LISTE PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE DES HOMMES DE SANG
Et DÉNONCIATEURS qui ont le plus signalé leurs atrocités à BORDEAUX, pendant le régime affreux de l'an deuxième de la République convaincus d'apres  les recherches faites, pièces compulsées au Greffe Criminel, et autres renseignemens donnés par des honnêtes gens des vingt-huit sections.

ANCESE, fils de feu le courtier ; infâme dénonciateur d'une multitude de citoyens probes, dont il en a fait guillotiner quatorze ..., homme de sang.
ALARY, médecin, dénonciateur et persécuteur des piètres fidèles à leur religion , incarcérés à Bordeaux ; comme ayant délivré un certificat portant que tous vieux et jeunes, infirmes et autres pouvaient supporter la déportation, quoique d'autres médecins eussent certifié le contraire.
ARCHAMBEAU, marchand de fayence, fossés de Ville, dénonciateur de Lapanze, perruquier.
AUZANET, cordonnier ; ex-municipal, homme de sang.
ABRAM, huissier municipal, homme de sang.
ALBERT, de la Réole, ex-juge de la commission militaire, homme de sang.
ANTONY, de la Réole, membre du comité révolutionnaire à Bordeaux, homme de sang.
ALY, apothicaire, rue Sainte-Croix, section 24, infâme dénonciateur de Jouis et autres, membre du comité de ladite section ; il se chargeait des arrestations.
AZEVEDO cadet, dit LE TAURÉ, juif, section 18 ; il était l'agent de Lacombe l'égorgeur ; il a fait guillotiner et a dénoncé plusieurs citoyens.
ARIAS aîné, tonnelier, rue des Feuillans, section 9, dénonciateur de Bulât, Quinault, Lacourt, et autres.
AUGREIN (Charles-Pierre), marchand de tambours, rue du Cahernan, section 9, a signé en dénonçant les mêmes.
AARON (DESORIA), juif, rue du Cahernan, sous l'arcade, section 9, a signé en dénonçant les mêmes.
ASTRUC FAYAU, juif, rue Saint-Antoine, section 9, homme atroce et sanguinaire, infâme dénonciateur de Bullit, avocat, de Quinault, Lacourt, et autres.
ARCHAMBEAU, fils aîné, voilier sur le port, section 24, dénonciateur de Pujol père, de Moulinié, de Gerbeau, et autres.
ALARY, ex-municipal, juliéniste, homme sanguinaire.
ANDRON, tonnelier, rue des Remparts-Porte-Dijeaux, agent du comité révolutionnaire.

BOUQUET, serrurier, rue Bouquière, section 8, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Dussault, Deyrignac ; Séjourné, Augustin Raymonil, et d'une infinité d'autres qu'il a fait supplicier.
BORDIER, papetier et cartier, cours du Champ-de-Mars, n° 1, espion secret de Lacombe, homme de sang et de mauvaise foi.
BARREAU, ex-juge de la commission militaire et comité révolutionnaire, homme de sang.
BILHON, marchand à Langon, dénonciateur du même et autres.
BOUCHET, billardier, fossés des Carmes, section 8, dénonciateur de Lafite, Lanusse, Patience aîné, et de plusieurs autres.
BELANGÉ, peintre, rue Traversanne, section 23, dénonciateur de Jeanty Perpignan.
BARBE, courtier, dénonciateur de Richon, guillotiné.
BAUDOT M.A., ex-proconsul à Bordeaux, homme sanguinaire.
BERTRAND-CALICES, ex-maire provisoire, homme sanguinaire.
BOISSEL, instituteur, ex-agent national provisoire, homme sanguinaire.
BATTUT, fils du boulanger, au coin de rue du Hâ, dénonciateur d'Albespy et d'une multitude d'autres qu'il a fait supplicier : il faisait des notes et listes de proscription, qu'il remettait ensuite à son abominable ami Lacombe l'égorgeur, afin de faire expédier ces malheureux citoyens de suite.
BROUCH, marchand de tabac, rue Saint-James, homme atroce et de sang ; il a été membre du comité révolutionnaire à Bazas.
BORDELAIS, fils du savetier, ex-commis au greffe de la Bourse, dénonciateur de Saint-Martin, guillotiné, et de plusieurs autres.
BARTHEZ aîné, architecte, sur les fossés de Ville, section 9, dénonciateur de Bullit, Quinault et Mauriac, guillotinés, et autres.
BOIREAU, de Langon, marchand de fil et lien, sur les fossés des Salinières, dénonciateur de Galloupeau, maire de Langon, guillotiné, et autres.
BARBET, agent des proconsuls, dévastateur d'Entre-deux-Mers, dénonciateur de Marcadet, de l'abbé Lecomte, de Lattesne, et autres, buveur de sang.
BIZARD, ex-buraliste de loterie, dénonciateur de Perrier, guillotiné, buveur de sang.
BEAUFORT, concierge des prisons, homme sanguinaire.
BARSAC, ex-juge de la commission militaire et comité révolutionnaire, homme de sang.
BRIFFAULT, banqueroutier de Rouen, homme atroce et sanguinaire, qui recevait l'argent des Parens des malheureux qui se cachaient pour se soustraire aux persécutions des scélérats, sous la promesse à ces malheureux de s'intéresser en leur faveur, et allait ensuite violer cette promesse en les dénonçant ; par ce manège horrible, il en a fait périr une très-grande quantité.
BERTIN, marchand de coffres, rue des Lois, dénonciateur de P.ftons et autres : chez lui se tenaient les conciliabules des égorgeurs.
BALLIARD jeune, tonnelier, dénonciateur de Bergelet et de plusieurs autres.
BÉRAUD l'aîné, architecte, dénonciateur d'Albespy, et autres.
BONNET, liqueuriste, au marché royal, homme atroce, dénonciateur de Peyronnet, Mercier, négociant, et une multitude d'autres.
BOBIN, maintenant notaire à Carignan, dénonciateur de Fauquier, ... et autres ; il allait dans les églises briser les vases et ornemens, foulait sous ses pieds les hosties sacrées, et les donnait à manger aux chiens.
BOUÉ, négociant, aux Cordeliers, a dénoncé Chaigneau, Molière et autres.
BLANCHARD, ex-membre du comité révolutionnaire, buveur de sang.
BOYE, menuisier, fossés de Ville, dénonciateur d'Albespy, Groc, et autres.
BOUSQUET, billardier, dénonciateur de Clément Bayle, et de plusieurs autres.
BRAULON, ex-juif, dénonciateur de M. de Razac, et autres.
BABIZE, fuyard de Rochefort après le 9 thermidor, buveur de sang.
BONNET, plâtrier, à Saint-Seurin, dénonciateur de Nicolas Pénicaud, Morin, et autres.
BRIOL, père et fils, concierges des prisons, buveurs de sang.
BRUNET, traiteur, à l'hôtel de la Providence, dénonciateur de Chevalier, guillotiné.
BOUÉ, courtier, rue Sainte Catherine, ex-membre du comité révolutionnaire, buveur de sang.
BARRE, commune d'Embarès, dénonciateur et homme de sang.
BARBET, graveur, fossés de Ville, dénonciateur et homme de sang.
BEAUPRÉ, commune du Loup, Entre-deux-Mers, Agent du comité révolutionnaire.
BAHANS, fils aîné, marchand, rue Bouquière, dénonciateur de Roux, huissier.
BERTEAU aîné, ex-municipal provisoire, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Bullit, Quinault et Lacourt, guillotinés, et autres.
BAZIGNAN, marchand graisseux, rue des Ayres, a signé en dénonçant les mêmes.
BENARD, commandant du fort Médoc, dénonciateur et homme de sang.
BROCHON fils aîné, dénonciateur et homme de sang.
BROC, paveur, croix de Segney, dénonciateur et homme de sang.
BAUDARD, perruquier, rue Sainte-Croix, section 25, dénonciateur de Raffin, menuisier.
BIZAT, ex-procureur au sénéchal, agent et complice de Lacombe.
BONNET, marchand de lard, rue Sainte-Eulalie, section 17, dénonciateur de Laduguie, Colas Mauvignier et Dumirail, guillotinés, Dumas, Cuberton et autres.
BARTHELEMY, cordonnier, rue Lalande, dénonciateur de Raffin, Lanusse, etc., etc.
BAYLOT, de Libourne, dénonciateur de Laporte et Pauliac, guillotinés ; ce canibale, altéré de sang, membre du comité révolutionnaire, sollicita Lacombe de transporter la guillotine à Libourne.
BALGUERIE fils, négociant, municipal du centre, un des dénonciateurs de Lafargue, avocat, guillotiné.

