Rennes z


Fils de Guillaume et de Jeanne Briand, Ambroise est né à Rennes en 1753.

Élève du génie depuis le 1er mars 1769 jusqu'au 12 avril 1772.

Surnuméraire dans le Corps des ingénieurs militaires ; envoyé sur les côtes de Bretagne, où il travaille à la levée d'une carte des côtes, depuis le Conquet jusqu'à Saint-Pol-de-Léon.

En 1783, quitte le génie militaire ; s'attache comme ingénieur aux travaux relatifs à la navigation intérieure projetée en Bretagne ; le 28 mars 1783, est chargé en chef de rechercher les possibilités et présenter tous les moyens d'établir des canaux de communication dans l'intérieur de la Bretagne.

En 1788, étant à Vannes, fait le service de la garde nationale ; commandant en 1791 et nommé ingénieur ordinaire des Ponts-et-Chaussées.

Était ingénieur dans l'armée qui chassa les Brigands de Rochefort en mars 1793 ; - fait assurer les côtes.

Le 1er juin 1793, le général Canclaux l'incorpore au génie militaire et le nomme commandant temporaire de la côte entre la Vilaine et Port-Navalo -.

Confirmé dans son grade de commandant temporaire par le général Hoche, il remplit ces fonctions jusqu'au 7 germinal an VI. En cette qualité, il prend part à de nombreuses expéditions militaires contre les Chouans.

Le 15 messidor an VI, Laumailler est administrateur du département, puis maire de Vannes (messidor an VIII), jusqu'en l'an XII.

 

Laumailler Ambroise maire signature z

 

Il quitte la mairie, pour se retirer à Saint-Jacques-de-la-Lande, près Rennes, où il est mort le 31 mai 1812, à l'âge de soixante ans.

Laumailler Ambroise décès z

Extrait : La Révolution française - janvier 1901.