Comète 1811 zzz

 

Une lettre de Croix-de-Vie, datée du 10 août 1812 nous signale ceci :

J'ai l'honneur de vous donner avis que hier au soir, sur les 9 heures, le Ciel paraissait sans nuage et bien étoilé ; tout-à-coup il parut une boule de feu très-lumineuse au point qu'on eut pu ramasser une épingle dans les rues. Ce feu s'est retiré et a formé au firmament un espèce de serpent très-long, la tête paraissait être au nord et la queue au sud ; a gagné le sud-ouest ; ensuite elle est venue à former un très-petit nuage qui a disparu totalement au bout de 10 minutes, cet espèce de météore a effrayé pour un moment les habitans de ma commune.

Le même météore s'est fait appercevoir à Napoléon, le même jour à la même heure, avec cette différence qu'au lieu de la boule de feu dont il est question dans la lettre, les yeux ont été frappés d'un éclair très-lumineux, suivi d'une longue traînée de feu semblable à une fusée, dont la direction était nord-est et sud-ouest, est, qui a disparu au bout de deux minutes.


AD85 - Le Journal du département de la Vendée - n° 22 - Du samedi 15 août 1812.