LES VILLATES

château Les Villates Chantonnay


La famille des Villates est sortie du château de ce nom, près de Chantonnay (Vendée) et dont l'antique noblesse est attestée par un titre contemporain de saint Louis. Pierre des Villates, un des membres de cette famille, joua un rôle important dans les guerres de religion en Poitou.

En 1569, il prit d'assaut et se livra au pillage l'abbaye de Saint-Michel-en-l'Herm, fait dont un chroniqueur du temps a laissé un récit naïf et coloré. On le retrouve à la prise de Marans et au combat de Saint-Gemme, sous les ordres de Lanoue, puis au premier siège de la Rochelle, Claude, son frère, prieur des Maindreaux, ne montra pas moins de zèle pour la cause de la Réforme et périt sur la brèche le 17 septembre 1574, à la prise de Fontenay-le-Comte par le duc de Montpensier.

Un de leurs descendants, Alexandre-Auguste des Villates, émigré vingt ans avant la révocation et attaché comme page au prince d'Orange, le futur roi d'Angleterre, se distingua dans l'expédition d'Irlande dans la guerre de succession d'Espagne, et obtint le titre de lieutenant-général dans sa patrie adoptive. Il fit souche en Hollande où sa famille s'est perpétuée jusqu'à nos jours dans de grands emplois civils et militaires.

Son dernier représentant est Jean-Henri des Villates, mêlé aux orages de la révolution, à plus d'une aventure romanesque dans les Pays-Bas, est mort en 1797, ne laissant qu'une fille, Henriette-Cornélie des Villates, décédée elle-même sans enfants, à la Haye, le 29 octobre 1857.

L'antique manoir des Villates n'est plus qu'une ruine, comme on en peut juger par un crayon de M. Morand, notaire à Chantonnay.

 

VILLATES CHATEAU PLAN


Bulletin historique et littéraire / Société de l'histoire du protestantisme français - 1882 (A1, Sér3, T31)

Dessin et plan : AD85 - BIB 1527