Champtocé église z

Fils de Maître François de La Croix, conseiller du Roy en son grenetier, au grenier à sel d'Ingrande, et de dame Marie Mesnil, Joseph-Marie est né à Champtocé, le 28 décembre 1750.

Joseph-Marie baptême z

Joseph-Marie Delacroix, vicaire au Loroux-Béconnais en 1774, curé de Bécon en 1777, prêta le serment et devint maire de la commune.

Joseph-Marie maire z

Arrêté en 1792, puis élargi, il rétracta son serment, alla rejoindre les Chouans de Scépeaux, en 1794, dans les camps de Pontron et de la Galicheraie en qualité de payeur de l'armée.

Après la pacification, il fut arrêté et conduit à La Rossignolerie, d'où il s'évada. Mais après le 18 fructidor, il fut interné à l'île de Ré.

Après le Concordat, il devint prêtre habitué de Saint-Joseph d'Angers et mourut le 26 février 1830 (Angers, 1er arr.)

DELACROIX JOSEPH DECES 1830 Z

Il était revenu à Bécon vers 1799, et, dans une lettre du 8 thermidor an VII, il affirmait qu''il avait aimé la Révolution et satisfait à toutes ses lois générales et particulières sans les avoir rétractées.

 

BIBLE ET CHAPELET

 

Frère du précédent, Louis-Jacques est né à Champtocé, le 23 novembre 1755.

 

Louis-Jacques baptême 1755 z

Louis-Jacques Delacroix refusa le serment ; il resta en fonctions jusqu'en décembre 1791. Il suivit l'armée vendéenne, passa la Loire avec elle.

Il fut arrêté à Ingrandes. Interrogé le 16 prairial an II, il est condamné à mort et guillotiné à Angers le 22 prairial suivant (10 juin 1794.

LACROIX CURÉ z

Louis-Jacques Lacroix de Beauvais, curé de St-Macaire

22 prairial an II (10 juin 1794)

... Expose que, le dix-sept de ce mois, le Directoire du District d'Angers, Département de Maine-et-Loire, lui a fait passer un extrait des registres du Comité de Surveillance de la ville d'Ingrande, District d'Angers, même Département, portant dénonciation contre le nommé Louis-Jacques Lacroix, âgé de 38 ans, prêtre réfractaire, ci-devant curé de la Commune de Saint-Macaire, District de Cholet, Département de Maine-et-Loire ;

et la femme MARIE PLAISANT, veuve Pierre Malinge, vigneron, âgée de 34 ans, demeurant Commune de Champtocé ;

d'où il résulte que le nommé Lacroix, est accusé d'avoir,

1° refusé le serment prescrit par la loi du 24 juillet 1790 ;

2° de s'être soustrait à la déporation à laquelle il étoit sujet par la Loi du 26 août 1792, et autres subséquentes ;

Que la femme Malinge est prévenue d'avoir recélé chez elle ledit Lacroix, contre les dispositions de l'article II de la Loi du 22 Germinal, contre ceux qui recéleroient des prêtres sujets à la déportation ...

le condamne à la peine de mort.

et en ce qui concerne la veuve Malinge, accusée d'avoir recélé dans sa maison le ci-devant prêtre Lacroix, le Tribunal criminel sursoit à son jugement jusqu'à plus ample informé, pendant lequel temps, elle restera détenue en la maison de justice.

Fait et prononcé le 22e jour du mois de Prairial de l'an deux de la République française, une et indivisible, à l'audience du Tribunal criminel, à laquelle siégeoient les citoyens Pierre-René Rabouin, Président ; Louis-Toussaint-François Paitrineau, Juge du Tribunal du District d'Angers ; Urbain-François Gervais, Juge de celui de Vihiers, et Joseph Langlois, Juge de celui de Châteauneuf ; tous les trois Juges en exercice audit Tribunal pendant le présent trimestre, lesquels ont signé la minute des présentes avec le Commis-greffier.

 

AN BB3/11-2 - Angers, 1er pluviôse et 22 prairial an II (20 janvier et 10 juin 1794)

AD49 - Registres paroissiaux de Champtocé

AD49 - Dictionnaire de Maine-et-Loire