LEGÉ

Capture plein écran 01062012 090110


Les débuts de l'insurrection avaient été particulièrement sanglants à Legé : le vicaire Michel Gillier, qui avait refusé le serment constitutionnel, et réussi à échapper à la proscription, a consigné dans de précieux registres qui existent toujours, n¤n seulement les actes de catholicité, mais encore les évènements locaux importants, depuis le 3 août 1791, "commencement de l'intrusion de Bossis à la cure de Legé".
Le 25 octobre 1792, au nez et à la barbe de l'intrus, il enterrait dans le cimetière paroissial, en présence d'"un grand nombre de paroissiens", Messire Nicolas Buchet, "curé de cette paroisse depuis quarante ans, décédé l'avant-veille à la maison du Motais, lieu de son exil ..."

Le 11 mars 1793, la paroisse se soulevait ; dès 9 heures du matin, une troupe nombreuse déambulait dans les rues : un malheureux coup de pistolet mit le feu aux p¤udres, tiré par le citoyen Henry Collinet sur les attroupés, "dans le moment où ils ne lui demandaient que de mettre bas les armes, ainsi qu'à quatre gendarmes qu'il avait été chercher à Palluau qui étaient avec lui et qui, plus prudents, s'enfuirent". Bien leur en prit car, à peine son coup tiré, Collinet tombait raide mort. Et ce fut, comme à Machecoul le signal du carnage : vingt-quatre personnes, dont l'abbé Gillier donne les noms, furent aussitôt massacrées, au premier rang desquels figure l'intrus Bossis, "âgé d'environ 28 ans", et qu'accompagnent son père, le notaire Barthélémy Guesdon, l'avocat Pierre-Clair Francheteau, administrateur du département, et Charles Vrignaud, du district de Machecoul, alors commissaire délégué à la vente des meubles du château du Retail ...

Le culte public avait alors repris de façon intermittente, suivant les évènements, jusqu'à ce que l'arrivée de Charette, permette, pour un temps, une certaine stabilité. Et, pareillement, les antiques coutumes paroissiales. Ainsi, le 21 juin, le général de la paroisse - c'est-à-dire les notables et principaux paroissiens - assemblé à la sacristie du dit lieu, décidait-il l'ouverture d'un nouveau cimetière, "étant donné la multitude des morts enterrés depuis peu dans le cimetière paroissial", et désignait pour cela une prairie, ancien cimetière dit de Saint-Roch, abandonné depuis longtemps, mais demeuré dans le domaine de la Fabrique, et que l'abbé Gillier bénit solennellement le surlendemain 23 juin, à l'issue des Vêpres. Il faudra bientôt, d'ailleurs, en ouvrir un troisième (20 avril 1794), près la chapelle de la Guichère, car les Bleus se chargent de les remplir : les cahiers de l'abbé Gillier mentionnent, et souvent nommément, près de trois cents tués dans le courant de l'année, sans compter de nombreuses morts naturelles, à cause de "l'épidémie qui sévit depuis le mois de janvier ..." (Charette, chevalier de légende - Julien Rousseau - 1963)

Capture plein écran 15022012 105303

Découvrons plus en détail ce que nous apprend le registre clandestin de l'abbé Gillier :


Registre contenant trente huit feuillets pour inscrire les actes de baptêmes, sépultures et mariages qui se sont faits dans la paroisse de Notre Dame de Legé pendant les années quatre-vingt-onze, à commencer du mois d'août ; quatre-vingt douze et quatre-vingt treize, lesquels actes n'ont pu être inscrits à cause de la persécution, ou dans la crainte de communiquer avec Pierre Hyacinthe Marie Bossis, intrus dans la cure de Legé du trente juillet quatre-vingt onze jusqu'à l'onze mars quatre-vingt treize. Le dit registre de papier ordinaire à défaut de papier timbré que les troubles existants empêchent de se procurer, auquel on doit ajouter foi, les actes inscrits étant appuyés sur des preuves certaines - approuvé en interligne pour valoir ces mots : les actes y inscrits étant appuyés sur des preuves certaines -.
GILLIER, Vicaire de la paroisse de Legé.

Le 1er mars 1793 a été inhumé au cimetière de ce lieu le corps de Jean Chanson - laboureur de la Garretière - époux de Marie-Anne de Loineau, âgé de 26 ans - tué au combat de Legé qui fut donné le jour précédent.

12 mars 1793
Inhumation de ... personnes tuées au moment de l'insurrection, commencée le onze mars 1793 à neuf heures du matin.
nota
Je soussigné caché depuis huit mois dans ce bourg, après avoir essuyé différentes sortes de persécutions pendant plus d'un an. Et en divers lieux, j'ai repris publiquement mes fonctions le dix sept mars ...
GILLIER, Vicaire de Legé


Le 12 mars 1793 ont été inhumé au cimetière de ce lieu les corps de :
BARTHELEMY GUERDON - notaire, époux de Marie Marguerite Elisabeth Porchier - 31 ans
PIERRE FRANCHETEAU - avocat et administrateur au département de la Loire Inférieure - veuf de Dlle Pineau - âgé d'environ 65 ans
JULIEN HENRI COLINET - officier municipal - âgé d'environ 28 ans - marié constitutionnellement par l'intrus avec la citoyenne Julie, Marguerite, Adélaïde Bossis
PIERRE HYACINTHE MARIE BOSSIS - prêtre intrus à la Cure de Legé depuis le 30 juillet de l'année 1791 - âgé d'environ 28 ans
LOUIS BOSSIS père - veuf d'Agathe de Launay - notaire royal - âgé de 70 ans ou environ
FRANCOIS JOSEPH PRUDENCE BOSSIS - âgé d'environ 30 ans
CHARLES VRIGNAUD - administrateur au district de Machecoul - âgé de 25 ans - et dans le moment commissaire à la vente des meubles du Retail où il fut pris
FRANCOIS GARREAU père - Officier municipal - âgé d'environ 60 ans
FRANCOIS GARREAU fils - notable dans la municipalité, âgé de 28 ans
PIERRE PARMENTIER - perruquier - âgé d'environ 60 ans
DEUX GENDARMES de la Brigade du Pont James qui étoient à la vente des meubles - retail
JEAN BONNASSON (?) - maréchal ferrant, officier municipal - âgé de 30 et quelques années
CHARLES BOUVIER dit Grand Lieu - sergent de la garde nationale de Legé - époux de Dlle Collinet, âgé de 40 ans ou environ
PIERRE LUC AYRIAU - officier municipal - demeurant aux Forges de cette paroisse - âgé de 36 ans ou environ
LOUIS TERTEREAU (?) - tisserand du Retail - âgé de 30 ans ou environ
PIERRE CAVOLEAU - laboureur de la Sorinière - âgé de 68 ans
FRANCOIS HAUTRAIS fils - tailleur d'habit - âgé de 20 et quelques années
Un nommé THEBAUD - fermier de la paroisse de la Chevrollière - pris à la vente des meubles du Retail
Un des sieurs THOUZEAU de la paroisse de St Sulpice diocèse de Luçon - aussi pris à la vente des meubles du Retail qui se faisoit par cause d'émigration de M. de Goulard, seigneur du lieu
et de CINQ OU SIX AUTRES PERSONNES dont les noms nous sont inconnus.
Nota
On attribue la mort des personnes dénommées à un coup de pistolet que Henry Collinet tira sur les insurgés dans le temps où ils ne luy demandoient que de mettre bas les armes, ainsi qu'à quatre gendarmes qu'il avoit été chercher à Palluau qui étoient avec lui, et qui, plus prudents, s'enfuyrent. A peine eut-il tiré le coup de pistolet qu'il tomba mort au-dela et proche le ruisseau du papin.

