CONCISE 3

 

CONCISE


Petit manoir Renaissance sis dans une vallée en contre-bas de l'Ormeau des Enfreins. Ce fut une seigneurie sans grande importance. Elle relevait de la châtellenie des Herbiers. La première famille connue ayant possédé, cette seigneurie est la famille Cayrault. Ce nom s'écrit aussi Quéraut ou Quérant. Elle est connue à Concise dès 1379. Vers 1475, Concise passa à la famille Buget ou Briget et on ne sait comment leur vint cette seigneurie. Ils portaient : d'argent semé de trèfles de sable au chevron du second chargé de cinq molettes du premier.


Des Buget, Concise passa par mariage avant 1600, à la famille du Gast, qui possédait Lauboinière depuis plus de deux siècles. Les du Gast portaient : d'argent à l'aigle éployée de sable becquée et membrée de gueules. Ils ne possédèrent Concise que pendant une génération et cette seigneurie vint par alliance à la famille Grelier des Rollandières qui la possédèrent jusqu'à la Révolution.


Ces Grelier qui portaient : d'argent à deux roses de gueules en chef et une fleur de lys de sable en pointe, eurent plusieurs chevaliers de Malte, et l'un d'eux fut commandeur de l'Hôpital d'Angers. Les derniers Grelier de Concise servirent dans l'Armée Vendéenne du Centre, pendant la guerre de Vendée : plusieurs y furent tués, et leur château dont il ne reste plus que des ruines, vendu nationalement.
Annuaire de la Société d'émulation de la Vendée (1942-1949) p. 57-72

 

Concise1838A3

Concise1838TA

 

armoiries Grellier

 

ROLAND-CHARLES-AUGUSTE GRELIER DE CONCISE, major de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, capitaine dans Hector, né à Chambretaud (Vendée), le 10 octobre 1745, blessé le 16 juillet ; condamné le 15 thermidor an III (2 août 1795). Vannes. Émigré.
"Malheureusement, nous ne pouvons préciser le lieu du supplice ; peut-être l'Ermitage, peut-être Nazareth. Il en est de même pour tous ceux qui furent fusillés du 15 thermidor au 8 fructidor, à ce jour de la Saint-Louis où s'accomplit l'affreux massacre du Bondon."

 

signature de Grellier de Concise Roland


Fils de Charles-Philippe Grelier, seigneur de Concize, et de Cécile-Catherine-Charlotte des Melliers. Lui-même avait épousé à LE CHAY (17), le 23 août 1773, Suzanne-Eléonore de Chavagnac , avait un fils et une fille.

[Suzanne-Éléonore de Chavagnac, fille de Gilbert-René, comte de Chavagnac, capitaine des vaisseaux du Roi, chevalier de Saint-Louis, et de Françoise Harenger du Mesnil-Rolland. Elle fut noyée à Nantes, son mari fut pris après Quiberon et fusillé à Vannes.]

[Sa fille : Camille-Cécile-Éléonore, née à Rochefort le 23 décembre 1775. Elle épousa au Petit-Bourg des Herbiers, le 19 brumaire an IX, 10 novembre 1800, Louis Rivet de la Thibaudière, de Niort.]

 

Son fils, (Frédéric-Louis-Charles), chef d'escadron, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, est décédé sans postérité.
(Liste de la Chartreuse, extrait : Les débris de Quiberon ... par Eugène de la Gournerie - 1875)

 

acte de naissance de Roland Grelier

 

Soeur de Roland Grelier de Concise

FRÈRES : PHILIPPE GRELIER DE CONCISE et AUGUSTIN (décédé), nés le 29 août 1749 au Boisniard, paroisse de la Verrie, près Mortagne-sur-Sèvre.

 

Acte de naissance de Philippe et Augustin Grelier

 

 

FRÈRE : JOSEPH-MARTIAL GRELIER DE CONCISE, baptisé à Saint-Louis de Rochefort, le 8 mars 1751, chevalier de Malte de minorité.

