FRANÇOIS-MARIE ALBERT

ALBERT dessin z

Fils de François-Anselme Albert et de Catherine-Élisabeth Guyot, François-Marie est né à Chef-Boutonne, le 25 mars 1785.

- Entré au service dans les Vélites de la Garde Impériale, le 26 germinal an XII
- Nommé sous-lieutenant au bataillon des tirailleurs du Po, le 13 juillet 1806
- Lieutenant, le 13 juin 1809
- Lieutenant Adjudant-Major, le 27 septembre 1809
- Capitaine Adjudant-Major, le 27 mars 1811
- Incorporé dans le 11e régiment d'Infanterie Légère, le 8 septembre 1811
- Capitaine de Carabiniers au nouveau 11e régiment d'Infanterie Légère, le 4 août 1814
- Capitaine à l'organisation de la Légion des Deux-Sèvres, le 1er décembre 1815.

signature z

A fait les campagnes des ans XIV, 1806, 1807, 1808 à la Grande Armée
- 1809 en Allemagne
- 1810 & 1811 sur les Côtes de l'Océan
- 1812 en Russie
- 1813 et 1814 à la Grande Armée
- 1815 en Belgique.

Il s'est trouvé au fameux passage du Pont d'Edersberg, le 3 juin 1809.

Edersberg z

Actions d'éclat :
- Il est entré un des trois premiers dans un carré ennemi, le 6 juillet 1809, à la bataille de Wagram.

Blessures :
- Il fut blessé d'un coup de feu à la tête, le 2 février 1814, à l'affaire de Brienne.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur, n° 32363, le 25 juillet 1812 ; il déclare, le 24 juillet 1817, qu'il a perdu son brevet en Russie. Il est nommé officier, le 18 avril 1834.

Il fut également chevalier de Saint-Louis et de Saint-Ferdinand d'Espagne.

- Retraité comme chef de bataillon, le 15 mai 1840.

FRANÇOIS-MARIE ALBERT, chef de bataillon en retraite, est décédé à Chef-Boutonne, le 6 mars 1861, à l'âge de 75 ans.

décès Chef-Boutonne z

 

Bulletin de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres - Tome VI - vingt-deuxième année - 1er, 2e, 3e et 4e trimestres de 1933 - 1934 - p. 193

Archives Nationales - Base Leonore - LH15/12

AD79 - Registres paroissiaux et d'état-civil de Chef-Boutonne