Le 12 mars dit an fut inhumé à St-Etienne-du-Bois - Louis Devineau - de la Duptière (?) - tué au combat du Diocheau - âgé de 65 ans.
Le 14 mars 1793 a été inhumé le corps de Pierre Raveleau - de la Bordrie - âgé de 36 ans environ - tué au combat du même jour donné à Palluau.
Le 21 avril 1793 a été inhumé à Sallertaine le corps d'Etienne Peaudeau - tisserand de la Retière - époux d'Anne Voyneau - décédé le jour précédent à l'occasion d'une blessure qu'il reçut le quinze dudit mois au combat de St Gervais - âgé d'environ 31 ans.

Le 1er mai 1793
Inhumations des personnes tuées au combat de Legé donné le 30 avril
JOSEPH MORANDEAU - du Noyer de Vieillevigne - époux de Jeanne Goilandeau - âgé de 50 ans
CLAIR ORIEUX - des Aveneaux de St Philbert de Grand Lieu - âgé de 26 ans
JACQUES POIRRIER - du Marché, paroisse de Vieillevigne - âgé de 25 ans
JEAN CARRÉ - Tisserand du bourg de Bourgnay - âgé de 30 ans
ÉTIENNE BERCHET - du village du Pay, paroisse de St Etienne de Mer Morte - originaire de Froidfond - pagé 23 ans
JEAN LE COURREUR (?) - fergettier de ce bourg - époux de Françoise Tribaleau - âgé de 57 ans
PIERRE BRETIN - du village de la Lande - âgé de 23 ans
LOUIS BOSSARD - du village de la Biretière, paroisse de St Philbert de Bouaine - âgé de 30 ans

Le 16 mai 1793 a été inhumé le corps de PIERRE CHANSON - de la Lande - époux de Thérèse Garreau - âgé de 46 ans - tué au combat de Palluau donné le 15 du présent mois.
Inhumation des tués au combat de Palluau
Le 17 mai 1793
PIERRE GRAPINEAU - âgé d'environ 40 ans - époux de Jeanne Mercière
JEAN BLAIS - de Sordrie - âgé de 30 ans ou environ
ÉTIENNE PRAUD - du village des Forges - époux de Jeanne Forgeau - âgé de 40 et quelques années
PIERRE CAVOLEAU - de la Guichère - laboureur - veuf de Marie Rorthais - âgé d'environ 46 ans

Le 10 juin (1793) - Combat à Machecoul - victoire complette des insurgés.

Le 11 juin 1793
Bénédiction d'un nouveau cimetière
Le 23 juin 1793, en conséquence de l'acte de délibération du général de cette paroisse, aux fins de l'établissement d'un nouveau cimetière, Nous, Michel Gillier, prêtre vicaire de cette paroisse, nous sommes transportés de l'église paroissiale dudit lieu, à l'issue des vespres et processionnellement au lieu choisi par ledit général, assemblé extraordinairement, pour servir de nouveau cimetière, eu égard à la multitude de corps inhumés depuis peu en l'ancien, avons fait la bénédiction usitée à cet effet d'un ancien cimetière nommé vulgairement le Cimetière St Roch, et ce en présence du peuple en très grande affluence.

Attaque à Nantes sans effet

Feuillet séparé :

"L'an mil sept cent quatre vingt treize, le vingtième jour du mois de juin. Le général de la paroisse de Legé, assemblé à la sacristie de Legé et dudit lieu, en les personnes de Pierre Jean Louis Gouin, Vincent Nicolleau, Jean Robin, Hyacinthe Bernard, Jean Rortais, Jean Gris, Jean Bezilau, Etienne Patron, Pierre Orteau, Pierre Patron, Joseph ...(?), Etienne Malidain, Pierre Goreau, Julien Garreau, Jean Viaud, Luc Lhommeau, Jean Bouyer, Joseph Babinot, François Vrignaud, Pierre Bossis, Pierre Voyneau, François Bremaud, Jean Bernard, Jean Rezeau ..., (?) Petit, François Chaillou, Martin Gaillard, René Favereau, René Forgeau, Jacques Millet, Pierre Monnereau, Jean Chaurroy, Jean Bellandeau, Pierre Rocheteau, Pierre Airiau, François Laidet, le sieur Gillier Vicaire et Julien Masselin (?) ; aux fins de faire le choix d'une place pour faire faire la bénédiction d'un nouveau cimetière ; l'ancien se trouvant actuellement rempli et hors d'état de pouvoir servir, pour le présent, à enterrer les corps, eu égard aux circonstances de la Révolution et de la multitude des morts qui ont été enterrés depuis peu dans l'ancien cimetière, pour éviter, enfin autant qu'il est possible, les accidents d'une maladie épidémique. A été, d'un commun avis de prendre pour servir de nouveau cimetière, le pré appartenant à la fabrique de ce lieu, celui situé Rüe de la Chaussée et vulgairement appelé le Cimetière de Saint Roch, lequel sera ... pour servir dors en avant à enterrer indistinctement tous les corps morts tant du bourg, de la paroisse qu'étranger, et sera pour cet effet clos et fermé d'une manière convenable pour empêcher les bestiaux et autres animaux d'y entrer, avec défense à qui que ce soit  d'y mettre [...] bestiaux pour y pacager.
Arrêté les dit jour, mois et an que devant nos seings, les autres ayant déclaré ne savoir signer, etc. ...
Signatures"

Le 14 août 1793 - Combat à Luçon

MASSACRES SEPTEMBRE 1793

Le 14 septembre au dit an (1793), invasion des républicains appelés troupe de Mayence, du nom de la garnison de la même ville, que força de capituler le roy de Prusse.  Massacres commis par eux.

Ils commencèrent dès ce moment à mettre le feu aux maisons.

1 - Charles JUBILA, de la Noue, âgé d'environ 60 ans.
2 - Pierre PADIOLEAU, de la Noue, veuf de Magdelaine JAUNASTRE, âgé d'environ 60 ans.
3 - Alain THIBAUD ( ?), de la Lande, âgé d'environ 72 ans.
4 - Pierre GRASSINEAU, du village de la Vergne, époux de Marie BERNARD, âgé de 68 ans.
5 - Mathurin MALARD, époux de Marie CHAPON (?), de la Pouvraire, âgé de 50 ans.
6 - Jean PATRON, laboureur, époux de Catherine FORGEAU, à la Dommangère, âgé de 63 ans.
7 - Thibaud GARNIER, du bourg de Legé, avocat, âgé de 30 ans ou environ.
8 - François MALIDAIN, de la Chauvière, veuf de Catherine PINEAU, âgé de 65 ans.
9 - Pierre PAROIS, domestique, âgé de 37 ans.
10 - Jean MARTIN, veuf de Françoise PERDRIAU, du Bourg, âgé de 57 ans.