 

 

acte de naissance de Martial Joseph Grelier

 

FRÈRE : François-Alexandre-Philippe-Modeste Grelier de Concise, de la Chapelle-Thémer, près Sainte-Hermine en bas-Poitou, ancien lieutenant au corps royal de l'artillerie coloniale, fut pris à Montrelais près Varades, condamné et exécuté à Angers le 21 nivôse an II, 10 janvier 1794. (Madame de la Rochejaquelein, Mémoires)

 

SON FILS : FRÉDÉRIC-LOUIS-CHARLES GRELIER DE CONCISE
Né le 17 janvier 1781, à Rochefort (Charente-Inférieure) - Décédé le 14 mars 1860.
États de services :
RÉGIMENT DES CHASSEURS DES ALPES
- Chasseur, 3e régiment, 16 février 1804
- Brigadier, 3e régiment, 9 juillet 1805
- Maréchal des Logis, 3e régiment, 11 septembre 1806
- Sous-Lieutenant, 3e régiment, 18 mai 1809
- Lieutenant, 3e régiment, 1er Août 1812
- Capitaine, 3e régiment, 12 juin 1813
- Licencié, 3e régiment, 28 décembre 1815
- Capitaine, Chasseurs des Alpes, 6 mars 1816.
A fait la campagne de l'année 1806 en Italie,
1807, 1808, 1809 à la Grande Armée,
1810, 1811 au Corps d'observation de l'Elbe,
1812, 1813, 1814 à la Grande Armée.
A reçu trois coups de sabre sur la tête le 23 avril 1809.
Chevalier de la Légion-d'honneur le 11 octobre 1812. Chevalier de Saint-Louis, le 17 août 1822.

 

Naissance_de_Fr_d_ric_Louis_Charles_Grelier

 

1818 - VENTE PAR EXPROPRIATION FORCÉE,

Par suite du procès-verbal de saisie immobilière, fait les onze, douze et treize décembre mil huit cent dix-sept, par Chapelain, huissier, à Montaigu, enregistré à Montaigu, le quinze dudit mois de décembre, par Morin, qui a reçu les droits et dont copies ont été laissées, avant l'enregistrement ; à MM. Lehuby, greffier de la Justice de paix du canton des Herbiers, et Soullard, maire de la commune du Petit-Bourg-des-Herbiers, lesquels ont visé l'original, transcrit au bureau de la conservation des hypothèques à Bourbon-Vendée, le vingt-six décembre, dit an, par Lansier, et au greffe du Tribunal civil de première instance, séant à Bourbon-Vendée, le trois de ce mois, par Guillerot, commis-greffier ;

Il sera, à la requête de dame Marie-Françoise de la Ville, veuve de M. Charles-Augustin Latouche de Tréville ; Marie-Victoire de la Ville, veuve de M. Charles Laguarigue de Rocourt, propriétaires, demeurant à Paris, rue Honoré-Chevalier, n° 3 ; du sieur Marie-Olivier-Jacques-Augustin Caminade de Chatenay, propriétaire, et Julie-Françoise de la Ville, son épouse, demeurant à Cognac ; Louis-Simon Raphaël Lambert de Mondétour, commis aux contributions indirectes, et Julie-Adélaïde de la Ville, son épouse, demeurant à Moret, arrondissement de Fontainebleau ; Pierre-Nicolas de la Ville, ancien militaire, demeurant à Paris, rue de l'Arbre-Sec, n° 10 ; ce dernier ainsi que lesdites dames Caminade de Chatenay et Lambert de Mondétour, héritiers de feux Pierre-Nicolas de la Ville, et Marguerite Gérard, leur père et mère ; Charles-Victor Charois, propriétaire, et Madeleine-Esther-Émélie Chevalier-Coutant, son épouse, demeurant à Châtellerault ; Pierre-Louis-Eugène Chevalier-Coutant ; Adélaïde-Joséphine-Radegonde Chevalier-Coutant, et Charles-Armand-René Chevalier-Coutant, tous trois propriétaires, demeurant aussi à Châtellerault, pour lesquels Me Jérôme Rigourdain, avoué-licencié au Tribunal de première instance de Bourbon-Vendée, demeurant vide de même nom, est chargé d'occuper ;

Procédé, sur le sieur Louis Rivet de la Thibaudière, propriétaire, et dame Cécile-Camille-Éléonore Grellier de Concise, son épouse, demeurant ensemble en leur maison de Concise, commune du Petit-Bourg-des-Herbiers, sur ledit arrondissement de Bourbon-Vendée ;

A la vente et adjudication, par expropriation forcée,

D'une maison, appellée la maison de Concise, consistant en plusieurs chambres basses et hautes, grenier au-dessus, avec ses dépendances, consistant dans les douves, une grande cour, entourée des bâtimens de la borderie de Concise, dans la partie Ouest de la cour, un corps de bâtiment composé de chambres basses et hautes, servant de ménagerie, chambre de domestique, grenier à foin, écurie, poulailler et remise, un jardin renfermé de murs ; la petite Prée ; contenant, savoir : la maison, douves, cour et servitudes, environ vingt-cinq ares ; le jardin, quarante-quatre ares, et la prée un hectare soixante ares, tel qu'en jouit le sieur Degourdeau, fermier ;

