JEAN-BAPTISTE-JOSEPH POTHIN
Religieux de l'abbaye de Trizay, curé de Rocheservière


Étranger par sa naissance au diocèse de Luçon, M. Jean-Baptiste Pothin naquit à Lesdain (Nord), le 23 février 1763, de Pierre Pothin et d'Angélique Lacoste ; il était religieux bernardin de l'abbaye de Trizay, en Mareuil-sur-Lay.

Trizay abbaye

Le 4 août 1791, on constate qu'il donna quittance d'un quartier de 225 livres à M. Maignen, receveur du district de la Châtaigneraie, sur une pension annuelle de 1000 livres.

Il n'eut pas à refuser un serment qu'on ne réclama pas de lui, sans doute à cause de sa qualité de religieux.

Il s'exila, cependant, voyant le caractère satanique et les excès de la Révolution, et fut le compagnon d'exil de Mgr de Cicé, archevêque de Bordeaux, en Suisse, puis en Angleterre. On avait menacé de le déporter.

Revenu d'exil vers 1801, M. Pothin, nommé chanoine de Bordeaux, devint curé de Sainte-Florence, puis de Rocheservière, où il mourut le 29 septembre 1827. Le 14 frimaire an II, il avait été inscrit sur un "État des prêtres du district de la Châtaigneraie, qui ont dû être déportés".

Jean-Baptiste Potin Trizay Rocheservière acte décès

Sur son calice, qu'il légua à l'église de Rocheservière, on lit cette inscription : J.-B. Pothin, chanoine de Bordeaux, commensal de Mgr de Cicé, archevêque de Bordeaux.

A. Baraud, prêtre
AD85 - L'Étoile de la Vendée - n° 2271 - Jeudi 30 juillet 1908