JEAN-BAPTISTE-LAURENT DE HILLERIN, ÉPOUX ET PÈRE DE MARTYRS ...


Jean-Baptiste Laurent de Hillerin était d'une vieille famille poitevine qui s'est divisée en de nombreuses branches. Elle porte "de gueules à trois roses quintefeuilles d'argent, 2 et 1".

Fils de Jean-Baptiste de Hillerin et de Marie-Catherine Moreau de Villiers (mariés à Paris, le 26 juillet 1701), Jean-Baptiste-Laurent a été baptisé le 26 juillet 1704, à Saint-Gervais de Paris ; l'abbé Robert, ancien curé d'une paroisse de Bourges, fut son précepteur.

 

Boistissandeau château

 

Jean-Baptiste-Laurent est l'un des grands représentants de cette famille au Boistissandeau dont il modifia les abords. Sur le côté d'un beau jardin potager, il fit construire le "Parterre" devant la façade principale du château, et le mur de soutènement qui le protège. Le terrain descendait auparavant en pente vers le Petit-Lay. Un élève de Le Nôtre, dit-on, vint de Versailles y tracer un jardin à la Française, de 30 ares, et y importa des ifs, des buis, des houx, des orangers ... Et pour ces derniers, Jean-Baptiste-Laurent fit construire les vastes orangeries, surélevées de greniers et de locaux d'habitation, pour son nombreux personnel domestique. Aujourd'hui les orangers sont rendus au Jardin Dumaine à Luçon.

Puis surtout il ouvrit vers le Nord-Ouest, en direction d'Ardelay, une vaste avenue, comptant de part et d'autre d'abord cinq rangées de marronniers. Il la poursuivit sur plus de 400 mètres par une double rangée de charmes ... Plus tard, Louis Bourbon, l'un de ses successeurs, prolongera cette allée par des hêtres, jusqu'à la route venant des Herbiers. Et ce sera l'entrée principale du Boistissandeau.

On doit encore à Jean-Baptiste-Laurent, pour limiter le jardin potager au Sud-Ouest, une charmille de 100 mètres de long, qui demeure : et sur un champ voisin d'un hectare, un labyrinthe dont les allées entortillées perdaient les promeneurs. C'était dans le goût du siècle ! Le labyrinthe a disparu.

 

Boistissandeau machine

 

Jean-Baptiste-Laurent aimait les sciences et les mathématiques. Il inventa plusieurs instruments, notamment un podomètre et un baromètre. En 1744, il fut nommé membre correspondant de l'Académie Royale de Sciences, ce qui lui valut d'entrer en relation avec un académicien voisin, René Antoine Ferchault (1683-1757), seigneur de Réaumur, plus connu sous ce nom, que le château du Boistissandeau recevra fréquemment. ...

 

Boistissandeau - De Hillerin - Armoiries

 

Jean-Baptiste-Laurent épousa le 16 août 1735, à Paris, Marie-Agathe Bouret de Beuvron, fille de Guillaume, Lieutenant Général de Police au Présidial de Nantes, et de Mathilde Le Camus.

Ils eurent huit enfants :

1° - 1736 - MARIE-CATHERINE, épouse en 1ère noce de Séraphin Darrot, et en seconde noce de Louis Blandin du Tertre. Nous la retrouvons en 1794 veuve, à Nantes où elle mourut en 1805.

2° - 14 septembre 1737 - ANTOINETTE-HENRIETTE qui sera massacrée avec sa mère. 31 janvier 1794.

3° - 29 août 1738 - LOUIS-FRANÇOIS, unique garçon qui succéda à son père.

4° - 25 janvier 1740 - MARIE-AGATHE, massacrée avec sa mère. 31 janvier 1794.

5° - 10 août 1742 - CATHERINE, décédée le 8 septembre 1744 et inhumée dans la chapelle du Boistissandeau de l'église d'Ardelay.

6° - 6 janvier 1744 - JULIE, dite de la Rebillière, morte célibataire en 1825.

7° - 12 février 1750 - LOUISE- ADÉLAÏDE, dite de Jameauville, épouse de Charles de la Boucherie. Elle décéda en 1790.

8° - ANNE-MARIE-ARMANDE, dite des Aytables, épouse de Gabriel-Louis-Jacques-Barthélémy des Nouhes, seigneur de Robineau, dans la chapelle du Boistissandeau. Ils décèderont tous les deux en janvier 1820 ; lui le 11 et elle le 21.

Pour tant de monde, on conçoit qu'il ait fallu agrandir le château, en améliorant ou construisant les deux ailes, bâties en pierrailles et mauvais mortier, qui entourent la cour d'honneur comme un fer à cheval, jusqu'à la grille d'entrée.

Jean-Baptiste mourut au Boistissandeau le 15 février 1779. [décédé le 14 et inhumé le 15]

 

acte décès Jean-Baptiste-Laurent de Hillerin

 

Boistissandeau - affiches du Poitou 1779

 

Louis-François de Hillerin fut ondoyé le 25 août 1738, et baptisé à Ardelay le 29 août. Il épousa dans la chapelle de l'Étenduère des Herbiers, le 20 septembre 1773 Marie-Charlotte-Élisabeth de Villeneuve, fille de Gabriel-Louis, seigneur du Cazeau et de Marie-Élisabeth des Herbiers-l'Étenduère. Puis le 4 août 1789, Marie-Adélaïde Du Chesne, fille de Jacques-Charles-Florent, baron De Denant et de Marie-Angélique de Jouvencourt. Il avait succédé à son père en 1779.

Du premier mariage, il eut :

1° - BAZILE-CHARLES, baptisé le 15 juin 1774

2° - MARIE-LOUISE-HORTENSE, baptisée le 20 juin 1775

3° - MARIE-ANNE-GABRIELLE, baptisée le 20 septembre 1776.

Et du second :

4° - CHARLES, baptisé le 1er décembre 1790.

Tous vécurent avec leurs parents au Boistissandeau, entourant de beaucoup de vénération la grand'mère Marie-Agathe de Hillerin, et les tantes célibataires restées près d'elle : Antoinette-Henriette et Marie-Agathe.

Extrait (et illustrations n&b : Le Boistissandeau - Frère M. Guillaume (Pierre Perrochon) - Impr. Verrier, Les Herbiers - 1980

Marie-Agathe de Hillerin : voir : http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2015/11/20/32955402.html