L'ennemi de Legé se porta sur Montaigu : le combat se donna le 16 de septembre. Ont disparu depuis ce combat :

Julien RENAUD, laboureur, de la Garrelière, âgé de 60 ans.
René LOUIS, de la Garrelière, époux de Jeanne AYRIAU, âgé de 58 ans.
Pierre BARRETTEAU, farinier à la Garrelière, âgé de 22 ans.
Alexandre BOSSIS, de la Moinardière, époux de Marie MERCIER, âgé de 68 ans.
Jean BOUMER, du village de la Moinardière, âgé de 26 ans.
Pierre LANDAIS, maçon, époux de Marie Renée BOUCAUD, du Retail, âgé de 35 ans, tué au même combat de Montaigu au rapport de François SAVARY, de Louis FORGEAU et plusieurs autres ses voisins.
Le 2 septembre 1793, Jean TRICHET, de la Sorderie, époux de Louise MERCIERE, âgé de 50 ans, fut tué à Villeneuve, témoin Jean GRIS son voisin.
Pierre DEVINEAU, de la Naulière, époux de Marie-Anne GUILBAUD, blessé au combat de Montaigu et mort de cette blessure à Cholet, âgé de 30 ans.
Magdelaine TRUTET, de la Garrelière, âgée de 23 ans, prise et emmenée par l'ennemi à Nantes où on la dit avoir été guillotinée.
Pierre RAVELEAU, laboureur, de la Logne, âgé de 60 ans, tué le 14 par l'ennemi.
Jean DUPONT, de la Bossardière, farinier, veuf de Marie GRASSET, âgé de 70 ans, a disparu depuis le combat de Montaigu.
Marie ROUSSEAU, de la Garrelière, âgée de 20 ans, a disparu aussi.

Je vicaire soussigné certifie que les faits ci-dessus et de l'autre part enregistrée sont les uns à ma connaissance et les autres appuyés de preuves autentiques et que foi doit y être ajoutée. Fait au village de la Guichère le 16 octobre 1794. Gillier vic. de Legé.

Mois d'octobre 1793

Incendie général dans le bourg et par les villages
Ce fut dans ce mois que brûla l'église paroissiale et le 27 je commençai à dire l'office en la chapelle de la Guichère.

étienne FORGEAU, de la Chauvière, âgé de 27 ans, tué au combat de Noirmoutier

Novembre 1793

Massacre fait par les Républicains dans cette paroisse au mois de novembre 1793

Le 22 du présent mois les Républicains arrivèrent dans le bourg de Legé où j'étais avec un malade ; je fus vivement poursuivi jusqu'à Touvois par deux cavaliers, dont un fut tué par quelques cavaliers des insurgés qui sortaient dudit bourg pour la découverte.

11 - Blaise JUBIN, laboureur, époux de Marie ORIEUX, âgé de 66 ans, de la Noue, tué.
12 - Pierre JAUNASTRE, charpentier, époux de Marie GRASSET, âgé de 50 ans, de la Noue, tué.
13 et 14 - Marguerite FORGEAU, épouse de Pierre FORGEAU, de la Dommangère, âgée de 74 ans, et
Marie FORGEAU, sa fille âgée de 42 ans, brûlées vives.
15 - Jean RAMBAUD, âgé de 9 ans, tué à la Birocherie.
16 - Jean MARTIN, du Bourg, laboureur, époux de Marguerite TEMPLIER, âgé de 36 ans, tué dans le bourg.
17 - Marie GRASSET, de la Bésillière, âgée de 67 ans, tuée.
18 - Jean BARRETTEAU, commandant de Vieillevigne, de St André, époux de Julie Magdelaine GRATON, âgé de 28 ans, surpris par l'ennemi à Rocheservière et par lui conduit à Nantes où on le dit guillotiné.
19 - Simon AYRIAU, de la Garrelière, âgé de 36 ans, tué.
20 - Jacques FEBVRE, farinier, époux de Jeanne LOCTEAU, du Moulin Bonneau, âgé de 60 ans, tué au même village.
21 - Pierre GRÉSARD, époux de Marie BERIAU, de la Sorderie, âgé de 55 ans, tué à Montaigu.
22 - Pierre GRÉSARD fils, de la Sorderie, âgé de 23 ans, tué à Montaigu.
23 - Henry GENDREAU, du Genetais, âgé de 42 ans.
24 - Pierre GENDREAU, du Genetais, âgé de 38 ans, tué du fait ci-dessus.

DÉCEMBRE 1793

Le 7 décembre il y eut une attaque du Luc de la part des Républicains qui furent vivement repoussés ; plusieurs furent tués. Ils furent ensuite attaqués  par Mr Charette venant de l'île de Bouin. Le combat fut vif et long sans aucun effet.

Le 25, Jean PELTIER, de la Lande, époux de Marie-Anne CHAIGNEAU, âgé de 32 ans, tué d'un coup de canon sortant de l'île de Bouin.
25 - Pierre CHANSON, charpentier, du village de la Giffraire, âgé de 28 ans ou environ, pris par l'ennemi à la ville de Tiffauges.
26 - Jacques PEROCHEAU, surpris par l'ennemi en le bourg de Legé dans le mois susdit.
27 - René DEVINEAU, veuf de Marguerite PEROCHEAU, âgé de 72 ans, a disparu depuis l'entrée de l'ennemi dans le bourg de Legé, où il se trouva dans le moment, au rapport de Marie MORIN, veuve SORIN.
28 - François AYRIAU, domestique à la Moinardière, âgé de 26 ans, tué.
29 - Jeanne BARRETTEAU, épouse de Pierre PATRON, laboureur, du village de la Dommangère, âgée de 34 ans, tuée.
30 - Pierre PATRON, âgé de 8 ans.
31 - Catherine PATRON, âgée de 6 ans.
32 - Jean PATRON, âgé d'un an.
33 - Marie PATRON, âgée de 75 ans
34 - Marie BOUHIER âgée de 60 ans.
35 - Marie-Anne FORT, âgée de 23 ans.
tous du village de la Dommangère, ont été tués et brûlés dans leurs maisons.
36 - Jeanne GIRAUDINEAU, veuve de Jean CLOTOUX, âgée de 45 ans.
37 - Marie PÉAUDEAU, de la Chauvière. âgée de 17 ans, et
38 - Catherine GRELIER, âgée de 31 ans, du même village, tuées proche le village de la Chauvière.


