maison natale Chevardin 3 z

(Maison natale d'Antoine Chevardin à Saint-Maurice-en-Rivière)


Antoine Chevardin, fils de Claude-Nicolas Chevardin, notaire à Saint-Maurice-en-Rivière (Saône-et-Loire) et de Claudine Galland, naquit dans cette localité le 18 septembre 1765.

 

Chevardin baptême

Ayant la vocation du métier des armes, Chevardin sert dès le commencement de la Révolution dans la Garde nationale de Dijon ; il est député à la fête de la Fédération à Paris par le suffrage de ses camarades.

Admis comme sous-lieutenant au 57e Régiment d'Infanterie, ci-devant Beauvaisis, à la fin de l'année 1791, on le retrouve lieutenant au même régiment sur l'état du 4 août 1792.

Le 57e fit partie de la garnison qui soutint le fameux siège de Mayence, et Chevardin se distingua dans les différentes sorties que tentèrent les assiégés.

Envoyé en Vendée après la capitulation, il fut élu par ses compatriotes chef de bataillon des Chasseurs de Saône-et-Loire le 1er septembre 1793.

Torfou_bataille_Kl_ber_Chevardin_z

Le 19 du même mois, à Torfou, l'armée de Mayence battue se retirait devant les Vendéens. Kléber chargea Chevardin de couvrir la retraite, en occupant le pont de Boussay avec son bataillon. "Tu pourras être tué, mais tu sauveras tes camarades", lui avait dit le Général. Chevardin y fut tué en effet. Il avait tout juste 28 ans.

Le Chercheur des provinces de l'Ouest - juin 1901 - p. 286.

----------

- "Dans ce danger, Kléber appelle à lui un chef de bataillon des chasseurs de Saône-et-Loire, pour qui il avait une estime et une amitié particulières ; c'était Chevardin. "Prend, lui dit-il, une compagnie de grenadiers ; arrête l'ennemi devant ce ravin : tu te feras tuer, et tu sauveras tes camarades." - "Oui, mon général", répond le brave. Il remet sa montre et son porte-feuille à son domestique ; il exécute l'ordre, meurt, et par son dévouement arrête l'ennemi (19 septembre 1793)" - Mémorial topographique et militaire, rédigé au Dépôt général de la guerre - par ordre du Ministre - n° 4 - 2ème trimestre de l'an XI.

- Une impasse de Saint-Maurice-en-Rivière porte le nom de Chevardin (tout près de sa maison natale).

- En août 1963, le G.E.H.V. (Groupe d'études historiques de Verdun sur le Doubs) inaugurait, en présence de la municipalité de Saint-Maurice-en-Rivière, une plaque apposée sur la maison d'école de ce village ... 

- "On a élevé justement une statue à d'Assas" (? Panthéon-d'Assas - Paris ?) -  (France Militaire - 1835 - Tome premier - A. Hugo)

statue z