Peu de localité eurent un renom comparable à celui du bourg de Celles, situé à deux lieues environ de Melle ; Celles, durant des siècles, fut le bourg sacré du pays, le bourg des miracles.

CELLES-SUR-BELLE ABBAYE

Son abbaye, dont on voit encore les magnifiques restes, a une histoire curieuse. Jusqu'en 1140, il n'y avait qu'un prieuré à Celles ; mais, cette année-là, Guillaume II, cinquante-cinquième évêque du Poitou, fit ériger à la place du prieuré une grande abbaye à laquelle, plus tard, Guillaume IX, duc d'Aquitaine, accorda la justice de Celles. Les rois d'Angleterre, pendant le temps de leur domination sur le Poitou, firent plus tard de grands présents à l'heureuse abbaye.

Plus tard encore, Louis XI, roi peureux et dévôt, vint de Plessis en Touraine à Celles en Poitou pour y faire ses dévotions à la Vierge, à laquelle, dit Dom Fonteneau, il avait une dévotion toute particulière. Ce moine a conservé dans son registre des notes curieuses sur le pèlerinage de Louis XI :

"En 1470, ai payé à Pierre Texier, ciergier, la valeur d'un cierge de huit vingt livres de cire offert à Notre-Dame de Celles en Poitou".

"En 1471, payé au susdit Pierre Texier un cierge de deux cent vingts livres ..."

M. A Monteil cite une guérison miraculeuse obtenue au XVe siècle, de Notre-Dame de Celles en faveur du sénéchal de Toulouse :

"Le sénéchal étant guéri envoya un de ses écuyers à Notre-Dame de Celles en Poitou pour illec faire faire un cierge du poids de sept vingt livres de cire et icelui présenter devant Notre-Dame dudit lieu, pour la guérison dudit maréchal".

Celles-sur-Belle réfectoire

L'autre miracle est rapporté par un moine de Saint-Maixent, L. Albarel :

"En 1631, le Seigneur affligea la ville de Saint-Maixent du fléau de la peste ; beaucoup y périrent ; les capucins y périrent presque tous, et tout le monde y serait mort sans le voeu que fit la ville d'aller tous les ans processionnellement à Notre-Dame de Celles, ce qui s'est pratiqué très très longtemps avec piété et de dévotion".

L'église, en 1469 ou en 1472, pendant un des deux séjours que Louis XI fit à Celles, fut reconstruite ou plutôt recommencée. "Louis XI fit rétablir l'église qui était très belle ; il accorda des privilèges aux religieux. Ce fut en reconnaissance de ces bienfaits que l'abbé et la communauté arrêtèrent par un acte capitulaire qu'ils diraient chaque jour, à l'issue des vêpres, les prières pour le roi et qu'ils chanteraient tous les jours une messe pour la santé du roi, la paix et la tranquillité du royaume".

Une inscription consacre ce fait et d'autres faits ultérieurs :

"Constructa sub Ludovico XI,
Destructa ab hereticis,
Anno 1568, anno 1669,
Restaurata".

PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE

La vente des biens de l'abbaye comme biens nationaux, l'expulsion de ses religieux, la fermeture de l'église, la transformation de l'abbatiale et du logis conventuel en lieux de détention pendant les guerres de Vendée sont les épisodes les plus marquants de cette décennie révolutionnaire.

"1791, 7 mars - 1798, 6 juin - Adjudication des biens de la mense conventuelle de l'abbaye de Celles :

Les bâtiments et préclôture de la ci-devant abbaye de Celles, consistant en plusieurs chambres, greniers, hangard et autres servitudes, cour, jardins, terrasse, côteaux, prés, terres labourables et bois, le tout renfermé de murs et dans un seul enclos, contenant environ 97 boisselées ; plus un jardin et un pré hors de l'enclôture, - adjugés, le 6 pluviôse an VI, à François-André Boudault Champoly, négociant à Niort, pour la somme de 441.000 francs.

La ci-devant église paroissiale de Celles, avec une cave au-dessous de même étendue, - adjugée, le 14 floréal an VI, à Jean Dury, notaire public à Celles, pour la somme de 55.000 francs ..."

 

CELLES-SUR-BELLE ESCALIER

 

Comme il est dit plus haut,  l'abbaye servit de prison sous la Révolution, on en trouve la preuve dans les actes de décès des Registres d'état-civil de Celles-sur-Belle. En 1794, François Roche est maire de la commune et les actes sont, en grande partie, rédigés et signés par Vincent Nourry, officier public. Jean-Baptiste Petit est "concierge des détenus", il est âgé de 70 ans.

