MORT D'UN PRÊTRE VENDÉEN A AMNÉ

 

Amné

"Voici les renseignemens que j'ai pu me procurer au sujet de l'assassinat commis à Amné, sur un prêtre qui suivait l'armée de la Vendée.

Il se cacha pendant deux ou trois jours dans le bois de la Fauvelière, et fut arrêté par un homme (nous taisons son nom qui est exprimé dans la lettre) de la forêt des Biques, qui, après l'avoir dépouillé, le conduisit à la municipalité d'Amné.


On le fit garder toute la nuit dans la maison d'un cordonnier.


Le lendemain, des volontaires le voulurent fusiller devant la porte de l'église. Quelques personnes les prièrent d'aller ailleurs. Ils le fusillèrent à la sortie du bourg, dans le chemin de Longne, et laissèrent son corps étendu sur la route : on dit que le nommé ***, affranchisseur, le porta dans le champ de Maucler, et l'ouvrit pour en avoir la graisse !!! Il est enterré dans ce champ."

Les Martyrs du Maine par Théodore Perrin - 1830