09 janvier 2014

LA FAMILLE VIDALOT, DES RÉPUBLICAINS VALENCIENS SOUS LA RÉVOLUTION - "GÉNÉRAL DUSIRAT"

LA FAMILLE VIDALOTDES RÉPUBLICAINS VALENCIENSSOUS LA RÉVOLUTION   ANTOINE VIDALOT, fils de Pierre et de Marie Bompard, naît le 9 août 1734, à Valence, au château du Sirat. Il poursuit des études de droit. En 1773, il est avocat et consul à Agen, ce qui laisse supposer qu'il a aussi des biens dans cette ville. Il est nommé maire de Valence le 16 mars 1776.   Au début de la Révolution, il ne semble pas participer à la vie politique, mais le 10 octobre 1790, on le retrouve deuxième juge au tribunal du district de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2014

CONTES DE VEILLÉES

CONTES DE VEILLÉESNous voici au temps des veillées. C'est le temps des lectures ; et les parents doivent prendre garde à ce qu'aucun livre dangereux n'entre dans leur maison. C'est le temps du chapelet et de la prière en commun : et il ne doit pas y avoir un seul foyer chrétien où cette pieuse pratique ne soit en usage. Mais c'est aussi le temps des longues causeries.     Dès que le repas du soir est terminé, on se range autour de la vaste cheminée où flambe déjà une énorme bûche que vient d'y déposer la ménagère, pour... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2014

AIZENAY (85) - HISTOIRE DES CLOCHES

L'HISTOIRE DES CLOCHES D'AIZENAYNous ne connaissons leur histoire qu'à partir de 1802. Il est dit, dans les Chroniques paroissiales, que c'est par les soins de M. Herbert, curé d'Aizenay, à son retour d'Espagne où il avait été obligé de fuir pour échapper à la Révolution, que deux cloches furent bénites solennellement et installées dans le clocher. Qu'étaient devenues les cloches qui existaient auparavant ? Nous n'en savons rien. La tradition ne nous a rien conservé à ce sujet. Peut-être comme ailleurs, ont-elles été jetées dans une... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2014

AIZENAY (85) - HISTOIRE DES CIMETIERES

AIZENAY (85) -  HISTOIRE DES CIMETIERES A Aizenay, comme à peu près partout, pendant de longs siècles, le cimetière entoura l'église, avec laquelle il ne semblait faire qu'un. Il n'est pas rare d'entendre des personnes désigner, aujourd'hui encore, le terrain qui avoisine l'église, sous le nom de cimetière. Il y avait le grand et le petit cimetière. Le grand devait être au nord et à l'est ; et le petit au midi. La place actuelle du Marché faisait partie du cimetière. Pour peu que l'on creuse dans ces différents endroits, on... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2014

AIZENAY (85) - LES CROIX

AIZENAY (85)  -  LES CROIX Il est de tradition, dans certaines paroisses, lorsque la mort passe au pied d'un calvaire ou au détour d'un chemin, de planter là une petite croix de bois d'un pied de long. M. René Bazin, de l'Académie Française, traduit en ces termes magnifiques ce que cela veut dire : "Vous qui êtes de mon pays, quand vous menez vos bêtes au champ ou ramenez vos charrues, bonnes gens que j'ai connus, priez pour moi qui fus l'un des vôtres, qui ai traversé ce chemin, comme vous le traversez vous-mêmes, allant à... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2014

CHATEAUX ET MAISONS NOBLES D'AIZENAY (85)

CHATEAUX ET MAISONS NOBLES D'AIZENAYNous allons voir rapidement ce que les Chroniques nous apprennent des différents châteaux et maisons nobles situés sur le territoire de cette commune d'Aizenay, tels que le château du bourg, celui de la Maronnière, les Gentilhommières de Bonnefonds, de la Petitière, de la Giraudière, du Grand-Plessis, de l'Aumônerie, etc ... A tout seigneur tout honneur : commençons par le château proprement dit, le château d'Aizenay.Ce château n'existe plus : il a été entièrement rasé ; mais son emplacement est... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2014

LES URSULINES DE BOIS-GROLLAND A AIZENAY

LES URSULINES DE BOIS-GROLLAND A AIZENAYC'était une dizaine d'années après la Révolution. Grâce au Concordat, le calme commençait à renaître dans l'Église de France. Les prêtres revenaient de l'exil ; les Congrégations religieuses se reformaient. C'est ainsi qu'en 1804, un certain nombre de Religieuses de différents Ordres, dispersées par la persécution, saisirent avec empressement l'occasion qui leur était offerte de vivre de la vie commune, dans l'ancienne Abbaye de Bois-Grolland, à 8 kilomètres de Talmont, sous la direction de Mlle... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 11:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 janvier 2014

AIZENAY 1793 - 1815

      AIZENAY EN 1793Le 1er mars 1793, le tocsin sonnait à Aizenay et dans les paroisses limitrophes ; des rassemblements royalistes se formaient en divers lieux, et chaque paroisse s'organisait pour la lutte.Le commandant de la paroisse d'Aizenay se nommait Plumau. Après lui, et peut-être en même temps, Aizenay eut pour capitaine Philippe Robert, ainsi qu'en fait foi le certificat suivant : "Je soussigné, ancien chef vendéen de la division des Sables, certifie que M. Philippe Robert, père de M. Constant Robert,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 02:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2014

1831 - AIZENAY - UNE LETTRE CURIEUSE

AIZENAY - UNE LETTRE CURIEUSEOh ! n'ayez pas peur : je ne serai pas indiscret ; la lettre en question n'est pas d'hier : elle a été écrite il y a quelque 90 ans. C'était en 1831. Mgr Soyer, évêque de Luçon, avait demandé qu'un service fût chanté pour les victimes de la Révolution de Juillet, à l'occasion du premier anniversaire de cette Révolution. Le maire d'Aizenay assista à cet office religieux mais en sortit très mécontent. Pourquoi donc ? La population d'Aizenay, qui ne partageait point les idées politiques de M. Messager - car... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2014

MONTREURS D'ANIMAUX

MONTREURS D'ANIMAUX L'art de dresser les animaux date de loin, et il faudrait tout un volume pour en résumer, même à grands traits, l'histoire.On lui doit, au moyen âge, l'expression payer en monnaie de singe. Plus tard, c'est à la foire Saint-Germain surtout que se donnaient rendez-vous chaque année les montreurs d'animaux dressés. Je me bornerai à citer parmi les curiosités qui y furent exhibées aux dix-septième et dix-huitième siècles :Une chienne qui lisait, calculait, distinguait les couleurs, désignait l'heure marquée à une... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]