SAINT-FULGENT
Registre clandestin - août 1791 - juin 1796.

Le registre clandestin de l'abbé Brillaud nous dévoile les noms d'une partie des victimes de cette terrible époque. Je dis "une partie" car, hélas, il y en eût certainement davantage à Saint-Fulgent comme ailleurs ; deux villages, la Lérandière et  la Fructière, ont particulièrement  souffert de la cruauté des troupes républicaines, le 23 février 1794 ...

St-Fulgent carte z

15 mars 1793

1 - PIERRE CHARRIÉ, âgé de 33 ans ou environ - a été tué par l'ennemi dans une bataille à Chantonnay - il était fils de Pierre Charrié et de Marguerite Brochu.

26 juillet 1793

2 - LOUIS GABORIAU, âgé de 30 ans, époux de Rose Crepeau - a été tué dans une bataille de Chantonnay.

9 septembre 1793

3 - PIERRE GABORIAU, âgé de 2 ans, fils de Jeanne Baudry et de Charles Gaboriau - tué par l'ennemi

18 septembre 1793

4 - JEAN YOU, âgé de 45 ans environ, époux de Jeanne Boisseau - a été tué par l'ennemi à la Ransonnière (?).

19 septembre 1793

5 - FRANÇOISE PAPIN, âgée de 53 ans, femme d'Antoine Bordron - a été tuée par l'ennemi.

25 septembre 1793

6 - JEAN BORDRON, âgé de 40 ans, fils de Louis Bordron et de défunte Perrine Caillé - a été tué à La Basse Clavelière.

28 septembre 1793

7 - JACQUES MENAUD, âgé de 40 et quelques années, époux de Marie Douteau, de la Fructière - a été tué par l'ennemi au bourg de St-Fulgent.

29 septembre 1794 1793

8 - PIERRE GABORIAU, âgé de 2 ans, fils de Jeanne Baudry et Charles Gaboriau - a été tué par l'ennemi.

4 octobre 1793

9 - MATHURIN BOUDAUD, âgé de 70 ans, veuf en secondes noces de Françoise Brisseau - a été tué par l'ennemi.

8 octobre 1793

10 - LOUIS AULNEAU, âgé d'environ 50 ans, veuf de Perrine Billaud, métayer - a été tué par l'ennemi.

27 octobre 1793

11 - LOUIS AULNEAU, âgé de 23 ans, fils de Pierre Aulneau et de Marie Cartron, est mort de ses blessures reçues à une bataille donnée dans les environs de Laval.

28 janvier 1794

12 - MAGDELEINE PIVETEAU, âgée de 19 ans,
13 - JEANNE PIVETEAU, âgée de 17 ans, toutes deux filles de François Piveteau et de Marie Durand - ont été tuées par l'ennemi à la Sablelière, paroisse des Landes

1er février 1794

14 - FRANÇOISE PAPIN, âgée de 15 ans, fille de Joseph Papin, meunier, et de ... (laissé en blanc) - a été tuée par l'ennemi.

15 - RENÉ CHARIAU, âgé de 60 et quelques années, époux de Marie Fonteneau - a été tué par l'ennemi.

2 février 1794

16 - MATHURIN GABORIAU, époux de Jeanne Lumineau, âgé d'environ 60 ans - a été tué par l'ennemi.

17 - JACQUES BADREAU, âgé de 46 ans, veuf de Françoise Boudaud - a été tué par l'ennemi au village de la Lérandière.

4 février 1794

18 - JACQUES BOUDAUD, âgé d'environ 60 ans, garçon - a été tué par l'ennemi.

22 février 1794

19 - JEANNE BAUDRY, âgée de 30 ans, femme de Charles Gaboriau - a été tuée par l'ennemi.

23 février 1794

20 - MARIE CARTRON, femme de Pierre Aulneau, âgée d'environ 50 ans - a été tué par l'ennemi à la Lérandière

21 - GABRIELLE MANDIN, femme de Pierre You, âgée d'environ 60 ans - a été tuée par l'ennemi au village de la Lérandière.