COURTOIS, l'un des fondateurs du club jacobin à Bordeaux, homme sanguinaire.
CALAIGNAC père, rentier, rue des Menuts, dénonciateur de Bougrand.
CHAUDRON-ROUSSEAU, ex-proconsul à Bordeaux, homme sanguinaire.
CHEVRIER, marchand de verre à vitres, rue Leyteyre, section 19, auteur de l'arrestation et de la mort du prêtre Dumontet, guillotiné.
CAPEYRON, courtier, ex-commis au district, homme de sang.
CASTAIGNOL, dégraisseur, rue Saint-James, dénonciateur de Séjourné, guillotiné.
CLOCHARD, architecte, aux Chartrons, homme sanguinaire.
COGORIEUX, aux Chartrons, homme sanguinaire.
COUSIN, menuisier, grande-rue hors Saint-Julien, section 20, dénonciateur de Martin Laroque, Ladugne et Pâtis, guillotinés, et quantité d'autres.
CASTERAN, chirurgien, ex-membre du comité révolutionnaire, homme atroce et sanguinaire.
CADILLAC, de Libourne, ex-membre du comité révolutionnaire, homme atroce et sanguinaire.
COUDERT aîné, imprimeur, rue Porte-Dijeaux, espion secret de police, provocateur au fameux trouble occasionné par le placard affiché le 22 vendémiaire an 7, dénonciateur de Tisseyre, qui imprimait une liste semblable à celle-ci, et qu'un ennemi juré des buveurs de sang a eu le courage de faire imprimer à Paris, afin de faire connaître aux bons citoyens des hommes atroces qu'il faut fuir et craindre, malgré leur impuissance apparente, qui n'est peut-être que le sommeil du lion.
CHAUSSADE, ex-municipal provisoire, homme sanguinaire.
CONSTANT, ex-membre du comité révolutionnaire, homme atroce et sanguinaire.
COSTE, de Saint-Émilion, membre de l'infâme commission des trois à Bordeaux
COMPAING, comédien, homme atroce. (Le peuple s'est fait justice de ses nombreux forfaits).
CHAMBRE, parfumeur, rue du Loup, dénonciateur de Dupaty Durayet, guillotiné.
CASTRA, ex-cordonnier, maintenant marchand graisseux sur le Port, quai de Royan, dénonciateur de Faure, avocat.
CASSAN, ex-perruquier, marchand de drap, toiles, etc., sur les fossés des Salinières, homme atroce et buveur de sang, ex-membre du comité révolutionnaire de Julien l'égorgeur, dénonciateur d'Albespy et Azera, acquittés ; de Vigneron, Castillon Duperron et Bernard Massip, guillotinés ; et d'une multitude d'autres.
CALLAMY (Pierre) fils, rue Carpentyre-Saint-Pierre, dénonciateur de Castagnet aîné, etc., etc.
COURTES (Louis), négociant, rue Poitevine, dénonciateur de Gassefort, et autres.
CHAUDRU fils, commis-greffier de la commission militaire, homme sanguinaire.
COMBERRY, ex-commis au département, homme atroce et sanguinaire ; il était agent de Lacombe et de Julien les égorgeurs.
CAZEMAJOUX, maître d'école, rue Lalande, dénonciateur de Raffin, menuisier, Lanusse, Lafite, et plusieurs autres.
CAMINADE, marchand chapelier, rue des Faures, homme sanguinaire, dénonciateur de Detrival, guillotiné, Giraudeau frères, Rey, rue Leyteyre, et autres.
CANTILLAC, menuisier, rue Tombeloly, section 18, dénonciateur de Boulès, apothicaire, Vigneau, Charpentier, Boyer, Bouchet, et autres.
CHAMBERT, instituteur, dénonciateur de Broussin, et autres.
CASTILLON fils aîné, imprimeur, près la place du marché de la Liberté, provocateur à la révolte dans une feuille incendiaire, et partisan des scélérats d'alors, dont il était l'apologiste zélé.
CAPPÉ, capitaine de navires, de Bordeaux, homme scélérat et féroce : il était à Rochefort lors des égorgemens ; il y a dénoncé et fait guillotiner une multitude de bons et paisibles citoyens ; ce tigre sans exemple a poussé sa férocité jusqu'à aider le bourreau dans ses terribles fonctions.
CAZAJUS, chirurgien, dénonciateur de Nicolas Pennicaud.
CAZENEUVE, prêtre parjure, maintenant instituteur à Loignan, dénonciateur de Bullit, guillotiné.
CHAPUS, boutonnier, aux Augustins, dénonciateur de Gueyral, et de plusieurs autres.
CALS, cordonnier, fossés des Tanneurs, dénonciateur de Faure, avocat, de Dumas Fombrauge, guillotiné, et de beaucoup d'autres.
CHATO, perruquier, rue Maucoudinat, dénonciateur de Chollet père, et Dussault, guillotiné.
CHALIFOUR, architecte, dénonciateur de Bonnet, avocat, guillotiné.
CAMIRAN, perruquier, aux Augustins, dénonciateur de Geyral, et autres.
CAILLAVET aîné, marchand de fer, fossés des Salinières ; homme sanguinaire ; dénonciateur d'Albespy, Azera, Paban, Massip, guillotinés, et autres.
CAUROY, employé à la douane, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Seno, avocat, guillotiné, et de plusieurs autres.
COUCI, mulâtre, de la Réole, agent des proconsuls, homme sanguinaire.
COUTURIER, prêtre parjure, rue des Incurables, n° 32, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de M. Boyer de Jussac, guillotiné.

