cours d'assises balance z

 

JUSTICE CRIMINELLE
COUR D'ASSISES DE LA VENDÉE
(Bourbon-Vendée)

Les assises de la Vendée, commencées le 14 janvier 1833, sous la présidence de M. Bourgnon de Laire, conseiller à la Cour royale de Poitiers, se sont prolongées jusqu'au 27 du même mois.

La session s'est terminée par l'affaire RABALLAY [Raballand].

Cet homme était accusé d'avoir participé à un complot politique au commencement de 1832, et, en outre, d'avoir résisté avec violences et voies de fait à des agents de la force publique.

RABALLAY, riche fermier du Marais, célèbre par sa conduite exaltée en 93 et en 1815, surnommé dans le pays le "père aux chouans", exerçait une grande influence sur les paysans, et sa maison passait pour être un rendez-vous des principaux chefs de l'insurrection légitimiste.

Un mandat d'amener avait été décerné contre lui, et lorsque les gendarmes chargés de le mettre à exécution se présentèrent à son domicile, ils eurent à lutter contre RABALLAY et sa femme, et contre les réfractaires qui composaient en quelque sorte son escorte habituelle. Aussi la lutte fut-elle sanglante. Le maréchal-des-logis reçut à la tête de profondes blessures ; un des réfractaires fut tué d'un coup de carabine, et la femme Raballay reçut une balle à la jambe.

Tous ces faits amenaient RABALLAY sur le banc des accusés ; le complot n'ayant pas été suffisamment démontré, il a été déclaré seulement coupable de rebellion, et condamné à 6 ans de réclusion et à l'exposition. (La Gazette des Tribunaux - n° 2333 - Mercredi 6 février 1833).

 Fleur-De-Lis on Google

On trouve, dans les fonds des Archives Départementales de la Vendée, deux dossiers concernant Pierre Raballand, pour les années 1833 et 1834. Ceux-ci n'étant pas disponibles en ligne, nous nous contenterons de leur énoncé :

AD85 2 U 65 Procès-verbaux des séances et arrêts de la Cour - 1833 - RABALLAND Pierre (Saint-Jean-de-Monts), BESSEAU Rose femme RABALLAND Pierre (Saint-Jean-de-Monts) : complot contre le gouvernement, violences et voies de fait à des agents de la force publique, 26 janv. 1833.

AD85 2 U 168 Dossier de procédure - 1834 - BESSEAU Rose femme RABALLAND Pierre (Saint-Jean-de-Monts), RABALLAND Pierre (Saint-Jean-de-Monts), MARÉCHAL François Aimé (Saint-Jean-de-Monts), GUYON Cyprien (Saint-Jean-de-Monts) : complot contre la sûreté de l'État et rébellion avec violences à Saint-Jean-de-Monts.

Fleur-De-Lis on Google

Fils de Jacques, laboureur, et de Louise Vrigneau, PIERRE RABALLAND est né à Saint-Jean-de-Monts le 29 mars 1778.

Pierre Raballand baptême 1778 z

Il épouse Rose Besseau, à St-Jean-de-Monts, le 22 brumaire an X (13 novembre 1801).

MARIAGE PIERRE RABALLAND z

 De ce mariage sont nés : 

- Louis, né le 1er ventôse an IX (20 février 1801) ;

- Jean, né le 25 pluviôse an XIII (14 février 1805) ; (à la métairie des Hommeaux) ; 

- Jacques, né le 13 novembre 1807 ;

- Marie-Rose, née le 13 novembre 1809.

Rose Besseau est décédée à Saint-Jean-de-Monts, le 20 juin 1850. Elle était née au Perrier en 1779, fille de Louis Besseau et de Rose Besseau.

Pierre Raballand est décédé à Saint-Jean-de-Monts, le 24 octobre 1843, à l'âge de 66 ans.

 

PIERRE RABALLAND DECES z

 

DEMANDE DE PENSION :

Lieutenant au 3ème corps de l'armée catholique et royale, dans la Division des Marais
12 avril 1817 - proposé pour une pension de 50 fr et une lettre d'honneur. (SHD XU 29-6 vue 19)
Pension obtenue (SHD XU 33-3 - 17 août 1818 - vue 20)
Le 31 décembre 1825, proposé de nouveau pour une pension de 50 fr. (SHD XU 33-5 - vue 13)

 

- AD85 - Registres paroissiaux et d'état-civil de Saint-Jean-de-Monts