MASSACRES


39 - André BLAIS, époux de Marguerite NEAU, de la Sorderie, âgé de 69 ans.
40 - Marie DOUILLARD, de la Sorderie, âgée de 46 ans.
41 - François VOYNEAU, du Pas Châtaignier, époux de Marie CANTIN, âgé de 32 ans.
42 - René BOUHIER de la Péranche, âgé de 65 ans, et
43 - Jeanne BLAIS son épouse, âgée de 63 ans
44 - Jeanne NEAUD, âgée de 19 ans, et
45 - Rose NEAUD, âgée de 11 ans, du village des Goupilleaux.
46 - Anne PAYRAUDEAU, épouse de René BELLAUDEAU, de la Peaudouère, âgée de 46 ans, et
47 - Anne BELLAUDEAU sa fille âgée de 12 ans.
48 - Pierre BAUDOUIN, hermurier (armurier), du bourg, âgé de 48 ans
49 - Julien BAUDOUIN, âgé de 40 ans.
50 - Jeanne TIREBOUC (TIREBOUE), veuve de Joseph BAUDOUIN, âgée de 66 ans.
51 - Marie ROUSSEAU, veuve de François ORDONNEAU, du bourg, âgée de 64 ans.
52 - Joseph MOINARD, de la Guénisière, époux de Jeanne CHANSON, âgé de 40 ans, et
53 - Jeanne CHANSON, veuve de Joseph MOINARD, de lit Guénisière, âgée de 45 ans
54 - Joseph MOINARD, âgé de 3 ans, leur enfant
55 - Marie MOLLÉ épouse de Pierre MOINARD, de la Guénisière, âgée de 40 ans, et
56 - Victoire MOINARD sa fille âgée de 7 ans.
57 - Jean MOINARD, de la Guénisière, âgé de 30 ans, et
58 - Anne MOLLÉ, sa femme, âgée de 28 ans, et
59 - Marie-Anne MOINARD, sa fille âgée de 7 ans, et
60 - Pierre MOINARD, leur fils âgé de . ans.
61 - Marie JUBIN, épouse d'étienne MOINARD, de la Guénisiére, âgée de 60 ans.
62 - Marguerite MAUVILAIN, épouse de Pierre GIRAUDET maçon, âgée de 36 ans, et
63 - Marie GIRAUDET sa fille âgée de 6 ans, et
64 - Rose GIRAUDET sa fille âgée de 7 mois.
65 - Louise BRETOMMÉ, épouse de Jacques RENAUD, âgée de 32 ans, et
66 - une petite fille âgée d'environ un an
67 - Jacques RENAUD, de la Guénisière, époux de Louise BRETOMMÉ, âgé de 30 ans.
68 - Jeanne MOLLÉ, femme de Jean GARREAU, maçon, de la Guénisière, âgée de 38 ans.
69 - Marie FORGEAU, de la Guénisière, âgée de 20 ans.
70 - Jeanne FORGEAU, femme de Jean NAULEAU, de la Guénisière, âgée de 30 ans.
71 - Marie NICOLEAU, épouse de Louis FORGEAU, laboureur, de la Guénisière, âgée de 60 ans.
72 - Louis FORGEAU, de la Guénisière, âgé de 26 ans
73 - Magdelaine, veuve de Jean SORET, maçon, de la Guénisière, âgée de 30 ans
74 - Jean SORET, âgé de 6 ans,
75 - Pierre SORET, âgé de 3 ans.
76 - François SORET, âgé de 2 ans, ses enfants .
77 - Pierre BOSSIS, de la Segonnière (Ségouinière ?), âgé de 50 ans.

Foi doit être ajoutée aux faits ci-dessus. Gillier vic. de Legé.

Janvier 1794

Le 15, Pierre GIRAUDET, de la Garrelière, âgé de 21 ans, resté à Noirmoutier et probablement massacré avec le reste de la garnison par l'ennemi.

Ont été tués par les Républicains dans le mois de janvier 1794. Ils séjournèrent pendant tout ce mois dans le bourg.

78 - Joseph MOURIN, farinier, époux d'Anne TAILLÉ, âgé de 46 ans, du bourg.
79 - Pierre CLOTOUX, domestique, âgé de 70 ans, aussi du bourg.
80 - Marie MOINARD, de la Ville du Bois, âgée de 26 ans.
81 - Pierre MALIDAIN, de la Giffraire, âgé de 64 ans.
82 - Pierre PELTIER, charpentier, de la Giffraire, âgé de 22 ans.
83 - Jean JAUNET, de la Giffraire, âgé de 17 ans.
84 - 85 et 86 -  Jeanne CHANSON, veuve de Joseph MOINARD, maçon, de la Guénisiére, âgée de 36 ans, Joseph MOINARD, âgé de 5 ans, et Jean MOINARD, âgé de 3 ans, ses enfants.
87 - Renée CHIFFOLEAU, de la Brétinière, veuve de Jean RICHARD, âgée de 67 ans.

SUITE DES MASSACRES

88 - Mathurin GUILBAUD, époux de Charlotte NEAU, de la Gaillardière, âgé de 50 ans.
89 - Pierre ROUSSEAU, tisserand, époux de Marie GUILBAUD, de la Garrelière, âgé de 38 ans.
90 - Louis BARRETEAU, farinier, de la Peaudouère, époux de Thérèse GRASSET, âgé de 65 ans.
91 - Joseph BABINOT, menuisier, du bourg, veuf de Marie AYRIAU, âgé de 38 ans.
92 - Jean SIMAILLEAU, de la Bossardière, époux de Marguerite BABINOT.
93 - François GARREAU, de la Gaillardière, époux de Jeanne MOLLÉ, âgé de 45 ans.
94 - Pierre MASSON, de St Laurent, époux de Jeanne VIOLEAU, âgé de 40 ans.
95 - René ROBIN, âgé de 20 ans, du village de la Moinardière.
96 - Pierre VOISIN, de la Gaillardière, âgé de 16 ans.
97 - Mathurin MOLLÉ, de la Gaillardière, âgé de 26 ans, pris par l'ennemi et ont disparu.
98 - Pierre MOLLÉ, de la Gaillardière, âgé de 28 ans.
99 - Jean GRASSET, de la Gaillardière, âgé de 20 ans, et
100 - Jean AYRIAU, de la Gaillardière, âgé de (blanc), pris à Noirmoutier lors du massacre de la garnison.
101 - René SORIN, de la Parnière, époux de Marie FUINÉ (?), âgé de 45 ans.
102 - Jean Louis GOUIN, du bourg de Legé, âgé de 18 ans, et
103 - Alexandre PINEAU, âgé de 24, aussi du bourg de Legé, massacrés à Noirmoutier.
104 - Joseph BOSSIS, veuf de Marie MOINARD, de la Guilbaudière, âgé de 67 ans.
105 - Marie-Anne BOURON, femme de joseph BOSSIS, de la Guilbaudière, âgée de 44 ans
106 - Marie CHAUCHET, femme de François BOSSIS, de la Guilbaudière, âgée de 40 ans.
107 - Julien CAVOLEAU, de la Goichonnière [Gauchonnière], âgé de 35 ans.
108 - Pierre BOUTOLEAU, du village de Bourgneuf âgé de 17 ans.
109 - René BARDOUL, boucher, époux d'Angélique SAUVAGET, âgé de 48 ans.
110 - Marie LOISEAU, domestique, âgée de 67 ans.
111 - La veuve LOISEAU, journalière dans le bourg, âgée de 68 ans.
112 - Marie LOISEAU, sa fille, âgée de 30 ans.
113 - La veuve LAGNEAU, du bourg, âgée de 40 ans.
114 - Pierre ORIEAU, aubergiste, du bourg, âgé de 55 ans.
115 - Dlle Julie MAREAU de la NOUE, du bourg, âgée de 66 ans.
116 - Claude PORCHIER, du Fief, veuf de Jeanne GARREAU, âgé de 55 ans.
117 - Marie GRASSET, veuve de Claude GARIOU, âgée de 66 ans.
118 - Jean GARIOU, veuf de Charlotte (blanc), âgé de 48 ans.
119 - Jean GARIOU, son fils, âgé de 10 ans.
120 - Mathieu GOUBERT, époux de Marguerite (blanc), âgé de 50 ans.
121 - Marie BOSSIS, domestique, âgée de 54 ans.
122 - Le Sr André VIOLEAU, de la Rétière, veuf de (blanc), âgé de 67 ans.

Les enregistrements ci-dessus mentionnés sont appuyés sur des preuves certaines. En foi de quoi j'ai signé. Gillier vic. de Legé.

Il y eut pendant ce mois des recherches presque continuelles en les forests de Grand-Landes, Touvois, Rocheservière, et dans les gîtes et pièces de terres environnantes, qui étaient les seuls lieux qui nous offraient quelques aziles contre un ennemi sans humanité.

FÉVRIER 1794


Dans ce mois il y eut un combat très vif dans ce bourg. Les Républicains furent mis en pleine déroute et tués en grande partie. Plusieurs périrent en passant la rivière de la Logne qui avait débordé dans ce moment. On leur prit deux canons et leurs bagages.