DELAS frères, de la Réole, agens des proconculs, hommes de sang, dénonciateurs de Lavaissière, Desfeuilles, avocat, guillotinés, hommes de sang.
DUPULCH, serrurier, rue Tombeloly, section 18, dénonciateur de Raffin, menuisier.
DEFFAYE, notaire à Rauzan, dénonciateur de Melon, Lasserade et beaucoup d'autres.
DUTASTA, se disant médecin, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
DESCORNES, dit CORNILLOT, de la Réole, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
DARBLADE, courtier, section 7, dénonciateur d'Augustin Raymond, guillotiné, de Gassefort et autres : il était le frère et l'ami des égorgeurs.
DUPUI, sellier, cours de Tourny, dénonciateur de Lalouette, de Denis et autres.
DESAIGNE, aîné, rue Traversanne, section 23, électeur de l'an 5, dénonciateur de Jeanty Perpignan, Seguy frères, à la Grave, et autres.
DALLON, clerc d'huissier, agent de la commission militaire, homme de sang.
DORGUEIL, orfèvre, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
DESPLAN, ex-marchand de bois du nord, rue nouvelle Esprit des Lois, dénonciateur de J.-B. Cavazza, guillotiné, de Lavignac, Cornet et autres.
DURAND, cordonnier pour femmes, rue Porte-Dijeaux, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur d'une foule de citoyens vertueux de la section 10.
DURET fils, négociant, aux Chartrons, homme de sang.
DUCROS aîné, marchand de toile, place Bourgogne, n° 198, section 24, homme sanguinaire, dénonciateur de Broca, procureur, d'Albîtré et de plusieurs autres : il était frère et ami des égorgeurs.
DAVID, perruquier, ex-municipal, grand incarcérateur, homme de sang.
DIEZ cloûtier, rue Pont-Long, section 16. On ne saurait calculer les énormes forfaits que cet homme atroce et sanguinaire a commis.
DELMAS, peintre, rue des Ayres, section 9, dénonciateur de Bullie, avocat, de Quinault, Albespy et autres.
DALLIOT, marchand drapier, fossés des Salinières, dénonciateur d'Albespy acquitté quatre fois ; de Detrival, Melon et autres, qu'il a fait supplicier.
DAUBON, marchand chapelier, place du Palais, chassé de la section 7, comme dénonciateur convaincu les pièces en mains.
DIAS frères, juifs, au puits Dumirail : ces hommes atroces ont dénoncé et fait supplicier deux religieuses qui demeuraient près les Augustins.
DELELLON, ex-commis négociant, rue Rousselle : il a fait supplicier à Paris le président Pichard, dénoncé Féger et Grammont, acquittés : il envoyait à Lacombe des notes et listes de proscriptions.
DUMAS, capitaine de navires - paroisse de Carignan, dénonciateur de Fauquier, Cursole, Caudeyran et autres : dans plusieurs églises il a brisé les vases et ornemens, et foulé aux pieds les hosties sacrées.
DAURO, ex-maire de Carignan, dénonciateur des mêmes, et l'égal en tout du féroce Dumas.
DONAT, ex-huissier de l'Amirauté, rue Borie, aux Chartrons, dénonciateur de Haulie, Labadie frères, et autres.
DUFRENE, négociant, aux Chartrons, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
DUBOSC, cordonnier, rue Sainte-Eulalie, dénonciateur de Patience aîné, guillotiné.
DUBOURDIEU, marchand à Langon, dénonciateur de Galloupeau, maire de Langon, guillotiné.
DUTROUSSY, perruquier, impitoyable buveur de sang ; ce monstre effréné a servi de bourreau.
DESPUJOLS, marin, rue de la Convention ; il a été un des juges atroces de la commission militaire à Brest, homme sanguinaire.
DUBALLU, ex-chantre à Saint-Michel, dénonciateur de Pujol, apothicaire.
DELORMEL, imprimeur-journaliste, homme de sang.
DOCH, porte-faix ; il présidait la section 7 lors du scrutin épuratoire ; dénonciateur de Sticoli, Gassefort et autres ; il faisait les arrestations.
DUBURG, chirurgien, rue Carpenteyre-Saint-Pierre, homme sanguinaire, auteur et provocateur du supplice de Lumière, avocat.
DHARVOY, section 15, employé à la Douane, frère et ami des égorgeurs, dénonciateur de Letellier, à qui il fit perdre la place.
DUTROUILLEAU, parfumeur, près la place Royale, agent du comité révolutionnaire.
DUCOS, cordonnier, rue Tanesse, dénonciateur de Pâris, avocat, guillotiné.
DUMAS, employé à la Douane, un des agens sanguinaires de Robespierre, d'exécrable mémoire.
DESSEYRE, maître paveur, section 20, dénonciateur de Laduguie, guillotiné.
DELERM, Notaire à Cadillac, dénonciateur, homme sanguinaire.
DURAND, avoué, dénonciateur de son beau-frère Hugues Lapierre, guillotiné.
DUPONT, peintre, rue Moneyrac, a fait amende-honorable à la tête de sa commune, comme dénonciateur.
DUBOIS, imprimeur, rue Porte-Dijeaux, homme de sang et dénonciateur de Tisseyre, imprimeur.
DESMARETS, marchand fondeur de chandelles, rue Sainte-Eulalie, section 27, dénonciateur de Colas Mauvignier et Dumirail, guillotinés.
DUCLOU, entrepreneur, rue du Palais-Galien, n° 66, homme de sang.
DUROUX (Guilhem), ancien commis au département, et ancien associé de M. Dumas, homme sanguinaire.
DERREY, faisant les fonctions de commissaire-ordonateur, homme de sang.
DUPRAT, marchand de morue, rue Rousselle, membre de l'infâme commission de Bordas, dénonciateur de Perpignan aîné, et de tous les bons citoyens qui habitent ladite rue.
DAGUSAN, maire de Latresne entre-deux-mers, homme de sang.
DESCHAMPS, imprimeur, maintenant à Libourne, homme de sang.
DUCASSE, cordonnier, rue Traversanne, section 23, dénonciateur de Dufresne.
DUPEYRE, commis au département, concussionnaire, espion, etc., homme de sang.
DESCHAMPS, sculpteur, cours d'Albret, homme de sang.
DUCASTEL, marchand fabricant de tabac à Saint-Pierre, dénonciateur de Perrier, Maillière, et d'une multitude d'autres.
DALIES, à Sainte-Croix, dénonciateur et homme de sang.

ELIE, marchand de laine, place Sainte-Colombe, dénonciateur prouvé, et comme tel chassé de la section 8.
ESTRADE, perruquier au Chapeau Rouge, dénonciateur de Batenne, Fringues, etc.

FRIGIERE, aux Cordeliers, section 19, ex-municipal, Juliéniste, dénonciateur de Vigneron, Groc, Dufaure, Lajarte, B. Massip, guillotinés ; d'Albespy, acquitté, et d'une multitude d'autres bons citoyens.
FÉLIX, secrétaire des proconculs, homme de sang.
FAGES, marchand à Langon, dénonciateur de Galloupeau, maire de Langon.
FONTANES, agent principal des proconsuls à Bordeaux, homme de sang.
FAUCHE, menuisier, rue de la Devise-Saint-Pierre, section 6, dénonciateur de Grangeneuve et de P. Panetier, auxquels il avait fait leur cache.
FISSON (Joubert), à Cadillac, dénonciateur de Baron, contrôleur, et autres.
FRANCOIS, défenseur officieux, tigre altéré de sang, infâme dénonciateur du Tribunal entier et de tous les avocats ; il en a fait guillotiner une foule.
FOURNIER, tapissier, place de l'ancienne Commune, homme de sang, salarié par Lacombe ; il a fait arrêter et fait guillotiner une foule de citoyens paisibles.
FAUDILLON, ex-portier de Laville, à Sainte-Eulalie, dénonciateur de Laduguie, de Colas Mauvignier, et autres.
FAUCHER, de la Réole, membre du comité révolutionnaire à Bordeaux, homme de sang.
FURTADO, juif, membre de la commission des neutres réquisiteurs.
FADEVILLE, marchand de bois aux Chartrons, homme de sang ; ce monstre s'était mêlé de la confection de la machine infernale pour multiplier les assassinats en faisant tomber quatre tête à la fois.
FONDEVIEILLE, prêtre parjure, apostat, dénonciateur des honnêtes gens de Bordeaux ; il a eut la cruauté de provoquer la loi du 6 août qui mettait les Bordelais hors la loi.
FAGET, fils du traiteur, rue des Faussets, secrétaire de Julien, homme de sang.
FRAY, rue Sainte-Croix, n° 75, dénonciateur de Gerbeau, voilier, de Pujol, apothicaire, de Moulinié, courtier, et autres.
FARJEAU (Benoît), employé à la Douane, de la section 19, homme de sang.
FERRAND fils, marchand graisseux, place Bourgogne, dénonciateur de Jeanty Perpignan, de Seguy à la Grave, et autres.
FAUCHE, cordonnier, à Sainte-Eulalie, dénonciateur de Patience, Quinault, et autres.

