St-Sulpice le vieux bourg z

La famille de Louis-François-Marie Lecoq était originaire de Saint-Sulpice-des-Landes (44). Son grand-père, Michel, sieur de la Poterie, était greffier de la juridiction de la Chapelle-Glain ; il avait épousé Marie-Françoise Guilbaud. De ce mariage étaient nés à Saint-Sulpice : Ursule, baptisée le 2 août 1729, inhumée le 27 janvier 1731 ; Renée-Françoise, baptisée le 2 décembre 1727 ; Michelle-Jeanne, née le 13 août 1726, son parrain fut "haut et puissant seigneur escuyer Michel Le Lou, seigneur de la Chapelle-Glain, du Pin, Saint-Sulpice-des-Landes, de la Babinais, du Chanchetier, et autres lieux" ; Marie-Françoise, baptisée le 7 juillet 1725 et François, baptisé le 2 mai 1731.

François n'eut pas le temps de connaître ses parents. En effet, Michel Lecoq fut inhumé dans l'église de Saint-Sulpice, le 2 avril 1731, âgé d'environ 40 ans et sa mère, Marie-Françoise Guilbaud, rejoignit son époux, le 3 mai de la même année, elle était âgée d'environ 35 ans.

Le 22 août 1758, à Saint-Florent-le-Vieil, François Lecoq, sieur de la Polterie, (marchand cirier) originaire de la paroisse de Saint-Sulpice des Landes et domicilié de celle de Freigné, diocèse de Nantes, néanmoins province d'Anjou, fils majeur de feu M. Michel Lecoq, sieur de la Polterie et de Marie-Françoise Guilbaud épousait Marie-Perrine Courgeon, fille de M. Louis Courgeon, sieur de la Saulais, et de Perrine Grellier, de cette même paroisse.

De ce mariage sont nés, à Saint-Florent-le-Vieil :

- Louis-François-Marie, né le 29 mai 1759 à Saint-Florent-le-Vieil

- Catherine, née le 16 juin 1763 ;

- François-Gabriel, né le 5 janvier 1762 ; décédé le 2 septembre 1764 ;

- Angélique-Rose, née le 10 février 1765 ;

- Valéry, né le 26 mars 1766 ;

- Thérèse-Marguerite, née le 11 octobre 1767 ; décédée le 22 octobre 1771 ;

- Jeanne-Félicité, née le 23 mai 1769 ;

- Barthélémy-Augustin-Guillaume, né le 8 juillet 1770 ; décédé le 7 décembre 1773 ;

- François-Barthélémy, né le 3 octobre 1775 ; décédé le 23 juin 1777 ;

- Gabriel, né le 5 avril 1780.

baptême 1759 z

Sa mère, Marie-Perrine Courgeon est décédée le 17 août 1782, à l'âge de 48 ans, et son père, François, fut inhumé le 17 mars 1784.

"Louis Lecoq Potrie" (38 ans) épousait au Mesnil-en-Vallée, le 27 floréal an V (16 mai 1797), Françoise-Eulalie Courgeon, fille de Pierre-René Courgeon de la Pannière et de Françoise Gautreau (34 ans) (Je n'ai pas trouvé d'enfants à cette union). Par ce mariage, il devenait le beau-frère de l'abbé Courgeon de la Pannière.

COURGEON AD85 - 1 Fi 1171-9 z

Volontaire dans la division de Beaupréau en 1793, "Lecoq Potherie" fut ensuite capitaine puis commissaire aux vivres dans l'armée vendéenne. Le 18 juin 1817, il fut proposé pour recevoir une lettre de remerciement.

Le 16 germinal an V, les registres de St-Florent nous apprennent que Louis Lecoq est agent municipal et officier de l'état-civil ; en l'an IX jusqu'en l'an XIII, on le dit adjoint.

lecoq adjoint signature z

LOUIS LECOQ DE LA POLTERIE mourut à Saint-Florent-le-Vieil le 4 septembre 1818, à l'âge de 59 ans.

Voir ICI pour découvrir sa tombe.

décès 1818 z

 

Son épouse, Françoise-Eulalie Courgeon, est décédée à Saint-Florent-le-Vieil, le 23 décembre 1831.

Françoise-Eulalie décès 1831 z

 

 

AD49 - Registres paroissiaux et d'état-civil de Saint-Florent-le-Vieil

AD85 - Portrait de l'abbé Courgeon - 1 Fi 1171-9

Archives militaires - Service historique de la Défense (Vincennes) - SHD XU 16-22 - 18 juin 1817 - vue 321