tombereau z

RAPPORT SUR UN MALHEUREUX CONDUIT AU CHAMP DU REPOS QUI A DONNÉ DES SIGNES DE VIE

FONTENAY-LE-PEUPLE
Du 15 vendémiaire l'an trois de la République une et indivisible (6 octobre 1794).
Délibération municipale :

Un membre observe qu'il vaut d'être informé que dans le tombereau destiné à conduire les cadavres sortant des maisons d'arrêt, il s'est trouvé un homme qui a donné, avant d'être sorti de la commune, quelques signes de vie.

Le Conseil se livrant à toutes les impressions que peut inspirer le récit d'un pareil évènement a sur le champ député deux de ses membres vers le lieu où se trouve l'infortuné qu'on livroit à la sépulture avant sa mort, avec mission expressive de prendre toutes les mesures pour le rappeller à la vie ; il a aussi mandé sur le champ le citoyen Coirier, concierge de la principale maison d'arrêt, l'a fortement réprimandé pour sa négligence dont les effets peuvent avoir des suites aussi funestes et aussi affligeantes pour l'humanité et lui a déclaré qu'il seroit destitué en cas de récidive.

Les commissaires de retour ont annoncé qu'ils n'ont rien négligé pour rappeller à la vie le prisonnier qu'ils ont trouvé dans la rüe cy-devant du Redouard ; qu'ils ont appellé des officiers de santé, que les ressources de la pharmacie ont été employée, mais que leurs efforts et leurs soins ont été infructueux, et que l'individu est expiré malgré les secours qu'ils lui ont procuré.


AD85 - Délibérations municipales de Fontenay-le-Comte - germinal an II - 11 nivôse an III - vue 104.