GAUDRY, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
GRANDIE, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
GRENOUILLEAU, commis au département, dénonciateur de Nicolas Pennicaud.
GERARD, marchand de tabac, place Dauphine, homme de sang, qui a fait une fortune rapide au préjudice de quelques victimes.
GUEYRAUD, (POIL ROUGE), courtier, un des fondateurs du club jacobin, homme de sang.
GRIGNON, négociant, sur les Remparts-Porte-Dijeaux, membre du comité révolutionnaire, et trésorier du club à bonnets rouges, homme sanguinaire.
GRAVES, ex-bedeau de Saint-Michel, au Marché-Neuf, dénonciateur de Jeanty Perpignan, Seguy frères, à la Grave, ... et autres.
GRIFFON, receveur des Douanes, un des atroces septembriseurs à Paris, frère et ami des égorgeurs à Bordeaux, maratiste, robespierriste, etc., homme de sang.
GASCON, perruquier, rue Sainte-Thérèse, section 19, dénonciateur de Bardie, guillotiné.
GASPARD, ouvrier orfèvre, rue des Augustins, dénonciateur de Larennerie, guillotiné.
GRENIER (Léon), chapelier, marchand drapier, fossés des Salinières, ex-municipal provisoire, dénonciateur de Deltrival, supplicié, et autres.
GAMIER, commissionnaire du roulage, rue Chai des Farines, homme sanguinaire.
GAILLAC, maçon, aux terres d'Albret, dénonciateur de Sabarrot, guillotiné.
GOUJON (MOUSTACHE), président du club jacobin, homme de sang.
GERMAIN, dit LE TARTUFE, comédien aux Variétés, homme de sang.
GLEIZE, ex-notable et agent du comité révolutionnaire, homme de sang.
GOUBY, tailleur pour femmes, dénonciateur et homme de sang.
GRIGNON, perruquier, rue des Bahutiers, dénonciateur de Grenet, guillotiné.
GILIBERT, échappé de Toulouse, maintenant assureur à Bordeaux, homme de sang qui a fait guillotiner à Toulouse plus de vingt citoyens.
GRAVES, commune de Floirac, homme atroce et sanguinaire.
GUIGNAN, membre du comité révolutionnaire, Juliéniste et homme de sang.
GOURION, marchand de résine, sur le port de Lagrave, section 24, dénonciateur de Gerbeau, voilier, de Pujol, apothicaire, et de plusieurs autres.
GAUBET, agent scélérat de tous les comités révolutionnaires à Bordeaux, homme de sang.
GIFFLEY, ex-greffier de la commission militaire, homme de sang.
GERMAIN, cordonnier, rue Sainte-Eulalie, section 17, dénonciateur de Cuberton, etc.
GAUBRY neveu, marchand graisseux, rue Judaïque Saint-Seurin, dénonciateur de Béraud cadet, gendre de L... et plusieurs autres.

HUMBERT, horloger, place Royale, n° 15, homme sanguinaire, chez lequel se tenaient les conciliabules des hommes de sang.
HUIN, comédien, homme de sang.
HUS (Eugène), danseur, agent des proconsuls à Bordeaux, homme atroce et sanguinaire que le peuple a chassé de Bordeaux.
HUBERT, voilier, rue Ducasse, section 23, dénonciateur de Jeanty Perpignan, Seguy frères et autres.
HEBERARD (Bernard), tonnelier et courtier de vins, aux Chartrons, dénonciateur de Richet aîné et autres.

JULIEN, dit L'ÉGORGEUR, envoyé à Bordeaux par le comité de salut public de l'ex-convention. Ce type, à l'âge de 19 ans était plus altéré de sang que les Caligula, les Tybère et les Néron, et en aurait versé plus qu'eux, s'il en avait eu le temps ; car il faisait égorger les vertueux citoyens de Bordeaux jusqu'à douze à quinze par jour, et se divertissait le soir dans des orgies avec ses amis, consorts et adhérens. Ce bourreau portait la mort et l'épouvante dans les villes qu'il visitait, et sur-tout à Lorient, qui se rappelera long-temps de son exécrable mémoire.
JOGAN, courtier, rue du Loup, ami intime de Julien, son municipal et son confident, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Castillon Duperron, Pallandre aîné, Lamanière, Gauvice et d'une foule d'autres, dont Julien et Lacombe lui ont accordé les têtes qu'il eut la férocité de leur demander.
JULIEN père, dit TAVENE, section 20, dénonciateur de Laduguie aîné, guillotiné.
JAY, de Sainte-Foy, ci-devant agent du district, homme atroce et sanguinaire : ce tygre a laissé périr une foule de victimes qu'il aurait pu sauver en remplissant même le voeu de la loi, et que par férocité il a mises à l'écart.
JEANICOT, coutelier, hors la porte Saint-Julien, section 20, dénonciateur de Martin, Larroque, Laduguie, Paris, avocat, guillotinés, et autres.
IQUEM, dénonciateur de Diez, et autres.
ICARD, dit BATTAGEINY, ex-officier marin, homme de sang, agent infâme de Julien et Lacombe, les cannibales. On le mettait mouton dans les prisons ; il a dénoncé et fait guillotiner une multitude de détenus : cela lui fut reproché ouvertement au club des jacobins, dit national.
JUDE (Laurent), dénonciateur de Lescure, Groc et autres.
JAUBERT, ex-coëffeur, fossés de Ville, section 19, homme sanguinaire, dénonciateur de Lescure, Groc, Bernard Massip, et d'une infinité d'autres citoyens paisibles qu'il a fait supplicier.
JOGAM, marchand d'estampes, au Chapeau Rouge, dénonciateur de Lazire, messager de Paris.
JUDE (Baptiste), dénonciateur de Joseph Serres et Groc, guillotinés.
JEAUSSAUME, tonnelier, rue du Grand-Cancera, section 6, homme sanguinaire, dénonciateur de Dussault, de quatre prêtres guillotinés, et de dix à douze religieuses.
JALLIBERT fils, marchand de vin, hors la porte Saint-Julien, dénonciateur de Jarry, guillotiné.
JAMICO, américain, ex-chirurgien, sur le pavé des Chartrons, dénonciateur d'une foule de citoyens probes de la section l'Egalité.

