09 mai 2012

PRETRES CACHES ... VILLAGE DE LA CHEVRIERE (LA BOISSIERE-DE-MONTAIGU - 85) ... LA SÉNARDIERE DE BOUFFÉRÉ (85)

    Dans la paroisse de la Guyonnière, au village de la Chevrière (L'abbé Hillairet fait erreur : la Chevrière appartient,du moins théoriquement, à la Boissière de Montaigu), des prêtres venaient souvent se cacher dans la maison de Pierre Méchineau. C'était un rude Vendéen, et sa femme qui avait eu 16 enfants, était aussi fine que son homme était brave. Un jour, un prêtre se trouvait là, bien déguisé, de gros sabots aux pieds, un gros bonnet de laine sur la tête. Soudain, une trentaine de Bleus envahissent la maison,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 15:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mai 2012

LE MOELLE, CAVALIER DE CHARETTE

LE MOELLE Il y avait dans la cavalerie de Charette un corps d'élite "qui, dit M. Bittard des Portes (Charette et la Guerre de Vendée, page 311), pour se distinguer du reste de l'armée, portait un chapeau, un haut panache blanc de poils de bouc, plumet qui ne coûtait pas cher et qui fut toujours respecté comme un signe honorifique". Son principal officier se nommait Le Moëlle. C'était un jeune homme plein de bravoure. Il avait l'esprit vif et l'humeur joyeuse. Selon toute apparence, il est l'auteur de la vraie chanson de Charette,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mai 2012

LE "PATER" DE D'ELBEE

Posté par Shenandoah Davis à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

PIERRE RANGEARD RACONTE ...

A la Gaubretière, le 15 janvier 1794, une colonne infernale massacre une dizaine de pauvres vieillards infirmes, dans les circonstances ainsi rapportées par Pierre Rangeard, fils de l'une des victimes : " Le 15 janvier 1794, mon malheureux père et quelques autres vieillards infirmes étaient allés, de nuit, entendre la messe à la ferme de la Petite Renaudière. Surpris, en retournant, par un détachement de républicains, ils sont sommés de crier Vive la République ! et, sur leurs refus, ils furent tous horriblement massacrés. Leurs... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

L'AME DE LA VENDEE

Posté par Shenandoah Davis à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

Trouvaille et curiosité ...

  Le Chercheur La Vendée Historique 1905
Posté par Shenandoah Davis à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2012

A LA STATUE DE BONCHAMPS

Posté par Shenandoah Davis à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

Trouvaille et curiosité ...

  La Vendée Historique 1905
Posté par Shenandoah Davis à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

D'OU VIENT CE NOM DE "VENDEE" ?

  Le nom de "Vendée" n'était point celui qui avait tout d'abord été mis en avant, lors de la division de la France en départements pour désigner la partie de l'ancien Bas-Poitou dont Fontenay-le-Comte était le chef-lieu, et ce fut seulement à la suite d'un calembour - et en considération de la ... laideur de deux "gros bonnets" révolutionnaires fontenaisiens - que cette dénomination fut définitivement choisie. Voici, à ce propos, la curieuse anecdote que je trouve dans la Revue de la Révolution (livraison du 5 novembre 1885,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2012

SOUVENIRS ...

C'était en 1870, au commencement des hostilités, nous étions chez ma grand'mère à Oiron ; là vivait une très vieille femme, originaire de Noirterre ; elle était fort taciturne, et on ne pouvait jamais lui faire raconter ses terribles et poignants souvenirs de 1793.   "Un soir, elle me souhaita le bonsoir la première, puis aussitôt continua : "O va aller ben mal, les affaires de la France !" "Moi, qui venais d'apprendre à lire dans l'Histoire de France, je me rebiffais : Et pourquoi cela, la mère Chollet ? - Parce que ce soir,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]