VENDÉEN PORTE-DRAPEAU

 

"Nous, soussigné Adjoint, faisant les fonctions de Maire, et membre du Conseil municipal de la commune de Châteauneuf, canton de Challans, arrondissement des Sables, Département de la Vendée, certifions qu'il est de notoriété publique que :

le nommé PIERRE DUPONT, dit L'anglais, journalier, habitant de cette commune, âgé de 48 ans, marié, ayant sa femme et cinq enfans dont le plus âgé à 13 ans, a servi la double cause de la Religion et du Roi avec un zèle et un dévouement vraiment unique, comme Volontaire et porte-drapeau dans les Armées Royales & Catholiques depuis le commencement de la Guerre de la Vendée jusqu'à la fin ; qu'il a été grièvement blessé à un combat aux Sorinières près Nantes d'où il sauva néanmoins son drapeau ; et qu'en considération, non de ses services dont il s'honore, mais eu égard à sa nombreuse famille, à la pauvreté et à son incommodité causée par sa blessure ; Nous osons prier la Commission établie par Sa Majesté de lui désigner ses fidèles sujets qui l'ont bien servi, de lui faire obtenir quelques secours pour soutenir son existence malheureuse.

Délivré en Mairie de Châteauneuf, le 14 xbre 1814.
André Raimbaud"

DUPOND SIGNATURE z

"Nous, soussignés frères d'armes, dans la Guerre de la Vendée pour soutenir les droits de la famille Royale des Bourbons, Nos Légitimes Souverains, certifions et attestons que le nommé PIERRE DUPOND a constamment servi avec un zèle vraiment héroïque :

1° Depuis le commencement de cette guerre et successivement pendant quinze mois environ comme Volontaire sous le capitaine Poilane de Beauvoir ;

2° Que depuis cette époque jusqu'à la fin de la guerre civile, il a continué son service comme porte-drapeau sous les ordres du Sr Guillet de Noirmoutier ;

Qu'il s'est trouvé aux affaires des Sables, de la Grève, du Pas-Opton, Challans, Saint-Gervais et Machecoul, à Legé ; deux fois aux Sorinières près Nantes : à la première il est blessé par une balle qui lui entra dans la bouche et lui sortit à la gorge ; il fut transporté à l'hôpital à Legé, où il porta son drapeau qu'il avait sauvé, puis transféré à Montaigu et de là à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Après sa guérison, une seconde fois à Legé, au Grand-Luc, à Noirmoutier, à la Roche-sur-Yon, aujourd'huy Bourbon-Vendée, aux Quatre Chemins, à Beaupréau, Saint-Georges-les-Montaigu ; seconde fois aux Quatre-Chemins, à Freigné, aux Essarts, à la descente de Saint-Jean-de-Monts, à la Motte-Achard, &c.

Il s'est trouvé à différens autres petits combats et a constamment accompagné Monsieur Charette jusqu'au jour qu'il a été pris. Enfin qu'il s'est toujours comporté en vrai brave & honnête homme et sur la conduite duquel il ni a jamais eu rien à reprocher.

Quoique le témoignage que le dit DUPOND se rend à lui-même d'avoir bien fait son devoir, porte sa récompense ; Nous osons solliciter la commission établie par Sa Majesté chargée de lui désigner les fidèles serviteurs qui se sont sacrifiés pour le soutien de l'autel & du trône, ont droit à quelques récompenses ; qu'eu égard à sa pauvreté, à sa nombreuse famille et à la blessure qu'il a reçu ; il lui soit accordé quelques secours pour soutenir sa triste & malheureuse existence.

En témoin de tout quoi, nous avons signé le présent pour servir & valoir ce que de droit.
A Châteauneuf, le 14 xbre 1814.

DUPOND SIGNATURES 2 Z

 

AD85 - 1 M - Affaires générales et politiques (an VIII - 1828) - 1 M 421 - Vues 83 à 86 / 92

 

Pierre Dupont, journalier, et son épouse, Rose Menuet, habitaient à la Petite Charlière de Châteauneuf, puis vers 1810, au Chêne-Vert et vers 1818, aux Corbelières.

De leur mariage, sont nés :

- Louise-Marie, née le 26 ventôse an XII (17 mars 1804) ;
- Pierre, née le 6 juillet 1806 ; décédé le 27 juin 1814 ;
- Rose-Aimée, née le 9 juillet 1809 ;
- Pierre, né le 9 décembre 1810 ;
- Louis, né le 12 juin 1813 ;
- Jacques, né le 22 octobre 1815 ;
- Jean-Louis, né le 18 février 1818.

 

AD85 - Registres paroissiaux et d'état-civil de Châteauneuf