LACOMBE, complice d'une partie des crimes nombreux de son frère l'égorgeur, homme de sang.
LABRUME, maître d'écriture, rue Lalande, agent de Lacombe : on le mettait mouton ou espion dans les prisons.
LACROIX, de la Réole, juge de la commission militaire à Bordeaux, homme de sang.
LEFEVRE, tapissier, cours de Tourny, municipal provisoire et juliéniste, dénonciateur de Serres, Bretonneau et Albespy, qu'il a fait arrêter dans la Commune même.
LABROUSSE, marchand graisseux, aux Augustins, dénonciateur de Gueyral et autres.
LAPORTE, marchand d'oeuvres et de planches, sur le port des Salinières, homme atroce et sanguinaire, frère et ami des égorgeurs, dénonciateur de Pujol, Moulinié, Gerbeau, et de vingt-cinq autres.
LAUVEAU, ex-marin, au pont de Brienne, dénonciateur de Larroque, Razac, Dumas, Dujarry, guillotinés, et autres.
LABARDE, curé intrus à Sadirac, homme sanguinaire.
LATREILLE, courtier, section 6, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Bergeret, Gassiot, Albespy, etc., etc. Il a signé plus de cent dénonciations.
LANES, traiteur, rue Porte-Dijeaux, ex-notable, Juliéniste, dénonciateur de Mouigues ; c'est chez cet homme de sang que se tenaient les conciliabules des égorgeurs.
LEARD, comédien, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
LOYÉ, imprimeur d'indienne, aux Tondus, homme sanguinaire.
LANGEVIN, marchand à la Bourse, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Perrier, Mercier, Dufour, etc., etc. Il se vanta publiquement au club d'en avoir fait guillotiner dix pour sa part.
LAYE, cordonnier, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
LUDE cadet, courtier, municipal, Juliéniste, dénonciateur de grand nombre de citoyens.
LATASTE, municipal provisoire, Juliéniste, dénonciateur de Perpignan, Chaigneau et Molière, qu'il a fait incarcérer.
LAMARQUE (Jean), réquisiteur de vins, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de la commune entière d'Izon, de Brac, Labadie frères, Muller, Hoche, Gassiot Bayle, Cuisole, et d'un grand nombre d'autres.
LACOURTAUDIERE, aux Chartrons, associé de Lamarque dans ses hauts-faits.
LACHAPELLE, perruquier, dénonciateur de Dupaty et Durayet, guillotinés, de Filhot, Dominique, et des demoiselles Dussault.
LALBIE, cordonnier, rue des Mothes, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de Reyniac, Bouet, Biré, Bulit, Quinault, tous guillotinés, et autres.
LANGOIRAN, prêtre parjure et apostat, homme sanguinaire.
LAGREZE, ex-marchand graisseux, section 6, homme de sang.
LABROSSE, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
LAGAYTÉ, peintre, dénonciateur de Vidal, de J.-B. Dumirail, et de plusieurs autres.
LACOUL, rue des Argentiers, section 7, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
LESOURD, imprimeur, membre du comité révolutionnaire, grand dénonciateur et homme de sang.
LAGASSE, fils du maître écrivain, homme atroce et sanguinaire, le bras droit et confident de Lacombe, qui le chargeait de lui donner des notes et des listes de proscriptions, dénonciateur de Cornu, Serres, Vignes, Gauvrée, Lumière, Albespy, et d'une multitude d'autres citoyens probes, que sa seule atrocité avait désignés pour victimes.
LHERBET, menuisier, rue du Cahernan, n° 36, dénonciateur  de Bullit, avocat, de Lacourt et Quinault, guillotinés, etc., etc.
LEVASSEUR, tailleur des proconsuls, dénonciateur de Barennes, Fringues, Grangeneuve, etc.
LACLAVERIE, sur les fossés de Ville, ex-notable, Juliéniste, dénonciateur d'Albespy.
LAGORSE jeune, aux Chartrons ; il a dénoncé et fait guillotiner quantité de détenus des prisons où on le mettait comme espion.
LAFONT, dit ROCHET, qui a un bien de campagne à St-Estèphe, dénonciateur de Mercier, Terrefort, Pomiers, Baron Dubreuil, guillotinés.
LIMOGE, salpétrier, homme de sang.
LAPEYRIE, tailleur, au Marché-Neuf, dénonciateur de Perpignan jeune, Seguy frères, etc, etc.
LAPSAN, section 23, a signé contre les mêmes.
LABRIL (Pierre), a également signé contre les mêmes.
LANUSSE, facteur et aubergiste, rue Saint-Paul, homme sanguinaire, il tenait un conciliabule de scélérats fameux qui composaient la Quille.
LETELLIER, ex-employé à la douane, retiré sur son bien à Carignan, dénonciateur de Fauquier, Cursole, etc. Il est allé dans les églises insulter aux prêtres, briser les ornemens et vases, et fouler aux pieds les hosties sacrées.
LAGARDE, habitant de Croignan, dénonciateur de M. Sentous, guillotiné.
LAGARDE, menuisier, près Saint-Cristoly, dénonciateur et buveur de sang.
LAPALME BRIVAL, architecte, près Saint-Génés, dénonciateur de Jarry, guillotiné, et nombre d'autres.
LAFONT, médecin, rue des Catherinettes-Saint-Seurin, dénonciateur et persécuteur des prêtres incarcérés comme fidèles à leur foi et religion, ayant délivré une attestation que tous prêtres, vieux, jeunes, infirmes et autres, pouvaient supporter la déportation, quoique d'autres médecins eussent certifié le contraire.
LAFONS, chirurgien, paroisse de Paillet, dénonciateur de Larroud, et autres.
LABROYE, dénonciateur de Lombard, et autres.
LEHANNEUR, clerc d'huissier, rue du Gase, agent de Lacombe, buveur de sang.
LATOUR-PACQUIER, dénonciateur de l'abbé Guérin, Gérus, Laborie, Dussolier, etc.
LARROQUE, commis chez Alexandre, sur les fossés des Carmes, dénonciateur de Patience, guillotiné.
LOUSTONNEAU, de Libourne, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
LAFITE, ancien banqueroutier, devenu commis chez le receveur et payeur de la Marine, dénonciateur de Laborde, ex-curé de Saint-Seurin.
LAVEYRIE, perruquier, rue Hugla, dénonciateur de Dast, et plusieurs autres.
LARROSE fils, un des chefs de la fusillade des 19 et 20 thermidor, homme atroce et sanguinaire, féroce persécuteur des prêtres attachés à leur foi et religion ; il était habituellement des orgies de Lacombe et Julien les égorgeurs.
LACOSTE, négociant, rue des Lauriers, n° 2, dénonciateur de Saint-Georges, guillotiné.
LASSERRE, tailleur, rue du Pas-Saint-George, dénonciateur de Maisonneuve, etc.
LARROQUE, dénonciateur de Bretonneau qu'il arrêta, et Bretonneau lui tira un coup de pistolet.
LAGONERE, coutelier, rue du Cahernan, dénonciateur de Bullit, Quinault, Lacourt, du père Gannetier, etc.
LAMBERT, ex-membre du comité révolutionnaire, agent et complice de Jean Bart.
LAVALÉE, ci-devant horloger, dévastateur des églises, agent de Lacombe et son commissionnaire, banqueroutier et frauduleux.
LEQUIER, marchand de cannes, au Poisson-Salé, dénonciateur de Biré, Bullit, Quinault, etc., etc.
LALANDE, prêtre, parjure et apostat, curé intrus de St-Michel, persécuteur des prêtres fidèles à leur foi et religion, homme révolutionnaire et dangereux.
LARDOS, tonnelier, commune de Floirac, homme sanguinaire.
LAPROUE (?), grande rue Saint-Jean, mouton des prisons, dénonciateur et homme de sang.
LUCAS, voilier, rue Pichadey, section 23, dénonciateur de Jeanty Perpignan, etc.
LAGRIFOUILH, marchand de Morue, rue Rousselle, ex-notable, juliéniste, dénonciateur d'une multitude de bons citoyens de sa section.
LERY, aubergiste, près Saint-Nicolas, dénonciateur de M. Jarry, guillotiné.
LAPEYRE, chirurgien, rue Neuve, persécuteur des prêtres : il certifia avec Alary et Lafont, médecins.
LARROQUE, défenseur-officieux, dénonciateur de Lamanière, avocat, guillotiné.
LAVERGNE, Bossu, fils du boulanger, rue Sainte-Croix, dénonciateur de son père, que ce dénaturé a fait incarcérer au fort du Hâ.

