SAVENAY ancienne église z

Le 18 vendémiaire an III (9 octobre 1794), des prisonniers de guerre, conduits de Quimper à Amboise, sont enfermés "dans le temple de l'Estre Suprême". Cette indication nous est donnée dans l'acte de décès de l'un de ces prisonniers.

Cet acte est ainsi conçu :

"Aujourd'hui dix neuf vendémiaire, an trois de la république, à sept heures du matin, est décédé Jouanis Johis Noulam (?), citoyen hirlandois, prisonnier de guerre, conduit de Quimper à Amboise, et arrivé à Savenay le dix huit vendémiaire, lequel est décédé ce jour dans le temple de l'estre suprême en notre commune de Savenay, environ les cinq heures du matin.
Moi, Julien Levince, officier public de la ditte commune de Savenay, après avoir été requis du détachement qui escortoit lesdits prisonniers, de me transporter au dit Temple pour constater le décès du citoyen ci-dessus nommé, je me suis transporté de suite assisté des citoyens Henry Laurent Brossaud, juge de paix du canton de Savenay, et de Julien Tessier, secrétaire greffier de la municipalité de Savenay, où étant arrivé audit Temple, avons trouvé tous les autres prisonniers, lesquels nous ont fait voir le cadavre du défunt et nous ont dit ses noms et prénom ; j'ai fait inhumer le corps dans le cimetière de Savenay, j'ai fais rédiger en vertu des pouvoirs qui me sont délégués, le présent acte sur les registres doubles à ce destinés, que le citoyen Tessier, secrétaire greffier a signé avec nous.
Fait à la maison commune de Savenay, les jour, mois et an que devant.
Levince
J. Tessier".

 

SAVENAY Z

 

 AD44 - Registres d'état-civil de Savenay - Décès - an III - vue 4