29 septembre 2012

QUELQUES PENSÉES DU COMTE ANTOINE DE RIVAROL

Posté par Shenandoah Davis à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2012

ANTOINE, COMTE DE RIVAROL

Antoine, comte de Rivarol, né au mois de juin 1753, à Bagnols, en Languedoc, descendait d'une famille noble d'Italie. Son père, homme de mérite, prit soin de son éducation. Destiné d'abord à l'état ecclésiastique, le jeune Rivarol passa quelque temps au séminaire de Sainte-Barbe, à Avignon. Mais les subtilités de la théologie scolastique le rebutèrent bientôt ; et, porté par inclination vers des études plus riantes, il quitta la carrière de l'Eglise pour la carrière des lettres. Ses premiers travaux furent des études sur la langue... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2012

L'ANNEXION DE GENEVE À LA FRANCE ; 15 AVRIL 1798

  - Récit de Félix Desportes, commissaire du gouvernement français.Extrait d'une lettre au Directoire français."Citoyens Directeurs [ les 5 Directeurs qui forment le Directoire ],Genève est dans l'allégresse et le bonheur ! Sa réunion à la République française a été unanimement prononcée hier à six heures du soir, par la Commission extraordinaire [commission spéciale créée par les citoyens genevois], à la suite du Conseil souverain [ assemblée de tous les citoyens genevois, qui a élu la commission extraordinaire ] qui s'était... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2012

ISAAC CORNUAUD

"CORNUAUD, Isaac, 1743-1820, d'une famille du Poitou réfugiée à Genève en 1697 ; bourgeois [de Genève] en 1784. Monteur de boîtes [dans l'horlogerie], puis maître d'arithmétique et teneur de livres, il fut mêlé aux troubles de 1770, et se voua entièrement à la politique en 1780. Il détacha des Représentants ["parti" des petits bourgeois opposés aux patriciens qui accaparent le pouvoir dans la ville] une partie des Natifs [habitants nés à Genève, trop pauvres pour acheter la bourgeoisie, non-privilégiés] pour former un parti, entra en... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2012

LES ANGLAIS ET LA REVOLUTION FRANCAISE ♣ « Caractère spécial de la Révolution française : la bassesse »

LES ANGLAIS ET LA REVOLUTION FRANCAISE « Caractère spécial de la Révolution française : la bassesse » « Quand des hommes de haut rang sacrifient toutes les idées de dignité à une ambition sans objet défini, et poursuivent d'indignes desseins avec de vils instruments, tous les esprits s'abaissent et s'avilissent. Est-ce que pour le moment nous ne voyons pas quelque chose d'analogue en France ? Est-ce que le résultat n'en est pas ignominieux et déshonorant ? Une sorte de bassesse dans la politique régnante, une... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2012

Déclaration du gouvernement britannique le 29 octobre 1793.

"Les intentions qui avaient été proclamées de réformer les abus du gouvernement français, d'établir la liberté individuelle sur des bases solides, (...) toutes ces vues salutaires se sont malheureusement évanouies. A leur place a succédé un système destructeur de l'ordre public, maintenu en place par des expulsions, des confiscations, des emprisonnements, des massacres (...) et, finalement, par l'exécrable assassinat d'un souverain juste et bienfaisant. Les nations voisines ont été exposées aux attaques répétées. (...) Cet état de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2012

1794 - Complainte des émigrants français

Complainte des émigrants français (air des Pélerins de Saint Jacques) Ah ! quand nous partîmes de France Tout allait bien. Tout brillans et dans l'opulence, Aujourd'hui rien ; Nous n'avons ni bas ni souliers, Montrant nature, Nous sommes tous des chevaliers De la triste figure. Jadis nous avions droit de chasse Sur tous les champs. On nous distinguait de la masse Des paysans ; Mais à présent plus gueux, sans pain, Que rats d'église Nous ne chassons plus le lapin Que dans notre chemise. On met nos terres au... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 14:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2012

Pamphlet anti-droits de l'homme

Pamphlet anti-droits de l'homme Rivarol écrit ce pamphlet publié dans la revue périodique « les  Actes des Apôtres » en 1790 ; il fait semblant de s’adresser à l’Assemblée nationale. « Messieurs,Ce serait en vain que vous auriez changé les moeurs de la nation et de l’univers entier, l’oeuvre serait incomplète et il est de votre sagesse, ainsi que de votre gloire, d’achever [finir votre tâche] par un décret qui régénère le monde physique, et le rende conforme au monde moral que vous venez de créer. (...) L’immortel Américain dont... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 22:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2012

COCARDE NOIRE

  Quand ils virent l'armée étrangère dont ils faisaient partie maîtresse de Valenciennes, de Condé, de Bavai, à quelques lieues de Saint-Quentin et de Guise, les émigrés eurent l'illusion de leur prochaine entrée triomphale dans Paris. Quelle revanche ! Leur première déception fut Wattignies : il fallut repasser la frontière ; mais la confiance restait intacte : après les quartiers d'hiver, on reprendrait la campagne, qui serait décisive cette fois. Elle le fut ; mais point dans le sens que Loyal-Émigrant présageait. En une... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2012

LOUIS REYMOND ♣ LES BOURLA-PAPEY

LOUIS REYMOND     Louis Reymond ne fut pas un modéré. Ce seul constat suffirait à marquer sa singularité parmi les acteurs de la révolution vaudoise. Il se désigne lui-même ainsi : "L'insurgé ne s'écarte jamais de la justice ; il ne voit, n'entend, ne consulte que l'intérêt de la patrie, il lui sacrifie tout ; il défend l'opprimé contre l'oppresseur ; ami de la nature, il est soumis à ses lois, il ne se lève que pour les défendre. Le révolté n'écoute, ne veut que ses passions (...). L'insurrection est donc un devoir... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]