MARGUERIE, de la Réole, juge de la commission militaire à Bordeaux, dénonciateur des demoiselles Dussault, Marcellus, Lavaissière, Dufeuilh, Baron de Piis, etc., etc.
MONCLA, ferblantier, aux Augustins, dénonciateur de Mendes, ex-juif, guillotiné, et autres.
MAIGNAN, marchand de bois du nord, sur le hâvre du Château, homme atroce. Ce monstre infernal travaillait avec Fadeville pour la confection de la guillotine à quatre tranchans.
MONVILLE, aux Chartrons, dénonciateur de Léon Grenier, fils, la Veuve, et autres.
MOILLARD frère, cafetier du club national, homme sanguinaire.
MANDRON, fils du courtier de vin, aux Chartrons, dénonciateur de Muller, Carrère, Dufaut-Lajante, Gassiot, Nicolas Pennicaud, Albespy, etc., etc.
MARJEON, ex-huissier audiencier, dénonciateur de Lafargue, avocat, guillotiné.
MANNE, maître d'école, aux Chartrons, homme sanguinaire.
MATHALM, menuisier, ex-municipal provisoire, homme atroce et buveur de sang.
MOULIGNIER, cordonnier, aux cordeliers, section 19, dénonciateur de Laduguie, Martin, etc., etc.
MARCEP, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.
MILHAC, peintre, cours de Tourny, dénonciateur de Vigneron, Castillon Duperron, Coudol, Pennicaud, Albespy, et autres.
MALLET, tailleur, près Saint-Michel, dénonciateur de Jeanty Perpignan, de Seguy frères, à la Grave, et autres.
MIQUEL, rue de la Fusterie, section 23, a signé en dénonçant les mêmes, homme de sang.
MICHENOT, ex-domestique, membre du comité révolutionnaire, infâme buveur de sang.
MARTIN, plâtrier, à Saint-Seurin, ex-notable, homme atroce et buveur de sang.
MERCIER, capitaine de navires, section 25, dénonciateur d'une foule de prêtres.
MARGARON, rue de la Mercy, dénonciateur de Dussault, Grangeneuve, Lumière, Desvignes, Cornu, Chunbaud, et autres. Il s'est vanté au club d'en avoir fait guillotiner quatorze et dénoncé dix autres.
MARTIN père, à la fontaine de l'Or, ex-municipal : il était en correspondance active avec les proconsuls à la Réole ; cet homme sanguinaire a dénoncé nombre de bons citoyens de Bordeaux.
MARTIN fils aîné, fière et ami des égorgeurs, homme de sang.
MALAVERGNE, maître d'écriture, aux Chartrons, homme de sang.
MASSINOT, tonnelier, dénonciateur et homme sanguinaire.
MOREL, doreur, vice-président de la commission militaire, dénonciateur et homme de sang.
MESPOULET (Augustin), dénonciateur et homme de sang.
MOUTARD frères, rue Saint-Paul, dénonciateurs d'une foule de citoyens paisibles.
MAYEUR, ex-directeur de théâtre, dit LA MONTAGNE, fossés des Carmes, dénonciateur de Chevalier, officier marin, guillotiné.
MARTIAL, boucher, près la porte Sainte-Eulalie, dénonciateur de Collas Mauvignier, de Laduguie, guillotinés, et autres.
MARTIAL, boulanger, municipal provisoire, commissaire des prisons, dénonciateur de Félix Dupré, etc., homme de sang.
MARON-LACOSTE, tailleur, au Poisson Salé, dénonciateur de Bullit, avocat, guillotiné, et autres.
MOUSTEY, tonnelier, rue Saint-Joseph, aux Chartrons, ex-notable, homme atroce, dénonciateur de Lanusse, juge de paix ; il se vantait publiquement qu'il le ferait guillotiner, mais ce monstre n'a pas réussi ; il disait encore en pleine section qu'il ne les reconnaîtrait tous pour de véritables patriotes que par la quantité des dénonciations, et qu'ils ne le sont qu'à coup de bâton.
MAYEN, hollandais, commis de Thomson, homme atroce et sanguinaire ; il tenait chez lui les conciliabules des juliénistes.
MENDES, juif, homme atroce et sanguinaire.
MOREAU, imprimeur, vis-à-vis l'église du Temple, dénonciateur de Cornu et Lacourt, guillotinés ; homme de mauvaise-foi, sans caractère, et embrassant tour à tour tous les partis.
MILLÉ, ex-administrateur du district, homme sanguinaire.
MATET, plâtrier, rue Causserouge, dénonciateur de madame Desfontaines, guillotinée.
MARCHAND, encanteur, près l'Annonciale, dénonciateur de Patience aîné, Ruffin, etc., etc.
MINES, dénonciateur et homme de sang.
MICHAU aîné, aux Chartrons, dénonciateur de Lanusse, homme sanguinaire.
MARTRES, dégraisseur, rue du Loup, dénonciateur de Gauvicé, Pallandre, et autres.
MANDRON père, marchand de vin, rue Raze, dénonciateur de la famille l'Espinault.
MOUCHEL, ex-domestique et distributeur de journaux incendiaires, maintenant rédacteur des petites affiches, homme de sang.
MENIL, parquetier, rue Judaïque Saint-Seurin, dénonciateur de deux religieuses, guillotinées qui demeuraient chez madame Dupin, à l'hôtel Castelnau-d'Auros.
MOINE, dit PICARD, cabaretier, rue du Peuple Souverain, homme sanguinaire.
MONTET, cordonnier, aux Cordeliers, dénonciateur de Bernard Massip ; il faisait des caches aux honnêtes gens qui le payaient au poids de l'or, et ce monstre allait ensuite les dénoncer, et avait la double barbarie d'aider à les saisir.
MARIDAT, porte-faix, rue Mercière, n° 10. Ce cannibale se vantait tous les jours d'avoir fait enlever de douze à vingt personnes chaque nuit ; pendant plus de trois mois, il n'a pris aucun repos pour exercer cet horrible métier ; il est un des plus ardens dénonciateurs et spoliateurs du couvent de la Providence. Cet homme de sang a conduit lui-même en prison un prêtre qui venait de dire la messe.
MARTIN, cordonnier, au Poisson Salé, dénonciateur et homme de sang.
MORLANNE, miroitiers, rue des Argentiers, dénonciateur de l'Esparre, et autres.
MALLEVILLE, père et fils, apothicaires, fossés des Salinières, agens des égorgeurs, dénonciateurs et hommes de sang.
MERNEIN, chaudronnier, rue Saint-James, dénonciateur de Vasselot et autres.

NOYEZ, marchand, à la porte de la Grave, dénonciateur de Momus, condamné à la réclusion ; de Gerbeau, acquitté, et d'une infinité d'autres personnes.
NAVET, cochois, tailleur, section 9, dénonciateur de Bullit, avocat, Quinault, et plusieurs autres.
NICOLAS, chirurgien, municipal provisoire, homme de sang.
NAUTÉ, rue des Trois-Conils, homme atroce et sanguinaire.
NONLABADE, ci-devant commis de Chapuis frères, dénonciateur de Lebrun, etc., etc.
NAGISCARDE, chirurgien, membre du comité révolutionnaire, homme de sang.

OLIVERA, juif, homme de sang, dénonciateur d'une foule innombrable de citoyens probes et paisibles.
ORE, prêtre parjure, curé intrus de Saint-Pierre, persécuteur et dénonciateur des prêtres fidèles à leur foi et religion, homme dangereux et révolutionnaire.
OMONT, détacheur, rue de la Taupe, homme de sang, dénonciateur et mouton dans les prisons.
ORE aîné, négociant, homme atroce couvert de crimes et teint du sang des nombreuses victimes qu'il a fait égorger.

