LOUIS-CHARLES CHAPPOT DE LA CHANONIE

Mouilleron-le-Captif z

Troisième des quatorze enfants du sieur Jean-Baptiste Chappot de la Chanonie et de Marie-Françoise Pelletier, Louis-Charles se destina tout jeune à la prêtrise.

baptême z

Né à Mouilleron-le-Captif, au logis familial, le 29 avril 1757, après son ordination il fut nommé vicaire au Poiré-sur-Vie (juillet 1780), vicaire à Landeronde (septembre 1780), vicaire à Legé (mars 1781) et enfin, vicaire à la Garnache (mars 1786) où il refusa énergiquement de prêter serment à la Constitution.

signature z

Accusé comme "séditieux et incendiaire" et de créer des troubles dans le pays, il fut arrêté, et le 11 septembre 1792, embarqué aux Sables, sur la Marie-Gabrielle, il arriva à Saint-Sébastien, et de là dans un couvent espagnol des environs de Tolède.

Revenu en 1800, il fut nommé curé de Bourg-sous-la-Roche et, deux ans plus tard, desservant de Saint-André de la Roche, qui ne comptait alors que 440 habitants.

... La Roche qui cependant allait devenir le chef-lieu du département. Mais, comme Napoléon allait plus vite à nommer ses préfets qu'à construire des logements pour eux, quand le Préfet, M. de Barante, arriva à son poste, il n'avait ni logement ni bureau. L'abbé Chappot envoya ce dernier au logis familial de Saint-André, et comme on avait réquisitionné pour lui une ancienne et vaste maison bourgeoise, il logea les fonctionnaires qui installèrent les bureaux dans les dépendances.

Enfin, fut édifié l'hôtel préfectoral, et une réception fut organisé pour y "planter la crémaillère".

Des invitations furent lancées à travers la ville ... sauf à l'adresse du curé.

Au jour prévu, l'abbé Chappot rencontre la Préfète faisant ses courses.

- J'ai appris, Madame, que M. le Préfet organisait une grande réception ce soir, n'ayant pas reçu d'invitation, j'aime à croire que ce n'est qu'oubli involontaires !

Une heure plus tard, un haut fonctionnaire se présenta au presbytère avec une invitation et les excuses de M. de Barante.

L'abbé Chappot se rendit à la Préfecture. Arrivé en retard on allait ouvrir le bal. A ce moment, un invité bien connu pour ses idées anticléricales crut bon de dire :

- J'espère que Monsieur le Curé voudra bien inaugurer ces festivités !

L'abbé Chappot s'inclina en souriant, offrit son bras à Madame la Préfète, puis sortant une bourse de sa poche, il annonça :

- Si vous voulez bien je commencerai par faire la quête pour les pauvres de cette commune.

Toujours au bras de la Préfète, l'abbé passa devant chaque invité. Arrivé devant le "citoyen", celui-ci crut à nouveau se donner de l'esprit en présentant ostensiblement un assignat. L'abbé Chappot prit le billet, l'examina en transparence des bougies et lut :

- Tout contrefacteur sera puni des travaux forcés à perpétuité.

Puis s'adressant à son vis-à-vis, il ajouta :

- J'espère que cette mention n'est pas pour vous !

L'homme sortit un louis de sa poche, s'excusa et prétextant un autre rendez-vous quitta l'assemblée.

... Ce que fit également le curé, emportant une somme assez rondelette pour ses pauvres ... non sans toutefois saluer et remercier ses généreux bienfaiteurs qui applaudirent à son geste.

LOUIS-CHARLES CHAPPOT DE LA CHANONIE est décédé à La Roche-sur-Yon, le 29 octobre 1820.

 

décès z

 

Constant GAUDUCHEAU - Revue du sourire vendéen : La Fin de la Rabinaïe - n° 98 - janvier 1994

AD85 - Registres paroissiaux de Mouilleron-le-Captif et d'état-civil de La Roche-sur-Yon