FRANÇOIS CHAUVET
chaumier
résidant à Saint-Hilaire de Talmont
Né le 27 octobre 1777 à Frossay, arrondissement de Paimboeuf, département de la Loire-Inférieure.

CHAUVET FRANÇOIS z

 

État des Services
dans les Armées royales de la Vendée

Soldat de 1793 à 1796, sous les ordres des chefs de Division de la Catelinière, Guérin, Gaultier et Berthelot sous les ordres de M. le général en chef Charette.

Il a été aux combats de Machecoul, Legé, les Sorinières, Nantes, les Clouzeaux, St-Fulgent, St-Cyr, Montaigu, &c.

Il fut blessé d'un coup de feu au genou gauche au combat des Sorinières et de deux autres coups de feu au combat de St-Cyr à la cheville du pied gauche et au genou du même côté ; de ces dernières blessures, il est resté estropié.

Il n'a aucune propriété foncière et ne vit que du mince produit de la profession de chaumier qu'il exerce parfois, unique ressource pour satisfaire à ses besoins et à ceux de sa famille.

Le 12 novembre 1827, il fait une demande de secours.

(Au verso)"Nous chef de division, dans l'armée Royale de la Vendée, certifions sincère et véritable l'état des services du Sr François Chauvet dénommé de l'autre part et le recommandons à la bienveillance de Son Excellence Monseigneur le Ministre de la Guerre pour le faire participer aux bienfaits de l'ordonnance du Roi du 3 décembre 1823.
Chevalier de Lézardière."

 

 

CHAUVET François baptême z

 


AD85 - 1 M - Affaires générales et politiques (an VIII - 1828) - 1 M 421 - Vues 28 et 29 /92.

AD44 - Registres paroissiaux de Frossay