acte de naissance de Marie Julien Thomas du Préneuf4

 

 

officier vendéen

Fils de Maître Pierre François THOMAS, Sieur de la Cailletière, notaire et procureur de Vieillevigne, et de demoiselle Marie Herbert,  MARIE-JULIEN THOMAS DU PRÉNEUF était né à Vieillevigne le 17 février 1770. Il était avocat lorsqu'éclata l'insurrection à laquelle il se joignit.

Le premier chef de la division de Vieillevigne (Vrignaud) ayant été tué à la prise de Machecoul (10 juin 1793) fut remplacé par un parent de M. du Préneuf (probablement Guéraud) lequel fut tué en Anjou avec ses deux frères avant le passage de la Loire, probablement à la bataille de Cholet.

Préneuf, qui exerçait les fonctions de commandant en second, major ou lieutenant-colonel, rallia alors les débris de la division et fit la campagne d'Outre-Loire avec l'armée du Centre.

Dans la première partie de sa carrière il assista aux affaires de Legé, de Machecoul, des Sorinières et de Villeneuve, de Pont Rousseau, à l'attaque de Nantes, de la Truyère ou Fruyère, de Montaigu, de Treize-Septiers, de Torfou, de Châtillon et de Mortagne. Outre Loire il combattit à Château-Gontier, à Laval, à Entrammes, à Ernée, à Fougères, à Granville, à Pontorson, à Dol, à Angers, enfin au Petit Baugé, où il eut les deux jambes brisées (par un boulet). Dans doute transporté à la suite de l'armée jusqu'à Savenay, il fut après cette défaite caché chez des paysans du pays, car il ne rentra dans ses foyers qu'à la pacification. Il était le cousin germain d'un membre du Conseil supérieur de Châtillon que les historiens appellent Thomas de Saint Marc.

 

Thomas du Préneuf

 

Thomas du Préneuf

 

Comte CH. DE CALAN
Association Bretonne
troisième série
Tome trente-neuvième
1928