C'est en feuilletant les registres d'état-civil de Saint-Philbert-de-Bouaine que je suis tombée sur l'acte de décès de l'abbé Perray, vicaire de Montbert. La biographie, qui suit, est hélas très mince, mais ce prêtre réfractaire méritait toute notre attention. Est-il mort de maladie ou bien, surpris dans sa cachette, a-t-il été tué par les bleus ? Les circonstances de sa mort restent bien mystérieuses puisqu'enfin, il n'avait que 38 ans ! 

Oudon z

Fils de Grégoire et de Renée Moreau, Jean Perray est né à Oudon, le 21 mars 1755.

- Ordonné le 29 mai 1778

Prêtre vicaire de la paroisse de Montbert : La signature de Jean Perray apparaît dans les registres à partir de septembre 1788, la dernière termine un acte de baptême du 8 juillet 1791.

Le curé de Montbert, l’Abbé Jean Gestin, se classa d’emblée parmi les réfractaires à la Constitution Civile du Clergé, il fut destitué mais il demeura dans son presbytère jusqu’au dernier moment, avant d’entrer dans la clandestinité. Jean Perray refusa, lui aussi, de prêter le serment exigé.

Jean Perray est décédé à Saint-Philbert de Bouaine, à "la Noue Morin", le 2 octobre 1793, à l'âge de 38 ans.

Perray décès z

 

perray Noue Morin deces z