VERRUYES
LA "PETITE ÉGLISE"

Verruyes vue


Verruyes fut, pendant quelques années, un centre actif de la religion née du Concordat, dite "Petite Église".

En 1819, l'abbé Bodin, curé de la paroisse, écrivait à Decazes, ministre des Cultes de Louis XVIII : "Verruyes, compte 1.500 âmes, mais les trois-quarts sont de la "Petite Église", l'autre quart se compose des éléments les plus pauvres de la paroisse. Je n'en peux attendre aucun secours".

 

Verruyes Tardivière

Les dissidents de Verruyes et des environs se rassemblaient, et parfois en plein air, au village de la Tardivière, pour assister aux offices.

En 1850, on comptait encore de 4 à 500 adeptes de Petite Église dans la localité.

En 1837, l'abbé Cochard, archiprêtre de Parthenay écrivit, dans son rapport à l'évêché, "abandonnés à eux-mêmes, ils sont revenus pour la plupart spontanément et franchement à l'église."

Extrait : Le Pays de Gâtine - Maurice Poignat - 1984