Dans les premiers siècles de l'ère chrétienne et alors qu'une partie du futur royaume de France avait déjà été évangélisé, les populations riveraines de la Sèvre connaissaient toujours le paganisme. Les druides régnaient en maîtres et leurs sanglants sacrifices étaient les seuls hommages rendus à la divinité. Or, c'était précisément à l'endroit appelé aujourd'hui la Rebatterie que se réunissaient d'ordinaire, venant de plusieurs lieues à la ronde les adeptes de la religion druidique, pour procéder à leurs macabres cérémonies. Il y avait là un chêne gigantesque auquel était adossée la pierre du sacrifice. Les immolations étaient tellement nombreuses et cela a duré longtemps que la terre avait fini par être imbibé de sang et qu'elle avait pris une teinte rougeâtre tout autour de l'arbre géant.

st martin de vertou z

Saint Mardin de Vertou, qui avait commencé à évangéliser les populations voisines, entendit parler du fameux chêne et des atrocités qui s'y accomplissaient, prit aussitôt le chemin de Saint-Laurent et arriva bientôt à la Rebatterie au beau milieu d'une de ces sanglantes cérémonies.

La foule ce jour-là était encore plus nombreuse que de coutume. Rangées autour de l'autel du sacrifice, les victimes attendaient le coup de grâce et les druides avaient déjà le couteau à la main ...

Saint Martin fendit la foule, parvint au pied du chêne, monta sur l'autel et se mit à haranguer les païens frappés de stupeur.

Il leur parla de Dieu et s'écria : "Et pour commencer, abattez immédiatement cet arbre, objet d'un culte honteux et témoin de tant de crimes abominables".

L'intervention du saint avait été si soudaine et il parlait avec tant d'éloquence que tous en étaient demeurés bouche-bée.

L'un des druides finit cependant par se ressaisir et prit la parole : "Soit, dit-il en souriant d'un air provocateur, nous acceptons ta proposition et allons abattre notre chêne sacré mais j'y mets une condition : c'est que, au moment où il sera sur le point de tomber, tu te mettras dessous". Saint Martin accepta le marché.

On alla chercher les haches et la vallée retentit des coups répétés sur le tronc du vieux chêne.

Lorsque celui-ci commença à s'incliner, Saint Martin se plaça dessous, se mit à genoux et, les bras en croix, les yeux levés vers le ciel, il se mit à prier. Et, au moment où l'arbre, oscillant, allait tomber sur l'homme, il se renversa du côté opposé, écrasant le druide qui avait proposé l'étrange marché.

Le miracle produisit son effet : les personnes présentes se jetèrent à genoux, se proclamèrent chrétiens ; seuls quelques-uns se retirèrent vers les rochers en grinçant des dents.

Voilà comment toute la contrée de Saint-Laurent fut gagnée à l'Évangile et pourquoi le lieu du prodige s'appela par la suite la Rebatterie.

 

 

P1470134

 

Henri Bourgeois - La Vendée Historique / Histoire de Saint-Laurent-sur-Sèvre - Bernard Raymond, Noël Roul - 1987