23 avril 2013

SAINT-MALO ♣ MARGUERITE BREUILH, L'ENFANT DE LA PUNITION ♣ (1793-1810)

L'ENFANT DE LA PUNITIONOn appelait ainsi à Saint-Malo, en 1810, une jeune fille de dix-sept ans, dont le vrai nom était Marguerite Breuilh. Elle était fille de Jacques Breuilh, le calfat, lequel, ne trouvant plus à s'employer dans les chantiers du port, à cause d'une circonstance que nous dirons plus tard, s'était jeté dans les périlleuses spéculations de la contrebande.Marguerite était bien belle. Ceux qui la voyaient et ne savaient point son histoire s'arrêtaient devant elle avec admiration. Elle était toujours vêtue d'une façon... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2013

DIEPPE ♣ COURAGE ET SANG-FROID DES POLLETAIS

Pendant la Révolution, cinq cents émigrés peut-être se rendirent à Dieppe, et s'adressèrent presque tous aux pêcheurs du Pollet (faubourg de Dieppe), qui favorisèrent leur passage en Angleterre. Plus d'une famille polletaise doit aujourd'hui son aisance à de fortes récompenses qu'elle reçut à cette ép¤que, pour des services analogues.S'il vous faut des spectacles grandioses, nous dit Vitet dans son histoire de Dieppe, allez à Brest, allez au Havre, mais venez vivre avec les Polletais, si vous voulez connaître la vie de mer dans ce... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2013

AN II - MICHEL GOBBÉ, MAIRE DE LOUISFERT (44) TUÉ PAR LES CHOUANS ...

Extrait du Registre paroissial de Louisfert - an II Ce jour huit messidor l'an deuxième de la république française une et indivisible, en vertu de la letre des citoyens Adron, agent nationnal, et Esprit Galpin, officier municipal de la commune de Louisfert, en date du six messidor et reçue le sept même mois à sept heures du matin, adressée à nous, Alexandre Jean Daussy, juge de paix du canton de Moisdon, qui annonce que le citoyen Michel Gobbé, maire de la commune de Louisfert, a été massacré par les Brigands. En conséquence de cette... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2013

QUATRE VICTIMES DE LA RÉVOLUTION A TIFFAUGES

Quatre personnes de Tiffauges furent arrêtées le lundi 20 janvier 1794 : Mlles Bénine Bessay, Louise-Marguerite Bessay de la Voûte, Marie-Jeanne Thibaut de la Pinière et Marie-Anne Acher du Bois. (Archives de Maine-et-Loire, L 1167)Conduites aussitôt à Cholet, elles furent interrogées le lendemain par le Comité révolutionnaire de cette ville, la première par Auteract, la deuxième par Routlau-Houdié, la troisième par Cambon et la quatrième par Clémenceau.Bénine Bessay, ci-devant noble, soixante-et-un ans, domiciliée à Tiffauges, née... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2013

MAINE-ET-LOIRE ♣ LISTE DES "CHEFS DES ÉMEUTES ET RÉVOLTÉS CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRES"

A l'époque du soulèvement de la Vendée, les administrateurs du directoire du district de Saint-Florent-le-Vieil se réfugièrent à Angers. Le 9 mai 1793, le conseil général du département les autorisa à reprendre provisoirement leurs fonctions en cette ville.A la date du 5 septembre 1793, ils dressèrent, d'après les renseignements qu'ils avaient pu se procurer, une première liste des personnes qui, suivant la loi du 5 juillet précédent, pouvaient être réputées "chefs des émeutes et révoltés contre-révolutionnaires".La liste, conservée... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2013

LES CANONS DE M. DE BOURMONT ♣ 1800

En venant prendre le commandement de l'armée du Maine, M. de Bourmont n'y trouva ni artillerie ni artilleurs. La prise du Mans, le 15 octobre 1799, lui procura huit canons, mais non les canonniers capables de les manoeuvrer. Il ne tarda pas à en faire l'expérience, quelques jours plus tard, lorsqu'il v¤ulut s'emparer du bourg de Ballée, le 20 du même mois. Après avoir caché les autres canons dans la forêt de Bellebranche, M. de Bourmont marcha contre Ballée, où les républicains s'étaient barricadés, avec un seul canon. Mais à la... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 01:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2013

REGLEMENT DES CHOUANS DANS L'ARMÉE DU MAINE ♣ 1799

A la suite de la pacification de 1796, les Chouans n'avaient accepté qu'avec peine l'obligation de déposer leurs armes et attendaient impatiemment le moment de tenter un nouveau soulèvement. M. de Rochecotte qui commandait dans la Sarthe, avait été nommé général en chef de l'armée du Maine et avait pris p¤ur le seconder le chevalier de Tercier, qui avait commandé une division dans la Mayenne sous les ordres de M. de Scépeaux en 1795. Il avait chargé celui-ci de se tenir en rapport avec les anciens officiers et chefs de divisions... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2013

ANERIES RÉVOLUTIONNAIRES ou BALOURDISIANA, BETISIANA, Etc. etc. etc ...

Le 14 octobre 1791, une société patriotique du département de la haute Marne fit prendre par la municipalité une ordonnance de police, où se trouvait cette disposition :Défendons de laisser entrer les chiens dans le club, sous peine de fouet pour les chiens du canton, et de trois livres d'amende pour les étrangers ; et afin que les contrevenans ne puissent prétexter cause d'ignorance, ordonnons que la présente sera imprimée et affichée aux lieux accoutumés. Le Père gardien des Capucins, ayant appris que l'assemblée avait proscrit... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2013

TOULON ♣ 24 AOUT 1793 ET QUELQUES RÉFLEXIONS POLITIQUES

24 AOUT 1793PREMIERE ANNEE DU REGNEDE LOUIS XVII24 AOUT 1793ET QUELQUES REFLEXIONS POLITIQUESC'est dans le cours de cette même année 1793, trop fameuse par les crimes qui semblèrent étendre un voile éternel de deuil et d'opprobre sur le nom français, que l'on vit éclater aussi sur divers points du royaume les vertus héroïques des défenseurs du trône, dont la République venait d'arroser les débris avec le sang le plus auguste. Louis XVI avait déjà sanctifié l'échafaud qui attendait après lui la fille des Césars, et cette ELISABETH qui... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2013

HEUREUSE COMME UNE REINE ! MALHEUREUSE COMME UNE REINE !

  HEUREUSE COMME UNE REINE !Lorsqu'elle entra en France elle n'était point reine encore, elle était dauphine, cette jeune et charmante archiduchesse dont la grande Marie-Thérèse nous avait confié le bonheur, et déjà, en v¤yant Marie-Antoinette couronnée de sa beauté et de sa jeunesse, souriant à l'avenir qui promettait d'être si brillant pour elle, radieuse comme l'espoir, confiante comme l'innocence, le peuple disait : "Heureuse comme une reine !" Oh ! oui, elle était bien heureuse, car elle était bien aimée. Quand le... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]