BÉNÉDICTION SOLENNELLE D'UNE MAIRIE

COMBRAND

 

La commune de Combrand est située dans la partie du département des Deux-Sèvres, connue sous le nom de "Bocage Vendéen". Tous ses habitants (environ 1.300), que l'on peut voir, chaque année, lors des fêtes pascales, réunis à la Table Sainte, sont étroitement unis par le sentiment religieux, très profond dans toute la contrée. On ne s'étonnera donc pas qu'ayant fait construire une nouvelle mairie, le conseil municipal ait eu la pensée de faire bénir cette maison commune pour en sanctifier l'usage.


C'est le lundi de Pâques, 8 avril, qu'eut lieu cette cérémonie. A l'issue de la grand'messe, on se rendit en possession devant le nouvel édifice. Il y avait là des centaines de personnes, parmi lesquelles les hommes formaient la majorité. Précédant le clergé, tous les membres du conseil municipal entouraient leur chef, M. le maire, qui portait dans ses mains un grand crucifix, destiné à demeurer dans la salle.


On chanta le Veni Creator. Puis M. le curé donna lecture d'une lettre de Monseigneur l'évêque de Poitiers, l'autorisant à procéder lui-même à cette bénédiction et félicitant M. le maire et ses conseillers de cet acte de foi chrétienne qui les honore. Suivit une belle allocution dans laquelle fut exprimé le voeu que cette maison commune demeurât toujours la maison de tous, celle où, sous le regard de Dieu, dans la paix, dans l'union des esprits et des coeurs, en toute justice et loyauté, on se préoccupe de sauvegarder l'intérêt général. Et la cérémonie prit fin par la bénédiction proprement dite, l'installation du crucifix et le chant du Benedictus.

Extrait :
Semaine religieuse du Diocèse de Lyon
01/12/1911
(A19, T1, Vol. 37)