14 avril 2012

L'affaire du bois de Quesnay ; l'amazone Caroline Acquet de Férolles

L’affaire du bois de Quesnay ; l’amazone Caroline Acquet de Férolles   L’attaque de la voiture convoyant les fonds des receveurs d’Alençon et d’Argentan eut lieu le soir du dimanche 7 juin 1807, sur la route de Falaise à Caen. Côté Blanc : six Chouans menés par Allain, dit le général Antonio, et Flierlé, dit Marchand. Côté Bleu : Le voiturier Gousset et, pour escorte : un seul gendarme ! L’embuscade fut rondement menée et le malheureux gendarme, bien que renforcé par deux de ses collègues accourus au bruit de la fusillade, ne... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2012

François Suire

François Suire François Suire était meunier au moulin du château de la Rabastelière ; père de cinq enfants, et âgé de quarante-trois ans, il fut arrêté par une patrouille républicaine avec un de ses amis nommé Bretaud, meunier comme lui : c'était au mois d'avril 1794. Chemin faisant l'officier qui commandait la colonne leur proposa leur grâce, s'ils voulaient adhérer à la religion de la Nation. les deux Vendéens repoussèrent aussitôt cette proposition, affirmant qu'ils préféraient la mort à l'apostasie. L'officier, par un reste... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

SUBILEAU

Subileau Au combat de Rocheservière, Subileau se battait avec acharnement sur un monceau de cadavres : "Tu es brave, rends-toi, lui dirent les bleus, on ne te fera pas de mal !". A peine Subileau eut-il rendu ses armes que les bleus se ruèrent sur lui à coups de baïonnettes. Indigné de voir cinquante hommes s'acharner sur un soldat désarmé, un officier le prit sous sa protection et le fit conduire à demi-mort dans une maison du bourg ; on le coucha sur une paillasse, près d'un bleu blessé : deux autres bleus qui étaient dans un lit... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

BOUTELOUP

BOUTELOUP   Lors de la prise du Mans par le général de Bourmont, un de ses plus braves soldats, Bouteloup, dit Va de bon coeur, n'avait pu se trouver à ce glorieux fait d'armes. Il en conçut une peine extrême. "Puisque je n'ai pas coopéré à la prise de la ville, se dit-il, je me vengerai, je vais prendre Loué." Avec trois chouans aussi intrépides que lui, il pénètre dans la ville au cri de : Vive le Roi ! Cependant, pour éviter toute surprise et assurer sa retraite, il laissa deux de ses camarades aux premières maisons et... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

MARIE VILAIN ET UN SOLDAT BLEU BLESSE

MARIE VILAIN ET UN SOLDAT BLEU BLESSE Le malheureux village de la Clavelière, à quelques pas de Saint-Fulgent, venait d'être réduit en cendres ; il ne restait plus que des décombres où s'étaient réfugiées quelques femmes échappées aux massacres des colonnes infernales : à quelques jours de là, un soldat bleu se présente seul. Il marche avec peine, se servant de son fusil, comme d'une béquille pour se soutenir. A sa vue, les femmes et les enfants se sauvent, car on croit qu'il est suivi par un détachement. Le soldat leur fait... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

Lettre de Madame la Marquise de La Rochejaquelein à M. J. Crétineau-Joly

Lettre de Madame la Marquise de La Rochejaquelein, veuve du Général Marquis de Lescure à M. J. Crétineau-Joly concernant son livre "Histoire de la Vendée Militaire"     Orléans, 5 janvier 1841 "Je me suis fait lire cet été vos deux premiers volumes, monsieur. Ils m'ont pénétrée d'étonnement et d'admiration. Ils sont plein de faits nouveaux, curieux. Ils sont écrits avec un feu, un sentiments, une énergie et une clarté qui m'ont remplie d'enthousiasme. Personne n'écrira l'Histoire de la Vendée après vous, monsieur !... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2012

ANDREZÉ (49) - LA CROIX DE "JEANNE QUI COURT"

La croix de « Jeanne qui court » au Boulay – ANDREZE     Vers 1858,  l’intrépide Jeanne CHUPIN revenait la nuit vers la ferme de ses parents au Boulay. A l’époque la région était très boisée. Soudain elle vit briller deux yeux qui la fixaient : c’étaient ceux d’un loup. Tremblante de peur, Jeanne se réfugie derrière un arbre en récitant son chapelet. Mais la bête restait là, continuant à la fixer. C’est alors que Jeanne fit la promesse de demander à son père d’élever à l’endroit même une croix... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2012

La Vendée, les loups, La Roche-sur-Yon !

La Vendée, les loups, La Roche-sur-Yon !   Rapport de Cavoleau, secrétaire général de la préfecture, à Merlet, préfet de la Vendée, 7 nivôse an XI ou 28 décembre 1802.   À Fontenay, le 7 nivôse l’an 11 de la République française, une et indivisible PRÉFECTURE DU DÉPARTEMENT DE LA VENDÉE, LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL, Au citoyen Merlet préfet   Citoyen préfet, Cette lettre vous trouvera à votre campagne, et je désire qu’elle vous y trouve en bonne santé et bien reposé des fatigues de votre voiage. J’ai reçu... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

Les loups : fléaux pour les hommes de la Révolution et de l'Empire

  Les guerres de l'Ouest ont largement favoriser le loup. On en voyait souvent en 94 à la queue des colonnes infernales, comme nous le confirme le Sablais Collinet dans son Journal : "On ne voit par tous les chemins que des cadavres mangés en partie par les loups."       Une augmentation notée par le Conseil général du département de la Loire-Inférieure : 1er juin 1802. « La multiplication des loups s’est faite dans une progression effrayante pendant la guerre civile. L’abolition de la... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

RANCHAL

  Ranchal est un petit village de 320 habitants, ses 1514 hectares sont boisés à 70%. Il est situé dans le Rhône, sur les contreforts du massif central (Haut Beaujolais, canton de Lamure sur Azergues).     La révolution :  En janvier 1789, Louis XVI décide la convocation des états généraux. Chaque paroisse rédige ses cahiers de revendications et de doléances. Suite à cette convocation des assemblées se réunirent dans chaque paroisse du 6 au 13 mars, elles furent présidées en général par des officiers de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]