1er Janvier 1794 - 12 Nivôse an 2

Courrier, représentant du peuple à Nantes au Comité de salut public.

 

On extermine chaque jour des parties d'insurgés errant dans les bois. Je signale la découverte d'un complot tendant à livrer aux ennemis de la république la porte de Brest et de St Malo. J'insiste pour qu'il soit pris au plutôt des mesures révolutionnaires contre les fédéralistes, les modérés et autres partisans de l'ancien régime. Il se déchaîne contre les prêtres assermentés et non assermentés. Envoi de trois mille de troupes à Brest, pour en renforcer la garnison.