22 - PERRINE MAINDRON, âgée d'environ 40 ans, femme de Jean Jautron - a été tuée par l'ennemi à la Lérandière.

23 - JEANNE COUGNON, veuve de Jacques Gauché, âgée d'environ 58 ans - a été tuée par l'ennemi à la Lérandière.

24 - JEANNE BOUDAUD, femme de Louis Badreau, âgé de 30 et quelques années - a été tuée par l'ennemi au village de la Lérandière.

25 - LOUIS BADREAU, âgé de 5 ans, fils de Louis Badreau et de Jeanne Boudaud - a été tué par l'ennemi à la Lérandière.

26 - MARIE BADREAU, âgée de 3 ans ou environ, fille de Louis Badreau et de Jeanne Boudaud - a été tuée par l'ennemi (à la Lérandière probablement)

27 - RENÉ BOUSSEAU, âgé d'environ 60 ans, garçon de la Léraudière - a été tué par l'ennemi à "l'hostel en Bazoges".

28 - JEANNE BADREAU, fille de Louis Badreau et de Jeanne Boudaud - a été tuée par l'ennemi.

29 - MARIE TEXTIER, âgée de 49 ans ou environ, épouse de Christophe Rautureau - a été tuée par l'ennemi à la Fructière

30 - MARIE FONTENEAU, âgée de 36 ans, femme de François Ardouin - a été tuée par l'ennemi à la Fructière.

31 - JACQUES ARDOUIN, âgé de 12 ans, fils de François Ardouin et de Marie Fonteneau - a été tué par l'ennemi au village de la Fructière.

32 - PIERRE ARDOUIN, âgé de 10 ans,

33 - MARIE ARDOUIN, âgée de 9 ans ou environ,

34 - FRANÇOIS ARDOUIN, âgé de 5 ans,

35 - JEANNE ARDOUIN, âgée de 2 ans, tous enfants de François Ardouin et de Marie Fonteneau - tués par l'ennemi au village de la Fructière

36 - MATHURIN YOU, âgé de 58 ans environ, veuf de François Meurseau - a été tué par l'ennemi à la Fructière.

37 - MARIE YOU, âgée de 30 ans, femme de François You 

38 - MARIE YOU, âgée de 8 ans environ, 

39 - MATHURIN YOU, âgé de 6 ans,

40 - JEANNE YOU, âgée de 3 ans environ,

41 - FRANÇOIS YOU, âgé de 8 mois environ, tous enfants de François You et de Marie You, tués à la Fructière avec leur mère.

42 - MARIE DOUTEAU (ou Douleau), âgée de 50 et quelques années, épouse de Jacques Menaud - a été tuée par l'ennemi à la Fructière.

24 février 1794

43 - JEAN PAQUET, âgé de 50 ans, époux en secondes noces de Marie Chateigner - a été tué par l'ennemi.

44 - RENÉE PAQUET, fille de Jean Paquet - a été tuée par l'ennemi.

45 - JACQUES MAINDRON, âgé de 68 ans, veuf de Catherine Aulneau, métayer à la Lérandière - a été tué par l'ennemi.

25 mars 1794

46 - PIERRE MAQUIGNEAU, âgé de 22 ans, fils de René Maquigneau et de Françoise ... (illisible), est mort de ses blessures

 

18 juin 1794

47 - JACQUES BOUDAUD, âgé d'environ 54 ans, garçon, domestique à la Roche - a été tué par l'ennemi.

19 juin 1794

48 - RENÉE MORLIÈRE, femme de François Maquigneau, demeurant au bourg de St-Fulgent - a été tuée par les troupes républicaines, dans la commune de Beaurepaire.

49 - FRANÇOIS MAQUIGNEAU, maréchal, demeurant au bourg de St-Fulgent - a été tué par les troupes républicaines, dans la commune de Beaurepaire.

21 juin 1794

50  - ANDRÉ ROGÉ, âgé de 67 ans, époux d'Anne Minaud - a été tué par l'ennemi.

24 juin 1794

51  - MARGUERITE CHAILLOU, âgée de 59 ans ou environ, épouse d'Alexandre Boisseau - a été tuée par l'ennemi au village de la Simonière.

