Né à Saint-André-Treize-Voies vers 1739 le 2 janvier 1741 et prêtre le 1er mars 1765, l'abbé Mainguet exerça le saint ministère dans le diocèse de Nantes.

 

Mainguet Mathurin acte naissance

 

Vicaire à Plessé, puis curé de Jans en 1781, il se fit remarquer par son attachement aux vrais principes de la doctrine catholique, en 1791. [Le dernier acte qu'il signe est daté du 28 avril 1792.]

 

La troupe de Nozay vint le prendre au presbytère de Jans et le conduire à Nantes.

 

JANS EGLISE

 

Dès que le bruit s'en répand, les hommes de la paroisse arrivent armés de fourches et de bâtons, pour empêcher d'emmener leur pasteur. M. Mainguet paraît et leur dit : "Mes amis, qu'allez-vous faire ? Vous allez vous battre et avoir du mal ; retirez-vous, retournez chez vous. Si le bon Dieu veut que nous souffrions pour lui, il faut nous conformer à sa Providence. Votre défense ne fera qu'augmenter notre malheur".

Les fidèles de Jans se laissèrent difficilement persuader, mais enfin ils s'éloignèrent.

M. Mainguet emmené à Nantes fut condamné à la déportation, mais gravement malade, il retourna dans sa famille, à Saint-André.

 

Mainguet signature

 

Il y a incertitude sur l'époque et le genre de sa mort.

L'abbé Mainguet est décédé à Nantes, en l'an XIII (1804/1805)

 

Mainguet décès

 

A. Baraud, prêtre
AD85 - L'Étoile de la Vendée - n° 2239 - Jeudi 9 avril 1908