PALLARD, courtier, rue Birouette, dénonciateur de Daste, Dupouy, Divios, Lescure, Jeanty Bellarde, Carrié, Albespy, Vasselot, Vigneron, Quinault, Bullit, Lacourt, etc., etc. On peut se convaincre, en compulsant les pièces au greffe du Tribunal criminel, que ce scélérat en a fait guillotiner une multitude.
PRIEUR, dit MARTIN, marchand, aux Augustins, agent secret de Lacombe, Mouton dans les prisons ; il a dénoncé et fait guillotiner plusieurs détenus.
PEYREN D'HERVAL, secrétaire de la commission des proconsuls, homme de sang.
PRADINE, carme, prêtre parjure et apostat, dénonciateur d'une quantité de citoyens ; il allait dans les campagnes précher le sang, le meurtre, le pillage, l'athéisme, briser les vases et fouler aux pieds les hosties sacrées.
PECHE, dominicain, prêtre parjure et apostat, et en tout aussi scélérat que Pradine.
PETIT frères, juifs, marchands, fossés des Carmes, dénonciateur de la famille Chagneau, de Dugarry, notaire, etc., etc.
PITAY, ex-perruquier, marchand de modes, place Saint-Projet ; il était l'agent, le chien courant de Lacombe, et dénonciateur d'une foule de bons citoyens guillotinés.
PAPON, marchand à Langon, dénonciateur de Galloupeau, maire, guillotiné, et autres.
PERROT, rue des Caperans, agent du comité révolutionnaire, concussionnaire et homme de sang.
PINARD père, imprimeur, place du Palais, maintenant rue des Lauriers, espion et agent secret des représentans et de Lacombe l'égorgeur. Cet homme sanguinaire dénonçait secrettement les premiers imprimeurs de Bordeaux, afin de primer et d'en diminuer le nombre : échappé de la corde pour un crime grave envers un intendant de province, il est venu à Bordeaux, dans la dernière réduction : il commença ses rapines chez les frères Labottière, puis épousa une marchande de volailles, ensuite fit venir des papiers de Hollande, dont il sauvait lestement les droits. Enfin ce tartufe moderne ne doit sa rapide fortune qu'aux fameuses réquisitions de papiers que les représentans le chargeaient de faire en leur nom, et dont il détournait, et frustrait la plus grande partie.
PLEINAUD (Baptiste), membre de tous les comités révolutionnaires de Bordeaux, homme sanguinaire.
PETIT, orfèvre, rue du Loup, dénonciateur et buveur de sang ; il a abusé de la confiance d'une foule de personnes.
PEYCHADE aîné, menuisier, rue des Feuillans, dénonciateur de Bullit, Quinault, guillotinés, etc., etc.
POUCAUTE fils aîné, a signé en dénonçant les mêmes.
PELERIN, marchand de tabac, rue Tanesse, n° 2, dénonciateur de la Providence et homme de sang.
PERPEZAT, de la Réole, membre du comité révolutionnaire à Bordeaux, homme de sang.
PROSPER, perruquier, rue Sainte-Croix, dénonciateur de l'abbé Guérin, d'Arroux cousins, Gérus, Laborie, et autres.
PARTARRIEU, ex-agent national, homme avide de sang, instigateur et complice des forfaits commis contre le peuple, le 19 thermidor, époque fatale de la fusillade faite par son ordre et celui de ses consorts Satire-Levis, Soulignac, Larrose, et autres ses adhérens.
PERROU, à la porte Sainte-Eulalie, dénonciateur de Colas Mauvignier, Desamant, Dumirail, guillotinés, et autres.
PATY, fayencier, à la Croix-de-Seguey, dénonciateur de Beraud cadet, etc., etc.
PASCAL, perruquier, aux Augustins, dénonciateur de Houlès Chagneau, Robert, Guillory, Boyer Bouchale, etc.
PORTER, huissier-encanteur, dénonciateur de Biré, guillotiné, et autres.
PARMENTIER, chanteur : le peuple s'est fait justice de toutes ses atrocités.
PORTES, doreur, placé concierge au comité révolutionnaire par son ami Cogoreux, buveur de sang.
PASLOM (Jean), homme de sang, chassé de la section 25, comme ayant dénoncé plusieurs honnêtes gens de ladite section.
PASQUIER, ex-municipal provisoire. Il fit les arrestations de Treilhaud (?), l'Abbé Hollier, Lemerle, et plusieurs autres, qu'il conduisit au supplice à Paris.
POINT, marchand de grains, fossés des Salinières, dénonciateur de Dubie, et autres.
PAPON, architecte, dénonciateur et homme de sang.
PINARD fils, imprimeur, place du Palais, maintenant rue des Lauriers, agent secret et espion des divers représentans envoyés en mission, page d'Yzabeau, Juliéniste, Robespierriste, homme de sang, sans caractère, et embrassant tour à tour tous les partis. Il ne doit son étonnante opulence qu'à ses concussions et à celles de son père.
PERRAUD, marchand de coton, rue du Cahernan, dénonciateur du père Pannetier et autres.
PIEL, Charron, rue Dauphine, buveur de sang.
PAGANEAU, tonnelier, marchand de vin, aux Chartrons, dénonciateur d'Aché, etc.
PLEINAUD, peintre, rue Pont-Long, agent de Lacombe, buveur de sang.

QUEVA, sculpteur en pierres, rue Saint-Laurens, homme atroce et sanguinaire.

QUENTAIN, vitrier, rue Sainte-Catherine, ex-municipal, Juliéniste, homme de sang. C'est ce tygre qui, avec son infernal collègue Seguy, ordonna la confection de la machine meurtrière à quatre tranchans, pour faire tomber quatre tête à la fois : il a de plus dénoncé Dehive, guillotiné.

RAUZET père, commis à la Monnaie, municipal provisoire, dénonciateur de l'abbé Durand, de la famille Bontault, et autres.
RIVES aîné, grand chemin des Bons-Enfans, paroisse de Latresne, agent des proconsuls, dévastateur de l'Entre-deux-mers, dénonciateur de Journu, ex-député.
REAUD, ex-cordonnier, au Sablonnat, agent du comité révolutionnaire, buveur de sang.
RIDEAU, aux Chartrons, membre du comité révolutionnaire, Juliéniste, homme atroce couvert de crimes, et teint du sang des nombreuses victimes que sa barbarie a fait guillotiner ou égorger.
ROUDES, de Podensac, dénonciateur de Lafargue, Simou, avocat, et de plusieurs autres.
REVEL, perruquier, rue du Hâ, dénonciateur de Dumas, Fumbrange, etc. etc.
RIVIERE, commis-greffier au tribunal civil, rue des Herbes, dénonciateur de Bullit, Quinault, Roux, greffier, et autres.
ROSEW, ex-président du comité révolutionnaire, etc., etc., infâme buveur de sang.
ROUQUETTE, capitaine de navires, rue Maubec, dénonciateur de Jeanty Perpignan, Seguy frères, et autres.
ROUGET, rue Saint-James, dénonciateur de Séjourné, et Perry : le peuple, indigné de ses crimes, en a fait justice.
RAYMOND, rue du Gase, agent de Lacombe, buveur de sang.
ROUGEAN, chirurgien, rue des Remparts : il était agent secret et salarié de la commission militaire : on le mettait mouton dans les prisons : cet homme barbare a dénoncé et fait guillotiner une foule de malheureux détenus.
ROULES aîné, marchand graisseux, aux Augustins, dénonciateur de Robert, etc., etc.
RATIER, boulanger, place Sainte-Colombe, agent des proconsuls, homme de sang.
ROCHEFORT, architecte, près l'ancien hôtel de Gase, à St-Seurin, dénonciateur de Nicolas Pennicault, et autres.
REY, du Haut-Pays, ex-juge de la commission militaire à Bordeaux, buveur de sang.
ROLLAND, commune de Florac, buveur de sang.
RAFFIN, homme de loi, municipal provisoire, dénonciateur de Séjourné et Perry, etc.
REY, dit SAINTONGE, rue Traversane-Saint-Michel, dénonciateur de Dufresne, ancien major de la Ville.
REY (Josille), fils du feu Rey, juge de Créon, rentier, hors la porte Sainte-Eulalie, dénonciateur de Laduguie, Pâris, Colas Mauvignier, guillotinés, de Roux, juge de paix, et autres.
RIVIERE, ex-notaire à Carignan, échappé des galères, dénonciateur de Régnac, Saint-Loubès, Fauquier et Saint-Georges, avocats, guillotinés ; il a dévasté plusieurs églises et foulé aux pieds les hosties sacrées.
RAINAUD, sellier, ex-notable, croix de Séguey, buveur de sang.