Le premier acte que l'on trouve à ce sujet est daté du 3 pluviôse an II (22 janvier 1794), il concerne JEAN GOBIN, 20 ans, "détenu en arrestation dans la ci-devant abbaye de Celles", natif de La Châtaigneraie, "décédé le jour de hyer sur les neuf heures du soir, dans la chambre qui lui était assignée, dans laditte ci-devant abbaye de Celles ..."

2 - JULIE-FÉLICITÉ-AIMÉE PROVOST, "ci-devant religieuse dans la ci-devant communauté des Ursulines de Luçon, était âgée de 53 ans" - décédée le 7 pluviôse an II (26 janvier 1794)

3 - MARIE GAMBIER, "ci-devant religieuse au ci-devant couvent des Ursulines de Luçon ... laquelle était âgée de 39 ans" - décédée le 13 pluviôse an II (1er février 1794)

4 - MARIE-JEANNE CHIRON, "âgée de 48 ans, native de Luçon, et ci-devant Religieuse au ci-devant couvent des Ursulines de Luçon" - décédée le 14 pluviôse an II (2 février 1794)

5 - MARIE-ANNE ROUZEAU, "ci-devant Religieuse au ci-devant couvent des Ursulines de Luçon ... âgée de 70 ans" - décédée le 17 pluviôse an II (5 février 1794)

6 - MARIE-CATHERINE GAMBIER, "ci-devant Religieuse au ci-devant couvent des Ursulines de Luçon ... âgée de 40 ans - décédée le 18 pluviôse an II (6 février 1794)

7 - JEAN BARON, âgé de 70 ans, en arrestation dans la cy-devant abbaye de Celles ... serait "Petit-Bourg des Herbiers" - décédé le 19 pluviôse an II (7 février 1794)

8 - MATHURIN MICHELET, "âgé d'environ 35 ans", serait du Chatelier, commune de Sainte-Florence, district de Montaigu - décédé le 19 pluviôse an II (7 février 1794)

9 - MARIE RONDEAU, veuve Pasquier (?), de la commune de Beaurepaire, district de La Châtaigneraie, département de la Vendée, âgée d'environ 70 ans - décédée le 23 pluviôse an II (11 février 1794)

10 - PERRINE GRILLARD, "âgée de 21 ans, détenue en arrestation dans laditte ci-devant abbaye", de Saint-Paul-en-Pareds - décédée le 26 pluviôse an II (14 février 1794)

11 - LOUIS MERIET, époux de Marie-Mariane Nauleau, détenue également à l'abbaye, âgé de 60 ans, "sa demeure était La Châtaigneraie, département de la Vendée" - décédé le 3 ventôse an II (21 février 1794)

12 - MARIE-ANNE GOURIN, âgée de 23 ans, fille de Louis Gourin et de Honorée ... (?), des Herbiers, district de Montaigu - décédée le 11 ventôse an II (1er mars 1794) - "sa soeur germaine, la nommée Gourin", est  également détenue à l'abbaye.

13 - CHARLES GABORIT, âgé de 75 ans, veuf, demeurant à la Pommeraye-sur-Sèvre - décédé le 14 ventôse an II (4 mars 1794)

14 - PRÉRAUX, veuve FALOURD, âgée de 63 ans, de La Châtaigneraie - décédée le 16 ventôse an II (6 mars 1794)

15 - MARGUERITE-RENÉE GAUTRON (ou Gauton), épouse de Charles-Joseph Duval, âgée de 63 ans, demeurant à Fontenay-le-Peuple - décédée le 18 ventôse an II (8 mars 1794)

16 - ANNE-HÉLÈNE POMMEREAU, âgée de 67 ans, fille de Gilles Pommereau et de défunte Hélène Coussin, demeurant à La Châtaigneraie - décédée le 6 germinal an II (26 mars 1794) - Sa soeur Marie est également détenue.

17 - JACQUES MÉRI, époux en secondes noces de Louise Planchin, âgé de 60 ans, demeurant à Fontenay-le-Peuple - décédé le 13 germinal an II (2 avril 1794)

18 - FRANÇOIS BOURDIN, époux de la citoyenne Gasteau, âgé de 55 ans, demeurant à Fontenay-le-Peuple, apothicaire - décédé le 14 germinal an II (3 avril 1794)

19 - MARIE BRETHET, fille de défunt Victor Brethet et de Aimée Giraud, âgée de 60 ans, domiciliée à la Guiniaire (?), commune de ... (illisible), district de Montaigu - décédée le 13 germinal an II (2 avril 1794)

20 - MARIE-ROSE BILLIAUD, âgée de 61 ans, épouse de René-Charles D'orfeuil, demeurant commune de Doix - décédée le 16 germinal an II (5 avril 1794) - son époux est également incarcéré à l'abbaye.

