04 mai 2013

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLÉANS - 1ère partie

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE DUC D'ORLÉANS(1ère partie)Ainsi que la vertu, le crime a ses héros. VoltaireA Cologne, 1793.AVANT-PROPOSSi le premier motif qui doit guider un écrivain dans la carrière qu'il coure, est l'utilité publique, l'instruction de ses semblables ; l'on nous pardonnera peut-être d'offrir ici le tableau de la vie & des crimes de Philippe d'Orléans. Rien n'a pu sans doute surmonter en nous le dégoût qu'inspire une pareille tâche, que le désir d'éclairer autant qu'il est possible, l'Europe entière, sur une des... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2013

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLÉANS - 2ème partie

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLÉANS(2ème partie) Nous avons dit que le duc d'Orléans, déshonorant par tous les excès possibles le rang dont il sortoit, s'étoit attiré le mépris de la famille Royale. Plus ce mépris étoit juste & mérité, plus le ressentiment qu'il en éprouva fut profond. Le lâche est ordinairement vindicatif ; mais sa vengeance porte le caractère de son moral ; elle est vile, elle est cruelle & s'allie à la trahison, parce qu'avec le secours de cette dernière il coure moins de dangers. Ce fut donc... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2013

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLÉANS - 3ème et dernière partie

LA VIE ET LES CRIMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLÉANS(3ème partie et dernière partie) Nous ne dirons rien sur cette tradition, sur ce jugement inique & barbare. Est-il un seul homme en Europe, hors les monstres qui ont osé l'approuver, qui n'ait épuisé alors toute la mesure de réflexions que doit faire naître un pareil évènement ? en est-il un seul dont le coeur n'ait tressailli, n'ait été navré, & dont toutes les facultés morales ne se soient réunies pour déplorer le f¤rt du meilleur des Rois, pour maudire ses assassins &... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]