SAMBELY, dit GRAND-SABRE, agent chéri des proconsuls, Buveur de sang : Julien l'égorgeur lui donnait 2000 francs pour chaque liste de ceux qu'il dénonçait pour être guillotinés. D'après une telle gratification, cet homme atroce a dénoncé et fait guillotiner une foule innombrable de victimes.
SOULIGNAC, ex-membre du bureau central, un des commandans de la patrouille qui fit feu sur le peuple, les 19 et 20 thermidor. Cet homme est atroce et sanguinaire par caractère.
SERGENT, du bureau des Classes, teint du sang de ses victimes : il était l'ami intime et le bouclier de Julien ; dénonciateur d'Albespy ; on ne saurait calculer le nombre de bons citoyens que ce monstre a fait guillotiner.
SABATHIÉ, rue des Portanets, dénonciateur de Gassiot, etc., etc.
SANDRÉ (Jean), boucher, dénonciateur de Bullit, Quinault, et de plusieurs autres.
SAINT-AMANT, tailleur, rue Porte-Basse, a signé en dénonçant les mêmes.
SARRAIL, marchand clinquailler, à la porte Chapelle-St-Jean, dénonciateur de son beau frère Bedard, et autres.
SANSON, perruquier, rue du Hâ, agent salarié de Lacombe, dénonciateur de quantité d'honnêtes gens qu'il a fait guillotiner, homme atroce et buveur de sang.
SILVA, rue Mercière, au Sablonat, buveur de sang, et l'égal en tout à Sanson.
SERVILLIER, commis à la douane, homme de sang.
SARREY, perruquier, rue du Hâ, compère d'Ysabeau, agent, espion et mouchard de Lacombe l'égorgeur.
SATIRE-LERIS (Odon), cordier, commandant, le 19 thermidor, la patrouille qui fit feu sur le peuple, et qui arrêta, à la Chartreuse, un prêtre octogénaire, qui mourut de frayeur.
SEGUY (Jean), chirurgien, ex-municipal, juliéniste et buveur de sang. Ce tygre donna l'ordre pour construire la guillotine à quatre tranchans ; dénonciateur de Sanjeon, guillotiné, de l'abbé Lecomte, de Latresne, etc., etc.
SAINT-BLANCARD, de Libourne, membre du comité révolutionnaire et buveur de sang.
SAVARIOT, tonnelier, rue Saint-Jean, aux Chartrons, dénonciateur de Desfabués, et autres.
SIMON, perruquier, rue Sainte-Croix, ex-municipal provisoire, homme atroce et sanguinaire, dénonciateur de l'abbé Guérin, Gérus, Laborie, Duroux-Cousins, etc., etc.
SAGEAS, marchand liqueuriste, aux Augustins, dénonciateur d'Houlès, Boyer, Boucher, etc., etc.
SAMSON, marchand, quai de Royan, dénonciateur de Lapierre, guillotiné, et de plusieurs autres.
SAINTE-ROSE (Jeanty), mulâtre, cordonnier, place Saint-Germain, homme féroce et agent des proconsuls.
STRASBOURG, menuisier, rue blanc, au Sablonat, homme de sang, agent salarié de Lacombe ; il a dénoncé et fait guillotiné une foule d'honnêtes gens.
SAURAT, instituteur, rue Osée-Saint-Seurin, dénonciateur de Cavazza, guillotiné.
SCHENON, irlandais, courtier, rue du Hâ, agent de Lacombe, homme de sang.
SAMSON, père, marchand graisseux, rue de la Craberie, dénonciateur de Gerbeau, Pujol père, Moulinié, et autres.

THULLIER, marchand fondeur, section 10, homme de sang ; il était l'agent de Lacombe, dénonciateur de Villeneuve et Binche, guillotinés.
TEMPOREL, charpentier, rue Tanesse, dénonciateur de Laduguie, Pâris, Martin Larroque, guillotinés, et autres.
TASCONNET, commune de Cursan, dénonciateur de madame de Montazet de Mallevin.
THIEVANT, rue Saint-André, homme de sang, c'était l'agent doré de la commission militaire ; on le mettait mouton dans les prisons : ce féroce a dénoncé et fait guillotiner un nombre énorme de détenus qui ignoraient le sujet de leur mort.
TAUZAN, charpentier, faiseur de moulins, rue Mercière, n° 9, dénonciateur des religieuses de la Providence.
TASTET, épéronnier, rue des Bahutiers, dénonciateur de Castillon Duperron, guillotiné.
THONNENS, ex-procureur au sénéchal, dénonciateur de son confrère Chollet, procureur.
TURRIER, teneur de livres, à Saint-Seurin, agent des proconsuls, homme de sang.
TEXEIRA, courtier de vins, près le Jardin Public, dénonciateur de Chevallier, guillotiné.
TRAVERSAC, sellier, place Saint-Germain, homme atroce et sanguinaire.
TASTET, aux Chartrons, agent national provisoire, homme de sang.
TAILLU, marchand, rue des Faures, dénonciateur de Détrival, guillotiné, et autres.
TECHENAY (Pierre), commune de Florac, homme atroce et sanguinaire.
TAUDIN, marchand de vin, section 19, dénonciateur de Dusarail, courtier de vins.
THOMAS, ministre de Sainte-Foi, maire, à Bordeaux, Juliéniste, homme atroce et de sang.
TERRAIL, marchand chapeliers, rue Sainte-Catherine, dénonciateur de Richon, guillotiné.

VITAIL-VALÉE, fabricant de cartes à jouer, rue Sainte-Catherine, n° 76, dénonciateur d'un grand nombre de citoyens qui avaient fait une pétition pour l'ouverture des églises ; l'un de ces citoyens, indigné d'être dénoncé pour une action si louable, lui applica un rude soufflet en public ; ce monstre crut se venger à l'instant de cet affront, en disant qu'il n'épargnerait pas même son propre père.
VIGIER, se disant négociant, rue Saint-Esprit, aux Chartrons, n° 25, athéiste effréné et homme de sang.
VAREILHE, assesseur de Moreau, juge de paix, homme sanguinaire, agent de Lacombe, etc., etc.
VINCOUR, horloger, fossés de l'Intendance, dénonciateur de Richon, guillotiné.
VITRAC, ex-dominicain, commis au département, homme de sang
VEYSSIERE, jeune, membre du comité révolutionnaire, Juliéniste, homme de sang.
VINATIER, marchand, au Grand-Marché, homme de sang, dénonciateur de Dorte, Dupouy, Deyros, Jeanty Bellard, Lescure, Albespy, Vigneron, Silvanet et Vasselot.
VIELLA, perruquier, membre du comité révolutionnaire, homme sanguinaire.
VEYSSIERE aîné, négociant, ex-municipal provisoire, homme sanguinaire.
VILLERAYNIERE père, marchand de fayence, rue Pas-Saint-Georges, dénonciateur de Dorte.
VOISIN, ex-huissier au bureau des finances, dénonciateur de M. Boyer Jussac, guillotiné.
VEYSSIERE (Etienne), un des chefs du club de la Famille, homme sanguinaire.
VERDELET, notaire, rue des Ayres, dénonciateur de Quinault, et autres.
VISSIERE, marchand de ferraille, place du Marché-Neuf, dénonciateur de Nicolas Mauvignier, etc. etc.

YZABEAU jeune, membre du comité révolutionnaire, etc., etc. homme infernal, atroce et sanguinaire.
YEURY, imprimeur, rue des Mothes, bonnet rouge, dénonciateur et homme sanguinaire.

Réimprimé sur la copie officielle du jugement (de Lacombe), PARIS, 1815