La borderie de Concise, consistant dans un corps de bâtiment, servant de logement au fermier, toit, grange, grenier à foin, une Loge y joignant ; le jardin de bas, contenant douze ares ; la pièce de l'Affiage, terre labourable, contenant soixante ares ; le petit Four, terre labourable, contenant soixante ares ; autre Bordage, terre labourable, contenant soixante ares ; le champ de la Planche, terre labourable, contenant un hectare dix ares ; le champ de la Vallée, terre labourable, contenant un hectare trente ares ; le Paty, terre labourable, contenant un hectare cinquante ares ; l'ouche du Portail, terre labourable, contenant vingt-quatre ares ; le champ de Lallée, terre labourable, contenant un hectare ; le pré Bertrand, terre labourable, contenant environ cinquante ares ; le bois de la Vigne, terre labourable, contenant environ trente-six ares ; le pré du lavoir, dans lequel se trouve une chambre servant de lavoir, contenant vingt ares ; le pré des Maronniers, contenant vingt-quatre ares ; la grande Prée, contenant trois hectares cinquante ares ; le pré de l'Étang, contenant un hectare vingt ares, tel qu'en jouit Pierre Guibert, fermier ;

La métairie de Concise, consistant en une maison à loger le fermier, composé de plusieurs chambres basses et hautes, boulangerie, four, toits à bestiaux, grange, loge et ruages ; le tout contenant environ quinze ares, un jardin contenant cinquante-six ares ; une petite noue, contenant dix huit ares ; la pièce des Fersonnières, terre labourable, contenant environ un hectare cinquante-sept ares ; le Bordage, terre labourable, contenant un hectare cinquante-sept ares ; le petit Bordage, terre labourable, contenant environ quatre-vingt-cinq ares ; la Bruère, terre labourable, contenant environ quatre-vingt-dix-sept ares ; le champ de la Fontaine, terre labourable, contenant environ un hectare dix ares ; le petit Château, terre labourable, contenant environ trente ares, trente-six centiares ; le champ du Haut, terre labourable, contenant deux hectares dix-huit ares ; le champ de la Logette, terre labourable, contenant soixante-douze ares ; le grand Champ, terre labourable, contenant quarante-neuf ares ; l'ouche des Ageons, terre labourable, contenant quarante-neuf ares ; le grand Paty, terre labourable, contenant un hectare vingt-deux ares ; le petit Paty, en pacage, contenant quarante-sept ares ; la grande Ouche, terre labourable, contenant quarante-neuf ares ; l'ouche des Choux, terre labourable, contenant trente-sept ares ; la petite ouche des Choux, terre labourable, contenant treize ares ; l'ouche de la Vigne, terre labourable, contenant soixante ares ; le pré Nouveau, contenant quatre-vingt-dix-sept ares ; le grand Pré, contenant un hectare quatre-vingt-deux ares ; le pré de la Fontaine, contenant environ trente-quatre ares ; le pré du Maurepas, contenant trente-cinq ares ; le pré de la Logette, contenant un hectare deux ares, tel qu'en jouit Joseph, fermier.

Tous lesdits objets sont situés à Concise, commune du Petit-Bourg-des-Herbiers, canton des Herbiers, arrondissement de Bourbon-Vendée, département de la Vendée, la première publication du cahier des charges aura lieu le dix Mars prochain, onze heures du matin, à l'audience des criées du Tribunal de première instance de Bourbon-Vendée, département de la Vendée.
Me Jérôme Rigourdain, Avoué-licencié, demeurant à Bourbon-Vendée, est chargé d'occuper pour les sieurs et dames poursuivant.

A Bourbon-Vendée, le 5 janvier 1818.
Signé RIGOURDAIN.
Enregistré à Bourbon-Vendée, le 5 janvier 1818, f° 181, v, c. une. Reçu un franc un décime.
Signé LANSIER.

Extrait : Journal politique et littéraire du département de la Vendée 4 Num 285/12 - Janv. - fév. 1818 : n° 18-25
AD85

Voir également : http://www.vendeensetchouans.com/archives/2014/06/25/30136771.html