Ont été tués par l'ennemi dans le mois de février 1794, pendant ce mois et le suivant ; séjourna dans bourg de Legé

123 - Jean MALIDAIN, de la Lande, époux de Marie CHANSON, âgé de 45 ans.
125 - Jean AYRIAU, de la Lande, âgé de 20 ans.
126 - Joseph CHANSON, de la Lande, époux de Marie LOMEAU, âgé de 30 ans.
127 - Pierre FORGEAU, de la Dommangère, âgé de 20 ans.
128 - Jean LORTEAU, laboureur, de l'Ouche du Four, pris et emmené par l'ennemi.
129 - Louis RAVELEAU, époux de Françoise NAULEAU, de la Guichère, âgé de (blanc)
130 - Marie CHANSON, veuve de Jean SORET, de la Logne, âgée de 35 ans.
131 - Jeanne GARNIER, veuve de Pierre SORET, de la Logne âgée de 66 ans.
132 - Anne RUCHER, femme de Pierre RORTHAIS de la Logne, charpentier, âgée de 35 ans.
133 - Reine D'HERMÉE, du bourg, âgée de 51 ans.
134 - François GUÉRY, de la Naulière âgé de 25 ans, tué au combat de St Colomban.
135 - Pierre PARÉ, farinier, époux de Marie Anne BARRETTEAU, âgé de 37 ans.
136 - Pierre SORET, veuf d'Anne CHANSON, âgé de 42 ans, a disparu depuis le combat de St Colomban.
137 - Jacques MUSSEAU, laboureur, veuf d'Anne SIMONEAU, du Moulin Bonneau, âgé de 59 ans, a disparu après avoir été pris par l'ennemi.

...(?) portait leur perte de trois à quatre cents hommes.

SUITE DES MASSACRES

138 - André RÉZEAU, époux de Marie BERNARD, du [des] Goupilleaux, âgé de 53 ans.
139 - Anne RAVELEAU, domestique, âgée de 28 ans, du village de la Moinardière.
140 - Sieur Pierre CHARIER, du Bourg, âgé de 48 ans, et
141 - Dlle Marie CHARIER son épouse, âgée de 41 ans, et
142 - Rosalie CHARIER leur fille, âgée de 9 ans
143 - Louis GUÉRIN, cordonnier, époux de Marie BERIAU, âgé de 59 ans.
145 - Marie FORGEAU, de la Naulière femme de Jean PEROCHEAU, laboureur, âgée de 44 ans, et
146 - Julien PERROCHEAU son fils, âgé de 6 ans.
147 - Louise CHANSON, de la Bourrie âgée de 11 ans, emmenée par l'ennemi.
148 - Marie MERCIERE, veuve de Clément MIGNEN, de Boiseau âgée de 46 ans.
149 - Françoise MERCIERE, âgée de 22 ans.
150 - Marie MERCIERE, femme de Julien CHANSON, de la Garrelière, âgée de 32 ans.
151 - Vincent CAILLAUD, de Boiseau âgé de 60 ans, veuf de Marie BERTRET, et
152 - Louis CAILLAUD son fils, âgé de 35 ans, et
153 - Mathurin CAILLAUD son fils, âgé de 22 ans.
154 - Suzanne CAILLAUD sa fille, âgée de 22 ans.
155 - Marie CAVOLEAU, de Boiseau âgée de 28 ans.
156 - Mathurin GAILLARD, de (illisible), veuf de Marie POIRON, âgé de 66 ans, et
157 - Jeanne GAILLARD sa fille, âgée de 30 ans.
158 - Jacques CHANSON, âgé de 60 ans, veuf de Catherine RORTHAIS
159 - Anne CHANSON, âgée de 27 ans.
160 - Marie CHANTREAU, veuve d'étienne VOYNEAU, âgée de 82 ans.
161 - Marguerite VOYNEAU, âgée de 52 ans.
162 - Marie MIGNEN, femme de Jean CARREAU, du Cormier, âgée de 46 ans.
163 - Jean CARREAU, âgé de 87 ans, du Cormier, et
164 - Anne REAUD (?) son épouse, âgée de 75 ans.
165 - Pierre MARTIN, époux de Marie GRÉSARD (?), âgé de 48 ans.
166 - François CARREAU, âgé de 26 ans.
167 - Charles CARREAU, âgé de 30 ans.
168 - Jeanne MORISSON, veuve de Jean CARREAU, âgée de 63 ans.
169 - Marie MORNET, veuve de Jean SORIN, âgée de 66 ans.
170 - Marie CHAIGNEAU, veuve de Pierre BRETRET, âgée de 66 ans.
171 - Marie BRETRET, âgée de 38 ans.
172 - Marguerite BRETRET, âgée de 30 ans.
173 - Charles SIMONNEAU, domestique, âgé de 20 ans.
174 - Jean DEMANGEAU, veuf de [blanc] BRETOMMÉ, du Cormier, âgé de 70 ans, et
175 - Jean DEMANGEAU son fils, âgé de 40 ans.
176 - Marie PARÉ, de la Naulière, âgée de 60 ans.
177 - Marguerite PARÉ, âgée de 58 ans.
178 - Jeanne PARÉ, âgée de 56 ans.
179 - Marie LONGÉPÉE, femme de François MASSON, de St-Laurent, âgée de 37 ans.
180 - Dlle Marie Anne RAIMBERT, âgée de 50 ans ou environ.
181 - Marie ERCEAU, femme de René SIMONEAU (?), âgée de 34 ans

182 - Anne Loiseau, veuve de Pierre Erceau, âgée de 37 ans

Les recherches dans les forêts, gîtes, etc., furent presque continuelles pendant ce mois ainsi que pendant le mois suivant. Les peuples les plus barbares semblaient être venus dans ces parages. Plusieurs femmes furent brûlées vives, des femmes enceintes égorgées et leurs enfants portés au bout de la Bayonnette.

Dans le mois précédent on fusilla au bourg de Legé soixante dix ou douze hommes (les postes de Falleron, Touvois, etc., qui se croyaient en sûreté chez eux ayant rendu les armes après les promesses qu'on leur avait fait de les laisser sans les inquiéter. (Février 1794)