21 - MARIE-THÉRÈSE BRANCHU, veuve de Louis-Jacob Panier (?), élu à la ci-devant élection de Fontenay-le-Peuple, âgée de 59 ans, belle-mère de Gabriel Savary, déclarant - - décédée le 19 germinal an II (8 avril 1794)

22 - JEAN COUSSEAU, professeur au collège national de Fontenay-le-Peuple, âgé de 56 ans - décédé le 19 germinal an II (8 avril 1794)

23 - MARIE POMMEREAU, âgée de 70 ans, fille de Hilaire Pommereau et de défunte Hélène Coussin, demeurant à La Châtaigneraie - décédée le 20 germinal an II (9 avril 1794)

24 - MICHEL PERSCAT, musicien, demeurant ordinairement à Fontenay-le-Peuple, âgé de 45 ans - décédé le 21 germinal an II (10 avril 1794)

25 - GABRIELLE-HENRIETTE Pagnion, veuve de René Guéry, âgée de 63 ans, demeurant commune de la ... (?), district de La Châtaigneraie - décédée le 22 germinal an II (11 avril 1794)

26 - MARIE GIRAUD, veuve de Jean Marot, âgée de 45 ans, demeurant ordinairement en la commune de Bazoges-en-Pareds - décédée le 22 germinal an II (11 avril 1794)

27 - JEANNE GRILLARD, épouse de Pierre Robin, huissier, âgée de 44 ans, demeurant ordinairement en la commune de Saint-Fulgent - décédée le 23 germinal an II (12 avril 1794)

28 - JULIE BÉNÉTEAU, 11 mois, fille de Jean Bénéteau et de Marie Tallu, "laquelle a déclaré être la mère de l'enfant, qu'elle ne savait ce qu'était devenu son mari, qu'elle n'avait point entendu parler de lui depuis le commencement de la guerre" - décédée le 25 germinal an II (14 avril 1794)- Marie Tallu, détenue également.

29 - MARIE VIOLEAU, veuve du citoyen Parageau, de la commune de Saint-Fulgent, âgée de 43 ans - décédée le 27 germinal an II (16 avril 1794)

30 - FEMME MIRAS, épouse du nommé Baudry, émigré, âgée de 48 ans, demeurant ordinairement commune de Fontenay-le-Peuple - décédée le 28 germinal an II (17 avril 1794)

31 - JEANNE LANDE (?), veuve de François Raimbaux, âgée de 42 ans, "Jeanne Verdon et Louise Guibert ont dit que la veuve Raimbaux était de la commune du Vieux-Pouzauges, district de la Châtaigneraie" - décédée le 19 floréal an II (8 mai 1794)

32 - ALEXANDRE AUBOUIN, fils de Charles Aubouin et de Jeanne Baudry, ses père et mère, natif de la commune des Herbiers, âgé de 2 ans et demi - décédé le 4 prairial an II - Jeanne Baudry, détenue également.

33 - NICOLAS GIRARD, de Fontenay-le-Peuple, âgé de 67 ans - décédé le 6 prairial an II

34 - SUZANNE BERTET, âgée de 55 ans, native de la commune de Sainte-Florence, district de Montaigu - décédée le 10 prairial an II - ses deux nièces, Anne et Honorée sont également détenues.

35 - CHARLES-JOSEPH DUVAL LA VERGNE, âgé de 60 ans, domicilié à Saint-Florent-des-Bois, district de La Roche - décédé le 11 prairial an II (25 mai 1794)

36 - LOUISE DANIAULT, veuve de Soulard, âgée de 50 ans, de Chantonnay - décédée le 12 prairial an II (31 mai 1794)

37 - LOUISE DENIER, épouse de Jacques Soulard, marchand, de la commune des Épesses, âgée de 36 ans - décédée le deuxième jour des sans-culottides l'an II (18 septembre 1794)

38 - SOPHIE BERTET, âgée de 61 ans, de la commune de Sainte-Florence, district de Montaigu - décédée le 29 floréal an II (15 mai 1794)- ses nièces, Anne et Honorée Bertet, détenues également.

39 - LOUIS PAQUIER, âgé de 44 ans, de la commune de Pouzauges - décédé le 6 pluviôse an III (25 janvier 1795)

celles-sur-Belle abbaye image

 

Histoire des Deux-Sèvres, par Antonin Lévrier - 1885

Notre-Dame de Celles (Deux-Sèvres) ... par l'abbé Alfred Largeault - 1900

AD79 - Registres d'état-civil de Celles-sur-Belle