PLUMELEC

 

1885

Un cultivateur du bourg de Plumelec a trouvé dans un chêne creux qu'il abattait, les restes d'un fusil et d'un sabre qui y étaient cachés, depuis la Révolution, sans doute.

Le sabre a la forme de l'épée grecque ancienne, à lame courte, épaisse, large et sans doute arrondis du bout, d'après la forme du fourreau. La poignée est en cuivre avec un bonnet phrygien sur chaque face, les garnitures du fourreau sont du même métal.

La fraction en bois est complètement disparue, la rouille a rongé presque en entier la lame du sabre, quand aux parties en cuivre, elles sont intactes.

 

effets d'un Vendéen

 

Le Courrier de Bretagne - 85e année - n° 10 - Samedi 4 février 1885.