SUITE DES MASSACRES

183 - Magdelaine LOISEAU. veuve de Jean GRELIER, de la Guénisière, âgée de 27 ans.
184 - Marie LOISEAU, âgée de 46 ans.
185 - Anne RASSINEAU, veuve de Jean MALARD, du Douci, âgée de 46 ans.
186 - Jeanne MABILE, dit RENAUD. époux d'Anne MALARD.
187 - Jacques GRELEAU, époux d'Anne ARDOUIN, du Douer, âgé de 50 ans.
188 - Marie Anne BONNIN, âgée de 25 ans.
189 - François GRASSET, de la Gaillardière, âgé de 25 ans.
190 - Louise SORIN, femme de Pierre ROUSSEAU, de la Jarrie, âgée de 60 ans.
191 - Jeanne JAUNASTRE, veuve Pierre ROUSSEAU, de la Jarrie, âgée de 58 ans.
192 - Jeanne ROUSSEAU, femme de Jean AYRIAU, de la Jarrie, âgée de 40 ans, et
193 - Jeanne AYRIAU sa fille, âgée de 6 ans.
194 - Pierre AYRIAU, son fils, âgé d'un an.
195 - Dlle Catherine BOSSIS, veuve du Sieur René Alexandre GOURREAU, du Bourg, notaire royal, dit de la Fuye, âgée de 70 ans.
196 - Marie AYRIAU, sa servante, née au village de la Lande, âgée de 40 ans.
197 - Dame Louise CHEVALIER du BREUIL, veuve du Sieur Alexandre Aimé PINEAU, seigneur du BREUIL, avocat, âgée de 68 ans, et
198 - Rose AYRIAU, sa domestique, âgée de 27 ans.
199 - Dame Gabrielle de GOULAINE, femme de noble homme de LA BARBELAIS de Chalan
200 - Françoise DAVIAU, femme de Jean PATRON, du bourg de Legé, âgée de 47 (ans)
201 - Françoise PATRON sa fille, âgée de 15 ans.
202 - Charles PATRON son fils, âgé de 6 ans.
203 - Prosper PATRON son fils, âgé de 4 ans.
204 - Marie GUILLOTON, femme de François SORIN, du bourg. âgée de 50 ans
205 - Marie SORIN, femme de GUESDON, du bourg, âgée de 26 ans.
206 - Olympe GUESDON sa fille, âgée de 3 ans.
207 - GUESDON son fils, âgé d'un an
208 - Françoise MARTIN, du bourg, âgée de 25 ans.
209 - Pierre GUIBERT, domestique, âgé de 50 ans.
210 - Rouis GUIBERT, âgé de 19 ans.
211 - Marie-Anne FORGEAU, âgée de 36 ans.
212 - Messire (blanc) Recteur de Monfaucon. âgé de 66 ans ou environ.
213 - Catherine CHARDAVOINE, veuve de Michel GIRAUD, de la Tirelière.
214 - Marie PÉROCHEAU, femme de François FORGEAU, laboureur, de la Chauvière, âgée de 48 (ans)
215 - François AYRIAU, du bourg, âgé de 27 ans.
216 - Jeanne RAMBAUD veuve de Pierre GRELIER, de la Guénisière, âgée de 54 ans.
217 - Marie ORCEAU, veuve de René ROUSSEAU, aubergiste, âgée 60 ans.
218 - Pélagie ROUSSEAU sa fille, âgée de 26 ans.
219 - Geneviève ROUSSEAU sa fille, âgée de 18 ans.
220 - Jean MARTIN, maréchal ferrand du bourg, 66 ans.
221 - Pierre GIRAUDINEAU, époux de Catherine MISSONEAU, du bourg, âgé de 58 ans.
222 - Marie ORDONNEAU, âgée de 2 ans.

SUITE DES MASSACRES

223 - Le Sieur FAGOT, du village de Bourgneuf âgé de 56 ans.
224 - Marguerite ROISSEAU femme de Jean GIRAUD, chapellier. âgée de 33 ans, et deux enfants.
225 - Marie (blanc), veuve d'Alexis DANGIBAUD. dit Bourg, âgée de 60 ans.

Les enregistrements ci-dessus et d'autres parts sont appuyés sur des preuves certaines. en foi de quoi j'ai signé Gillier vic. de Legé.

MARS 1794

Le 15, Joseph ARTEL, menuisier, époux de Thérèse RIGOLAGE, âgé de l8 ans, mort au combat de la Roche sur Yon.

Ont été massacrés par l'ennemi dans le mois de Mars 1794

226 - Jean BOUGIS, du village de la Noue, époux d'Anne GENAUDEAU, âgé de 55 ans.
227 - Pierre GAUVRIT du Pas Châtaignier, paroisse de Grand--Lande, époux de Marie VOLARD. âgé d'environ 40 ans, tué en la forêt de Touvois.
228 - Pierre CHANSON, de la Bourrie, âgé de 40 ans.
229 et 230 - Catherine FORGEAU, épouse de Jean CHANSON, de la Bourrie, âgée 37 ans. et Louis CHANSON son fil, âgé de 4 mois.
231 - Jeanne BOUHYER, des Bèges, âgée de 63 ans.
232 - Pierre PERAUCHEAU, de la Parnière, âgé de 70 ans, pris et disparu.
233 - Catherine AILLAUD, veuve de Pierre BONNET, farinier à la Guichère, âgée de 72 ans.
234 - Joseph LOUIS, âgé de 9 ans.
235 - Marie CHARIER. veuve de Charles POGU de la Bourrie âgée de 60 ans.

SUITE DES MASSACRES

236 - Pierre FAVREAU, époux de Louise POGU, de la Pouvraire, âgé de 38 ans.
237 - Jean FAVREAU, de la Pouvraire, âgé de 30 ans.
238 - Elizabeth GILET, de la Tournerie, âgée de 75 an.
239 - Pierre SORET, de la Tournerie, âgé de 82 ans.
240 - Jacques BUET, du village du Bois, âgé de 46 an.
241 - Marie PRAUD, domestique, âgée de 20 ans.
242 - Jean CHANSON, de la Lande, époux d'Anne GARREAU, âgé de 35 ans.
243 - Jeanne FORGEAU, veuve de Jean AYRIAU, laboureur, de la Parnière, âgé de 64 ans.
244 - Pierre AYRIAU, de la Fuie. âgé de 24.
245 - Pierre BOISSELEAU, âgé de 30 ans, de la Bésillière, et
246 - Jacques BOISSELEAU son frère, âgé de 20 ans, tué à Noirmoutier au mois de (?)
247 - Jeanne BOSSIS, de la Garrelière, âgée de 16 ans.
248 -Marie LANDAIS, femme de Jacques SIROT, de la Bourrie, âgée de 35 ans.
249 - François DEMANGEAU, de la Guichère, âgé de 16 mois.
250 - Marie BARANGER, veuve de Jacques SIROT, de la Bourrie, âgée de 68 ans.
251 - Jean BLAIS, de la Sorderie, époux de deffunte Françoise BOSSIS, âgé de 58 ans.
252 - Joseph BARDOULT, époux de Marie-Anne VOLARD, de la Bernardière, âgé de 64 ans.
253 - René DEVINEAU, laboureur, veuf de Marie MORISSOT, âgé de 60 ans.
254 - Jean GENDRE, laboureur, époux de Louise RAVELEAU, de la Borderie, âgé de 36 ans.
255 - Catherine MOREAU, femme de Mathurin MORISSON ( ?), du Genetais, âgée de 40 ans.
256 - Thérèse MOREAU, veuve François GENDREAU, âgée 75 ans.
257 - Mathurin BELLOUARD, farinier, de la Guichère époux d'Anne BLAIS, âgé de 40 ans.
258 - P.  BELLOUARD, âgé de 5 ans, fils de Pierre BELLOUARD et de Jeanne BLAIS de la Guichère.
259 - Louis AYRIAU, de la Parnière, âgé de 50 ans.
260 - Thérèse GRASSET, veuve René AYRIAU, de la Jarrie, âgée de 62 ans, et
261 - René AYRIAU son fils, âgé de 35 ans, et
262 - Anne JUBIN sa femme âgée de 34 ans.
263 - Jacques THIBAUD, époux de Françoise BEZIAU, de la Lande, âgée de 56 ans.
264 - Marie BARRETEAU, de la Lande, âgée de 56 ans.
265 - Marguerite DURAND, de la Pouvraire, âgée de 9 ans.
266 - Catherine BARRETEAU, de la Moinardière, âgée de 82 ans.
267 - Jean ROY, laboureur, âgé de 26 ans, de la Moinardière.
268 - Marie BIGNAUD, de Bourgneuf, veuve de ... VRIGNAUD, âgée de 80 (?) ans.
269 - LOUISE MERCIERE, veuve Jean TRICHET, de la Sorderie, âgée de 60 ans.
270 - Marie GRELIER, femme de Pierre LOISEAU, de la Guénisière, âgée de 40 ans, et
271 - Pierre LOISEAU son fils, âgé de 3 ans
272 - Louise PÉAUDEAU, femme d'Etienne VOYNEAU, de la Chauvière, âgée de 57 ans
273 - Françoise VOYNEAU sa fille, âgée de 20 ans.
274 - Marie PÉAUDEAU, de la Chauvière, âgée de 51 ans.
275 - Catherine MAILLAN, de la Chauvière, âgée de 60 ans ou environ.
276 - Catherine CHARIAU, veuve de Pierre BARRETEAU, de la Bourrie, âgé de 70 ans.
277 - Jean CHANSON, époux de Jeanne BARRETEAU, de la Bourrie, âgé de 40 ans.
278 - Marie GENAUDEAU, de la Noue, veuve de P. BOUGIS, âgée de 63 ans.
279 - Louise POGU, veuve de Pierre FAVREAU, de la Pouvraire, âgée de 30 ans.

