P1180986


Fils de Jacques Maupillier et de Marie Pénot, Jacques-Louis Maupillier naît le 28 août 1777 à Chanteloup dans l'une des maisons située derrière l'Eglise, route de Courlay.

 

Capture plein écran 20032013 081110

Courageux combattant des guerres de Vendée, ce jeune paysan Deux-Sèvrien s'enrôle dans l'armée Vendéenne en 1793. Il sera blessé 5 fois ; notamment d'un coup de baïonnette dans le dos à la bataille de Bois-Grolleau , près Cholet, en avril 1793 ; et au bras et à la jambe gauche à la bataille de Chantonnay, en septembre 93.

Pendant la campagne de 1794, "ses effets et ses bestiaux furent tous enlevés par les républicains."

En 1824, Jacques-Louis Maupillier demeure aux Basses-Touches de Boismé ; il est journalier.

 

Capture plein écran 20032013 073958
(Liste générale des Pensionnaires de l'ancienne liste civile, dressée en exécution de la Loi du 23 décembre 1831 - Paris - de l'Imprimerie Royale - 1833)


Selon un certificat en date du 30 août 1826, il obtient 80 fr de pension.

Jacques-Louis meurt à Boismé, dans le plus grand dénuement, le 24 juin 1857, à 79 ans passés, veuf de feue Rose Michaud, dont il eut 6 enfants, ¤ morte en 1818 à Terves, et de feue Marie Brottier, morte en 1836 à Boismé.

Capture plein écran 20032013 082000

Il fut immortalisé en 1825 sous la plume de Louise, baronne de la Riboisière, fille de la Marquise de La Rochejaquelein ; il voulut être dessiné les armes à la main parce qu'ils ne les a jamais quittées.

 

pppp(L'Album Vendéen de Louise de La Rochejaquelein - Légende revécue - Clisson - 1826)

P1180982

Chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours - Boismé

P1180989

 

P1180983

 

P1180988

 

P1180987

P1180985

 [Photos prises sur les lieux-mêmes par Shenandoah Davis]