18 octobre 2013

LE BAGNE DE BREST

LE BAGNE DE BREST Le bagne de Brest fut construit en 1750, par M. Choquet-Lindu, ingénieur habile, qui sut, dit un écrivain, imprimer à cette construction un grand caractère de gravité et de convenance, et concilier, dans sa distribution, la propreté et la sûreté avec les principes de l'humanité et de l'hygiène.L'emplacement était on ne peut mieux choisi.Les forçats, presque au centre des bâtiments de l'Arsenal, en étaient cependant complètement isolés ; ils se trouvaient là à portée de leurs travaux et dominés par la caserne de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2013

LE SACRÉ-COEUR DU CHOUAN "JAMBE D'ARGENT"

Les archives départementales de la Mayenne possèdent un "Sacré-Coeur" bien curieux dont je dois la connaissance à M. H. Baguenier Desormeaux, l'érudit historien vendéen, et que je reproduis ici en grandeur réelle, d'après une aquarelle que je tiens de la grande bonté de M. Laurain, le savant archiviste de la Préfecture de Laval. C'est celui du célèbre chouan Bergère, dit Jambe-d'Argent, fait prisonnier le 5 frimaire, an VI.L'étoffe, m'écrit M. Laurain, est une sorte de satin noir, doublé de soie blanche, sur lequel a été cousu un... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2013

1834 - MATHURIN MANDAR, DE BIGNAN, CONDAMNÉ AUX TRAVAUX FORCÉS A PERPÉTUITÉ

MATHURIN MANDAR, 29 ans,habitant à Bignan, Morbihan ;condamné aux travaux forcés à perpétuité par la cour d'assises de Rennes,le 25 août 1834 ;écroué à Brest sous le n° 20,367 ;dont le dossier est à la chancellerie, sous le n° 7,542, section 9.Avant la révolution de juillet, Mandar était caporal dans un régiment de la garde ; son intelligence et sa probité l'avaient fait estimer de ses chefs. Jeune encore, dévoué comme un Breton au principe monarchique, il se trouvait heureux de servir son roi et son pays, lorsque après 1830 tout ce... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2013

LE SACRÉ-COEUR DE STOFFLET

Le "Sacré-Coeur" porté par le général vendéen Stofflet sort du genre ordinaire, et appelle quelques observations iconographiques. Voici ce qu'en écrit Parenteau, dans l'inventaire de sa collection :"Sacré-Coeur en étoffe blanche posée sur drap noir avec broderies en soies de couleur. Dans le champ le Christ en croix avec deux Sacrés-Coeurs enflammés, brodés en soie rouge. Légende : LE ZÈLE DU SEIGNEUR VOUS DÉVORE. Au-dessus, ruban en soie blanche pour suspension. Grandeur naturelle.Ce coeur brodé est celui que portait Stofflet le... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2013

UN VENDÉEN - NICOLAS STOFFLET ... PAR MICHEL-ANTOINE COULON

UN VENDÉEN  -  NICOLAS STOFFLETDocuments historiques, publiés par Edmond Stofflet Les documents que nous allons signaler ont pour auteur Coulon, l'un des soldats les plus dévoués de la cause catholique et royale, l'un des hommes les mieux placés pour connaître l'histoire de la Vendée. Cette histoire glorieuse, il a contribué à la créer avec son sang ; ses relations particulières avec Stofflet, dont il fut un moment le secrétaire, l'ont mis à même d'apprécier des actes qui échappaient à la masse des... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 13:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 octobre 2013

MONCOUTANT (79) - MARIE-JACQUES SÉVERIN DE HANNE DE LA SAUMORIERE

MARIE-JACQUES SÉVERIN DE HANNE DE LA SAUMORIERE Né à Moncoutant le 10 février 1770, Séverin de Hanne de La Saumorière entra à l'Ecole Militaire de Pontlevoy le 8 septembre 1781 et en sortit le 3 octobre 1789 ; il fut nommé sous-lieutenant  au Régiment de Bassigny le 1er juin 1789. Appréciation scolaire :"1782, en septième. Très médiocre. Caractère sombre ; esprit borné, très fainéant.1784, pas latin.1787, août, en quatrième. Religion : bonne. Caractère : doux, formé. Conduite : sage. Santé : parfaite. Taille : 4p. 11p. 11ig.... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2013

CIRIÈRES - LE PIN (79) - FRANÇOIS GUIGNARD dit LE GRAND GUIGNARD, PORTE-ÉTENDARD DE L'ARMÉE DE M. DE MARIGNY

FRANÇOIS GUIGNARD dit LE GRAND GUIGNARDFils de Jacques Guignard, mort à Cerizay avant 1813, et de Marie Coutant, François Guignard était métayer à la Grelechère de Cirières en 1820. Il avait alors 52 ans. François Guignard n'est pas mort à Cirières. [François Guignard est décédé au Pin, le 8 avril 1840] Lieutenant des chasseurs, il fit toute la guerre jusqu'en 1799, et à nouveau en 1815.   Genoude nous parle de lui dans son "Voyage dans la Vendée" : écoutons-le "Quand M. Henri nous apparut dans Malièvre, nous disoit le... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2013

LE CLERGÉ DE LA PAROISSE DE LA BERNARDIERE (85) PENDANT LA RÉVOLUTION

Le Clergé de la paroisse de la Bernardière pendant la révolutionGILLES-VICTORIEN SIMON. M. Gilles-Victorien Simon était né à Châteaubriant, diocèse de Nantes, vers 1727, du légitime mariage de Guillaume Simon et de Anne Babin. Ordonné prêtre le 25 mai 1751, il fut nommé vicaire de son oncle M. Simon, recteur de la Bernardière. Le trois décembre 1759, il prit possession de cette cure.D'une taille au-dessus de la moyenne, d'une constitution robuste, M. Simon était de forte corpulence, sans avoir trop d'embonpoint. Sa physionomie... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 22:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

D'ANDIGNÉ ET SUZANNET - ÉVASION DU FORT DE JOUX

D'ANDIGNÉ ET SUZANNETC'est en vain qu'on avait, à plusieurs reprises, de 1795 à 1800, proclamé la soumission et la pacification de la Vendée ; les entreprises des Chouans n'avaient pas cessé de s'y succéder. A la fin de l'année 1800, notamment, la police consulaire avait été fort inquiète et avait fait surveiller de près les chefs royalistes les plus connus. L'attentat de la machine infernale (24 décembre 1800) vint prouver que ces craintes n'étaient pas exagérées. Des arrestations en masse furent alors ordonnées, et l'on redoubla de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2013

MOUILLERON-EN-PAREDS

MOUILLERON-EN-PAREDS Le joli bourg de Mouilleron est assis au pied d'une chaîne de rochers, couverts de moulins, dans une vallée riche et boisée. Dès longtemps c'était sinon une petite ville du moins un gros bourg, surnommé aux alentours la Ville-Blanche, renom de coquetterie encore assez justement mérité. Jean Sans-Terre s'y arrêta, le 28 août 1206, dans un de ses voyages de Guyenne en Bretagne. Il y avait alors une petite forteresse appuyée sur une vaste église. Cette église, lors de sa reconstruction au commencement du XVe... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]