SUITE DES MASSACRES

280 - Pierre ROUSSEAU, veuf de Louise SORIN, âgé de 60 ans, de la Jarrie.
281 - René ROUSSEAU, âgé de 59 ans, de la Jarrie
282 - Marguerite ROUSSEAU, âgée de 55 ans, de la Jarrie
283 - Jacques ROUSSEAU, âgé de 30 ans, de la Jarrie.

Je soussigné certifie les enregistrements ci-dessus et d'autres parts être tels qu'ils sont inscrits. Les uns sont à ma connaissance et les autres appuyés sur des preuves des plus autentiques. Gillier vic. de Legé.

AVRIL 1794

284 - Le 15, Jeanne PEROCHEAU, de la Naulière, âgée de 18 ans, morte d'une blessure faite par l'ennemi. Témoin Jean PÉROCHEAU son père.
285 - Le 17, Marie MOLLÉ, de la Gaillardière, âgée de 47 ans, morte d'une blessure faite par l'ennemi. Témoins, Mathurin et Marguerite MOLLÉ ses frère et soeur

Bénédiction d'un cimetière proche la chapelle de la Guichère le 20 avril 1794

MAI 1794

Le 20, Charles BARRETEAU, de la Gestière, âgé de 16 ans, tué au combat de Chalan

JUIN 1794

Jean BOSSIS, de la Bésillière, âgé de 30 ans, resté au combat de Chalan donné le 6 du présent mois

Passée des Républicains.

MASSACRES

286 - Le 8 juin, Marie GUÉRY, de la Naulière, âgée de 26 ans, fut tuée par l'ennemi proche le bourg de Legé. Témoins, Louis PARÉ et Antoine PÉROCHEAU.
287 - Le 8, Jeanne RAVELEAU, de la Logne, âgée de 17 ans, fut tuée par l'ennemi proche ledit village de la Logne.
288 - Le 8, Marie POGU, veuve de Julien BOSSIS, de la Bernardière, âgée de 64 ans, fut tuée par l'ennemi proche le même village

MASSACRE

289 - Louis DUPONT, de l'Ouche du Four, époux de Jeanne MARTIN, âgé de 52 ans, a été tué par l'ennemi, proche le même village. Témoins Pierre et Gabriel THIBAUD ses voisins

MASSACRE

290 - Jean POTHIER. du village dit Bujard, âgé de 55 ans, tué par l'ennemi le 15 du présent mois et inhumé au cimetière de la Guichère le 16 en présence de Jacques POTHIER son fils et de Pierre CHIFFOLEAU

JUILLET 1794

Massacres faits par les Républicains sur la paroisse de Legé le dix-huit juillet 1794

Je n'ai inscrit sur le présent registre aucune personne au nombre de celles qui ont été massacrées, qu'après le Témoignage de plusieurs personnes de leurs parrents ou voisins qui les avoient vues après leur mort, ou qui même les avoient enterrées. Gillier vic. desservant de Legé

Ont été tué par eux.

291 - Marie BERNARD, veuve Pierre VOLARD de la Bésillière, âgée de 60 ans.
292 - Anne VOLARD, âgée de 26.
293 - Pierre ROBIN, des Goupilleaux, âgé de (blanc)
294 - Jeanne BOSSIS, de la Moinardière, âgée de 26 ans.
295 - Jeanne BOSSIS, de la Gestière, veuve de Mathurin GENAUDEAU, âgée de 65 ans.
296 - Marie BOSSIS, de la Gestière, âgée de 63 ans.
297 - Jean ROBIN, de la Gestière, époux de Françoise BERIAU, âgé de 42 ans.
298 - Marguerite NEAU, veuve d'André BLAIS, de la Sorderie, âgée de 74 ans.
299 - François CHAIGNEAU, de la Gestière, veuf de Marie CHARIAU, âgé de 60 ans.
300 - Jeanne ROUSSEAU, épouse de René BIZET, âgée de 35 ans, étant à l'agonie, fut brûlée.
301 - François VRIGNAUD, charpentier, veuf de Catherine BIZET, âgé de 50 ans.
302 - François VRIGNAUD, âgé de 16 ans.
303 - Jean RORTHAIS, de la Moinardière, époux de Marie BOSSIS, âgé de 36 ans.
304 - Jeanne RORTHAIS, de la Moinardière, âgée de 28 ans ou environ.
305 - Jeanne BOUCHARD, femme de Pierre BEZIAU, de la Bésillière, âgée de 37 ans.
306 - Marie BEZIAU, de la Bésillière, âgée de 16 ans.
307 - Jacques BERIAU, de la Sorderie, âgé de 50 ans, et
308 - Jeanne BOUHIER sa femme, âgée de 49 ans.
309 - Julien CHARIER, de la Sorderie, âgé de 60 ans.
310 et 311 - Perrine GAILLARD, veuve de Pierre DOUAUD, de la Sorderie, âgée de 65 ans. François GAUTREAU, de la Sorderie, âgé de 50 ans.
312 et 313 - Pierre MARCETEAU, de la Moinardière, époux de Marie BILLOUARD, âgé de 58 ans. Catherine 314 - LOMEAU, de la Rétière, âgée de 60 ans.
315 - Jean BOSSIS, de la Bésillière, époux de Catherine CORNETEAU, pris et emmené par l'ennemi.
316 - Jean BOSSIS, de la Bésillière, âgé de 49 ans.
317 - Jean-Baptiste BOSSIS, âgé de 58 ans.
318 - Olivier BOSSIS, de la Bésillière, âgé de 60 ans.
319 - Jean GRASSET, de la Bésillière, âgé de 64 ans, emmené par l'ennemi.
320 - Jean AYRIAU, de la Parnière, âgé de 26 ans.
321 - Jacques BONNET, farinier, époux de Jeanne CHANSON, de la Guichère, âgé de 58 ans.
322 - Pierre GILET, de la Tournerie, âgé de 35 ans.
323 - Jeanne GOEAU, veuve d'étienne CHARDAVOINE, de la Garrelière, âgé de 66 ans.
324 - Pierre MARMET, de la Guichère, âgé de 38 ans.
325 - Catherine BRAUD, de la Guichère, âgée de 54 ans.
326 - Marie BRAUD, de la Guichère, âgée de 50 ans.
327 - Marie VOYNEAU, de la Retière, âgée de 35 ans.
328 - Pierre PéAUDEAU, de la Rétière, âgé de 5 ans.
329 - Pierre PéCHEREAU, maréchal, époux de Jeanne CAVOLEAU, de la Guichère, âgé de 58 ans.
330 - Reine CAVOLEAU, de la Logne, âgée de 16 ans.

