acte naissance François Filiol


abbé Filiol

François Filiol, fils d'Antoine et de Catherine Armand, naquit le 22 août 1764 au Village de Bouval, alors paroisse de Pléaux, et baptisé le 23.

Il était le onzième enfant d'une famille qui devait en compter quatorze.

Après des études au collège de Mauriac, il entra au séminaire de Clermont en octobre 1786. Tonsuré le 2 juin 1787, il fut ordonné prêtre par Monseigneur de Bonal le 26 mars 1789. ...

Il est nommé vicaire à Drugeac en octobre 1790. On trouve sa signature dans les registres de cette paroisse jusqu'au 16 février 1791. ...

François Filiol se rangea parmi les réfractaires et refusa de jurer.

 

signature Filiol François

 

En mai 1792, la déportation est décrétée ... ; François Filiol décide alors de demander un passeport pour l'Espagne qui lui est accordé. Il part en octobre 1792, mais "pris de remords", il revient sur ses pas et se cache désormais, tout en exerçant clandestinement son ministère, tantôt à Bouval chez son père qui lui avait aménagé une cache dans une grange, tantôt à Ally, Enchanet et Brageac, le plus souvent dans les bois, où il fut aidé par Catherine Jarrige, dite Catinon-Menette, qui ravitaillait de nuit les prêtres réfractaires de la région de Mauriac. ...

Le 8 mai 1793, l'abbé Filiol est arrêté à Bouval, chez son père ...

 

abbé Filiol exécution

 

L'abbé Filiol est guillotiné à Mauriac, au mois de mai 1793, sur la petite place située au chevet de l'église Notre-Dame-des-Miracles, où une croix de bois, actuellement fixée au chevet, commémore le tragique évènement.

Catherine Jarrige, Catinon-Menette, l'aurait accompagné jusqu'au pied de l'échafaud.

L'abbé François Filiol avait 29 ans.

 

abbé Filiol

 

Sources :

Léonce Bouyssou - L'abbé François Filiol, victime de la Révolution française - 1992 (AD15 - 5 BIB 918)

AD15 - État-Civil de Pléaux et de Drugeac