Jacques Cathelineau, né le 5 janvier 1759, arriva à la fin de l’année 1770 à la cure de la Chapelle du genêt où officiait le curé Marchais. Le curé Marchais avait acquis, comme orateur, une réelle réputation et il tenait une place importante dans la région en temps que Supérieur de la société des Prêtres de Beaupréau. Le curé de la Chapelle du Genêt reconnut rapidement la haute intelligence de l’enfant du Pin en Mauges. Jacques Cathelineau fit des progrès rapides et après cinq ans à la cure de la Chapelle, il rentra dans sa famille plus instruit que beaucoup qui avaient fait des études complètes. Sa dictée était soignée, sa parole facile et entraînante.

La culture, la droiture, les convictions sans failles de l’abbé Marchais ont été déterminantes dans la formation de Jacques Cathelineau. Ceci nous aide à mieux comprendre l’engagement de Cathelineau et son rôle dans l’épopée Vendéenne.