FAYE-L'ABBESSE
1910

P1410663Z

 

En 1910, à Faye-l'Abbesse (Deux-Sèvres), s'accomplissait une fort touchante cérémonie de réparation, pour une statue de Notre-Dame de Lourdes, odieusement profanée au visage, dans la nuit du 19 au 20 juin, par de misérables sectaires. Cette statue est érigée au lieu appelé Rochette, dans un enclos appartenant à la famille Desormeaux. C'est une oeuvre d'art, en bronze polychromé ; elle couronne gracieusement les rochers à pic au bord du Thouaret ; elle est un objet de vénération pour les catholiques habitants de Faye-l'Abbesse et des paroisses voisines.

 

 

Rochettes_zz

 

La cérémonie de réparation de cet acte infâme se fit, deux mois après, le jour même de la belle fête de l'Assomption, et de la façon la plus éclatante.

Les jeunes filles avaient revêtu la robe blanche et la ceinture bleue, comme celles de l'Immaculée. Quelques-unes d'entre elles portaient sur un brancard une magnifique gerbe de fleurs pour être offerte à Notre-Dame de Lourdes. D'autres avaient sur la robe blanche une écharpe de deuil passée en sautoir et se tinrent les mains jointes dans l'attitude de l'expiation, tout près de l'image vénérée, sur les rochers à pic dominant la rivière. En bas, le choeur des chanteuses et des jeunes gens, soutenu par la foule des assistants accourus de Chiché, de Faye-l'Abbesse et d'ailleurs, faisait entendre le beau cantique de l'abbé Oger, du diocèse d'Angers, composé pour la circonstance :

De la nuit où l'enfer exerça sa furie
Ne vous souvenez plus !
De ce beau jour de fête où tout un peuple prie,
Souvenez-vous, ô Mère de Jésus !

De ceux qui ont perpétré dans l'ombre cet acte abominable, infernal, nous ne dirons qu'un mot : à défaut de la justice des hommes, la justice de Dieu les atteindra tôt ou tard, et peut-être les a-t-elle atteints déjà ; car le Christ, si miséricordieux cependant, ne laisse jamais impunis ceux qui attentent à l'honneur de sa mère.

 

Extrait : Le culte de la très sainte Vierge Marie dans le Poitou - par J.-M.-U. Béduchaud - 1912

 

P1410666Z

 

Ce superbe lieu n'est hélas pas entretenu et il a été impossible de s'en approcher davantage ... c'est bien dommage !