23 novembre 1795

52  - LOUIS BADREAU, âgé de 48 ans environ, veuf de Jeanne Boudeau,

53 - JACQUES BRISSEAU, âgé de 25 ans environ, fils de Jacques Brisseau et de Marie Menaud,

54 - JEAN MENAUD, âgé de 21 ans, fils des défunts Jacques Menaud et Marie Douteau,

55 - PIERRE YOU, âgé de 45 ans ou environ, fils des défunts Mathurin You et Jacquette Douteau,

56 - FRANÇOIS YOU, âgé d'environ 40 ans, veuf de Marie You, ont tous été tués à Saint-Fulgent.

2 décembre 1795

57 - FRANÇOIS MANDIN, âgé d'environ 75 ans, a été tué.

AOÛT 1799

58 - LOUIS GABORIAU, demeurant à la Basse-Clavelière, a été tué à un combat qui eut lieu entre les Vendéens insurgés et les troupes de la République, au pont Charron, commune de Saint-Philbert ... vers la fin du mois d'août 1799.

♣♣♣

59 - Mars 1793 - JEANNE-MARGUERITE GRILLARD, épouse du sieur Robin, huissier à Saint-Fulgent, est décédée dans les prisons du Scel (Celles-sur-Belle). [le 23 germinal an II - 12 avril 1794]

60 - JEAN SIONNEAU, âgé de 45 ans, est décédé à l'infirmerie du château de Niort, le 20 ventôse an second [10 mars 1794].

"Les malheurs de la guerre civille font qu'il y a beaucoup d'inexactitudes dans les registres et qu'il y manque beaucoup d'actes."
Brillaud prêtre.

Saint-Fulgent La Lérandière Z

Saint-Fulgent la Fructière Z

 

Ces deux petits monuments religieux sont peut-être là pour rappeler la terrible journée du 23 février 1794.

♣♣♣

L'acte de mariage de René Blandin et de Marie Barbot, en date du 17 mai 1796, nous rapporte une intéressante déposition concernant les circonstances de la mort du dénommé JACQUES SIRE, qui fut le premier mari de Marie Barbot :

"Déposition faite devant Louis-Pierre Mercerot, juge de paix à St-Hermine, du nommé Joseph Bouet, bordier et voiturier, demeurant au village Dauquelle (ou Dauguelle), commune de Saint-Herment, âgé de 35 ans environ, a dit n'être nullement allié ni du dit Blandin, ni de la Barbot, déclare qu'ayant habité la commune de Saint-Fulgent environ dix-huit ans, chez la veuve Sapin, sa tante, tant pendant son premier mariage que son second, il auroit presque pendant tout le temps, parfaitement connu le nommé Jacques Sire à la Chapelle Néré, commune de Saint-Fulgent que le vingt-huit juin mil sept cent quatre-vingt-treize (vieux stille), il y auroit vu le dit Jacques Sire qui fut surpris par les troupes de la République, que dans le même moment, des dragons de la Gendarmerie le mirent de suitte à mort.
Signé : Joseph Bouhet.

Alexis Bouhet du village Dauguelle, commune de Saint-Hermine, âgé de 17 ans environ a dit n'être point parent ni allié tant du dit Blandin que de la dite Barbot, déclare qu'il auroit resté différentes fois chez la veuve Sapin, sa tante, à Saint-Fulgent ; qu'il y auroit connu le nommé Jacques Sire, qu'étant avec son cousin, précédent témoin, à la première bataille de Luçon, que les troupes de la République auroient mis l'armée Catholique en déroute, qu'il y vit le dit Jacques Sire, arrêté près des moullins de la ville de Luçon par des dragons et gendarmes qui de suitte le mirent à mort à coups de sabre.
Ainsi signé : Alexis Bouhet
Mercerot, juge de paix".

21 juin 1796 - "Les officiers municipeaux étant nomé, je n'ai plus le droit de dresser aucun acte public."
Brillaud, prêtre.

BRILLAUD PRETRE ST FULGENT SIGNATURE Z

 

 

Desktop1 zz

AD85 - Registres d'état-civil de Saint-Fulgent