [après 1832] - Jean Chardonneau - domicile : Boismé ; a servi comme soldat dans les armées vendéennes de 1793 à 1799 ; en 1815, il a formé un rassemblement et sa tête a été mise à prix ; il a repris les armes en 1815.

1833 - Est inscrit sur la liste des pensionnaires de l'ancienne liste civile, sous le numéro 2.353, en tant que Vendéen, pour une pension de 150.00 fr

 

chardonneau

 

 [J'ai recherché, malheureusement sans succès, son acte de décès dans les registres d'état-civil des paroisses aux alentours de Bretignolles.]