SUITE DES MASSACRES DU 18 JUILLET 1794

331 - Jean ERCEAU, de la Bésillière, époux de Marguerite CARREAU, âgé de 63 ans.
332 - Pierre FORGEAU, de la Dommangère, veuf de Marguerite FORGEAU, âgé de 67 ans, et
333 - Pierre FORGEAU son fils, époux de Jeanne CHARIAU, âgé de 34 ans.
334 - Pierre CHARIAU, de la Gestière, âgé de 54 ans, veuf de Marie BARRETTEAU.
335 - René LOUIS, de la Naulière, époux d'Anne DEVINEAU, âgé de 37 ans.
336 - Pierre AYRIAU, de la Naulière, veuf de Jeanne CHANSON, âgé de 35 ans.
337 - Louis BARRETEAU, farinier, de Gouvrières, époux de Jeanne PATRON, âgé de 42 ans.
338 - Pierre GRELIER, sabottier, époux de Marie PATRON, âgé de 34 ans.
339 - Pierre DEVINEAU, de la Parnière, âgé de 58 ans.
340 - Anne SIMONEAU, veuve de Jacques MUSSEAU, du Moulin Bonneau, âgé de 63 ans, et
341 - Jeanne MUSSEAU sa fille, âgée de 22 ans.
342 - Pierre CORNETEAU, farinier, époux de Jeanne TEXIER, du Moulin Bonneau, âgé de 36 ans.
343 - Suzanne TEXIER, âgée de 26 ans, du Moulin Bonneau.
344 - Perrine BESSONNET, épouse de Nicolas DODIN, farinier, de la Bésillière, âgée de 36 ans.
345 - Louise GIRAUDIN, femme de Louis DODIN, farinier, de la Bésillière, âgée de 36 ans.
346 - Pierre DODIN son fils âgé de 17 mois.
347 - Catherine BOSSIS, femme de Julien MOUNEREAU, âgée de 58 ans, de la Bésillière.
348 - Le 20, Jean GRIS, de la Bésillière, époux de Jeanne AYRIAU, âgé de 50 ans

Je soussigné certifie tous les enregistrements ci-dessus et d'autre part être les uns à ma connoissance. Les autres fondés sur des témoignages asseurés. En foy de quoi j'ai signé Gillier vic. de Legé. Approuvé plusieurs ratures pour ne valloir.

SEPTEMBRE 1794

Le 15, Marc MOINARD, de la Ville du Bois, âgé de 19 ans, tué au combat de Fréligné en combattant. Témoins, Jacques PARÉ et Pierre CHIFFOLEAU.
Au même combat a été tué Pierre CORMIER, de la Luchezière, domestique, âgé de 27 ans.
Jean BOSSIS , de la Bésillière, âgé de 19 ans, tué en combattant à Fréligné. Témoins, François CORNETEAU et Gabriel RAVELEAU

Ont resté au combat de Luçon donné le 14 aoust 1793 et où les insurges furent mis complètement en déroute et perdirent beaucoup de monde par la mésintelligence,dit-on, de ceux qui commandaoient et par la trahison de quelques canonniers

Jean MIGNEN, de Boiseau, âgé de 46 ans.
Louis DEVINEAU, de la Parnière, âgé de 60 ans.
Pierre BOSSIS, époux de Marguerite AYRIAU, de la Tirelière, âgé de 33 ans.
Jean BOSSIS, de la Moinardière, âgé de 24 ans.
Jean PONTREAU, journalier, de la Gestière, âgé de 54 ans.
Jean PONTEVIE, du village de Bourgneuf, âgé de 25 ans.
Pierre BOSSIS, de la Guichère, âgé de 32 ans.
Pierre MOINARD, de la Marlière [Morlière ?], époux de Marie PéAUDEAU, âgé de 26 ans.
Jacques PAYRAUDEAU, du village de la Guichère, époux de Marie-Anne CHANSON, âgé de 38 ans.
François V RIGNAUD, de la Guichère, âgé de 25 ans.
Louis BOISSELEAU, Bésillière, âgé de 24 ans.
Jacques GILET, de la Tournerie, âgé de 30 ans.
Luc BOSSIS, de la Garrelière, âgé de 24 ans.
François NAULEAU, de la Guichère, fut tué au combat de la Roche sur Yon donné à la fin du présent mois d'août 1793, âgé de 25 ans.
Jacques BOSSIS, de la Bésillière, fut aussi tué au même combat, âgé de 40 ans.
François BRETIN, de la Brétinière, âgé de 34 ans, resté au combat de Luçon.

Je soussigné certifie les enregistrements ci-dessus et d'autre part être conformes aux preuves et témoignages que j'ai pu avoir. En foi de quoi j'ai signé. Gillier vic. de Legé

Le 16 a été inhumé à la Guichère Pierre THOMAS, âgé d'environ 26 ans, de la paroisse de Ste Pazanne, mort hier de blessures reçues au combat de Frérigné (Fréligné) présents à sa sépulture, Jean PRAUD et Gabriel ROUET ses camarades.
Le 17 a été inhumé Joseph SAUZEAU, de Machecoul, âgé de 26 ans, mort des blessures du combat de Flérigné [Fréligné] à sa sépulture, Jean APPEL et Pierre LEDEY.
Le 17 a été inhumé à la Guichère Pierre JAUNET, de la Giffraire, âgé de 20 (ans), décédé d'hier d'une blessure reçue au combat de Frérigné (Fréligné). Présents à sa sépulture. René JAUNET son père et Martin JAUNET son oncle.
Le 17 a été inhumé Jean BAUDELIER, des Chauffetières de Grand-Lande, mort d'une blessure du combat de Frérigné (Fréligné). Présents à sa sépulture, Joseph BAUDELIER son frère et Pierre CHIFFOLEAU.
Le 22, Jean GAULTIER, de Paimbœuf âgé d'environ 25 ans, mort à la Rétière, d'une blessure du combat de Flérigné (Fréligné), a été inhumé à la Guichère en présence de François ROULLEAU et François ALLAIRE.

1795

Registre contenant vingt six feuillets noté et paraphé, pour inscrire les actes de mariages, baptêmes et sépultures qui se feront dans la paroisse de Notre Dame de Legé, diocèse de Luçon pendant l'année mil sept cent quatre-vingt quinze ledit registre de papier ordinaire à déffaut de papier timbré, les troubles existans empêchent de se procurer, auquel on doit foi comme à ceux du temps passé, en foi de quoi nous avons signé.
GILLIER vic. desservant de la paroisse de Legé.

1797

Aujourd'hui quatorze septembre mil sept cent quatre-vingt dix-sept, je soussigné ai cessé toute fonctions ecclésiastiques conformément au décret tyrannique du dix-huit fructidor an cinq de la République.
GILLIER desservant de Legé.

1799

Aujourd'hui huit décembre mil sept cent quatre-vingt dix-neuf je soussigné ai commencé à reprendre l'exercice public de mes fonctions et ai chanté dans le bourg de Legé à la messe paroissiale, après avoir éprouvé toutes sortes de persécution pendant plus de vingt six mois m'étant refusé au serment inique de haine à la Royauté et exigé par l'acte le plus tyrannique.
GILLIER desservant de Legé.

Archives Départementales de Loire-Atlantique