25 septembre 2012

PLAN DE LA CHAPELLE ET DU CHAMP DES MARTYRS ♣ AVRILLÉ

Posté par Shenandoah Davis à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (1) ♣ A Monsieur Auguste de Roincé, curé d'Avrillé.

    Première lettre de V. GODARD-FAULTRIER A Monsieur Auguste de Roincé, curé d'Avrillé. Monsieur, N'espérez pas que je vous écrive l'histoire complète du Champ des martyrs, j'aurais trop peur de m'engager au delà de mes forces ; il faudrait en effet, afin de rendre convenablement le caractère des scènes qui ont marqué ce petit coin de terre d'une empreinte ineffaçable, il faudrait posséder une richesse de style et surtout un talent de mise en oeuvre que je n'ai pas à ma disposition. Je vous adresserai donc une... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (2) ♣ Aspect des lieux - Projets et polémique en 1817 et 1818 - Documents sur la chapelle

  Troisième lettre Aspect des lieux - Projets et polémique en 1817 et 1818 - Documents sur la chapelle. Monsieur, Après vous avoir indiqués mes sources, vous trouverez bon que je parle de l'aspect et de l'origine du champ où reposent nos modernes martyrs. Ici, c'est moins à vous qui connaissez les lieux, que je m'adresse, qu'au lecteur auquel vous destinez ces lettres. En toutes saisons, à toutes les heures du jour, si par hasard vous portez vos pas à l'ouest d'Angers, du côté de Saint-Nicolas, vous verrez des... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (3) ♣ Guérison

    Quatrième lettre Guérison Monsieur, En même temps que Mgr Montault ouvrait une souscription pour l'érection d'un monument, il s'occupait, avec un zèle non moins grand, à faire constater les grâces que pouvaient avoir obtenues quelques fervents chrétiens au Champ des Martyrs. A cet effet, il chargea, dès 1816, M. V. Vinay, curé d'Avrillé, de dresser une enquête sur une guérison qui eut alors un certain retentissement. Nous ne pensons pas pouvoir faire mieux que de reproduire ici le procès-verbal déposé dans les... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (4) ♣ Les clubs

Cinquième lettre Les clubs Monsieur, Il n'est guère possible de vous entretenir des martyrs de la Révolution sans vous parler des clubs ; d'origine anglaise, c'étaient des réunions politiques où l'on donnait cours publiquement à toute sorte de discussions plus ou moins dangereuses. La vogue de ces réunions commença dès 1789. Nos voisins, les députés du tiers-état de la province de Bretagne, ouvrirent le premiers club à Versailles, qui de ses fondateurs prit d'abord le nom de Club Breton, et après qu'il fut établi à Paris, celui de... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (5) ♣ La Vendée - Le siège d'Angers

  Sixième lettre La Vendée - Le siège d'Angers Monsieur, Tous ceux que la Vendée intéresse, doivent aimer le Champ des Martyrs ; en effet, le plus grand nombre des victimes reposent dans ce lieu, appartenait à cette courageuse contrée, que Cathelineau, Bonchamp et Larochejaquelein ont illustrée par leur valeur et leur clémence. Quelques lignes sur les Vendéens trouveront donc ici leur place naturelle. Vous avez sans doute remarqué, en lisant les hauts faits de ce petit peuple, que la patience, le courage et la résignation,... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (6) ♣ Fusillades après interrogatoire

    Septième lettre Fusillades après interrogatoire ou le Champ des Martyrs proprement dit. Monsieur, Nous sommes en janvier 1794 ; les prisons et les communautés regorgent de détenus de tout sexe et de toutes conditions, la plupart amenés du fond des Mauges ; beaucoup de femmes sont renfermées au Calvaire, où entassées ensemble sans linge de rechange, elles ont à peine de la paille pour dormir, de l'eau et du pain d'égalité pour vivre. Dieu sait de quelle façon elles sont traitées ; l'une entr'autres, est attachée... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (7) ♣ Fusillades sans interrogatoire

    Huitième lettre Fusillades sans interrogatoire Monsieur, Voyez la marche des évènements ! En 1790, Constitution civile du clergé ; en 1791, obligation de prêter serment ; 1792, emprisonnements des insermentés et déportation ; 1793, noyade des prêtres et l'échafaud pour tous ; 1794, permanence de la guillotine et fusillades. Quel "ça ira" ! De même que la Loire fut désignée pour les noyades, et la place du Ralliement, à Angers, pour l'échafaud, de même aussi, le Champ des martyrs a été le principal théâtre des... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (8) ♣ Fusillades des 12, 15, 18, 20, 21 et 22 janvier 1794

    Neuvième lettre Fusillades des 12, 15, 18, 20, 21 et 22 janvier 1794. Monsieur, Nous allons essayer de présenter les faits plus nettement avec l'aide de l'abbé Gruget, le meilleur guide en cette matière, car ce véritable confesseur de la foi, qui pendant la Terreur n'a pas cessé d'habiter Angers, pour consoler et bénir, à tout vu et tout noté ; il échappait aux recherches des méchants, par mille et un tours qu'il leur a joués avec un sang-froid sans pareil. Un jour, par exemple, qu'il se doute que l'on est sur sa... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

LE CHAMP DES MARTYRS (9) ♣ Septième fusillade ou massacre du 1er février 1794

    Dixième lettre Septième fusillade ou massacre du 1er février 1794. - Soeurs Marianne et Odille - Madame Houdet et ses trois filles - Mademoiselle Bellanger. Monsieur, Ce n'était plus de la fièvre, c'était un délire effroyable qui dévorait les terroristes ; ils ne s'appartenaient plus, le sang leur tournait la tête, une insatiable avidité d'en répandre les tourmentait. Le jour, la nuit, leurs rêves en étaient pleins et la coupe, si vaste qu'elle fût, semblait toujours trop étroite à leurs lèvres altérées. L'homme... [Lire la suite]
Posté par Shenandoah Davis à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]